9 avril 2014 3 09 /04 /avril /2014 07:12

http://www.la-seyne.fr/1er-Conseil-municipal-06-04-2014/album/slides/20140406LF0314.JPGAprès avoir, ces deux derniers jours, commencé à mettre en ligne (ICI puis ICI) le début du propos que j'ai prononcé à l'occasion de la première réunion de la nouvelle mandature du conseil municipal de La Seyne, je poursuis par cet article en publiant la partie de mon discours dans laquelle j'ai tracé les grandes lignes des orientations que nous assignons à l'action municipale...

" (...) Il nous faut achever la rénovation urbaine du quartier Berthe, prévue pour fin 2015, et mettre en œuvre un suivi de proximité et un dispositif ambitieux d’accompagnement social pour conforter la qualité de vie quotidienne après de longues années de transformation du quartier.

"Il nous faut, dans la foulée, entreprendre une même démarche globale de requalification du cœur historique de la ville, touchant à la fois à l’amélioration et la diversification de l’habitat, à l’aménagement d’espaces urbains fonctionnels et conviviaux, à la réhabilitation des équipements publics, aux mobilités et aux stationnements, à la tranquillité publique, à la dynamisation commerciale, tant pour les sédentaires que pour le marché forain dont nous devons évaluer le fonctionnement et la localisation pour l’améliorer, à l’animation urbaine, et à l’offre culturelle.

"Ce sera le programme majeur à faire avancer au cours du mandat, en parallèle à l’achèvement des équipements structurants du site des anciens chantiers, le casino, le port de plaisance et le futur lieu de vie de l’ancien « Atelier mécanique », qui doivent démarrer ou redémarrer, en parallèle aussi à l’avancement du pôle mondial de la mer, phare de la recherche, des technologies et de l’industrie, grâce au dynamisme de ses entreprises que nous continuerons à accompagner. Ces deux sites littoraux majeurs d’économie, le pôle mer et le site des chantiers, ont tous les deux, par le fait qu’ils jouxtent la vieille ville, vocation à booster son activité et non à la concurrencer.

"Il nous faut aussi poursuivre notre effort de préservation et de valorisation de notre patrimoine littoral, dans ses dimensions naturelles, forestières, marines, agricoles, halieutiques, balnéaires, architecturales, pour soutenir l’initiative économique des loisirs, du tourisme et de l’exploitation raisonnée et durable des ressources naturelles. À cet égard, la corniche, de l’Éguillette aux Sablettes, dont la réhabilitation a été commencée depuis trois ans par les travaux que l’on ne voit pas, de confortement des enrochements, de réfection et de création des réseaux enterrés d’eau, de pluvial, d’assainissement et de fibre pour le haut débit d’Internet, est emblématique d’un aménagement vital. Lorsque les chantiers enfouis, dans deux ou trois ans, seront achevés, on pourra s’attaquer à l’aménagement de surface, privilégiant la vitesse réduite des voitures, excluant les poids lourds, favorisant les modes doux de déplacement, à pied et à vélo, et, par 22 stations réparties sur les cinq kilomètres de littoral, la pause, la détente, et la découverte des éléments patrimoniaux de valeur.

"Il nous faut poursuivre l’aménagement raisonné du territoire, pour répondre à la fois aux besoins cruels de logements de tous standings, et à la nécessité de préserver une qualité de vie dans les quartiers, évitant les graves bouleversements qu’on a pu connaître, comme au Gai Versant, à Vignelongue ou aux Mouissèques. Il faudra à cet égard que l’État joue tout son rôle pour que le même effort que celui que La Seyne consent depuis toujours pour le droit à un toit pour tous ses foyers soit exigé des communes voisines qui doivent faire preuve de solidarité territoriale.

"Il nous faut également, bien sûr, conforter le service public accessible à tous, créer les conditions d’une ville répondant aux besoins de ses seniors, de plus en plus nombreux, de sa jeunesse, de ses habitants et visiteurs handicapés, une ville ouverte à l’égalité des genres, à ses citoyens du Nord autant que du Sud, à une dynamique sportive, culturelle, sociale, environnementale, appropriable par tous, et portée en coopération avec notre formidable tissu associatif.

"Il nous faut enfin considérer que la tranquillité publique et la sécurité constituent un chantier majeur. La crise économique, dont les Seynois subissent les impacts plus que d’autres, provoque, notamment chez certains jeunes et jeunes adultes, des situations de rupture sociale grave, conduisant à des incivilités et à la délinquance. Il faut agir sur les causes et nous poursuivrons nos efforts, que les acteurs industriels et artisanaux vantent déjà, pour l’économie et la formation, afin de favoriser l’emploi, donc l’insertion sociale. Mais il faut traiter les réalités et garantir la réussite durable de la Zone de sécurité prioritaire, par des aménagements et des équipements, par les actions de prévention des éducateurs, et par les efforts conjugués de la police nationale et de notre police municipale, dont la dynamisation et l’efficience constituent un objectif immédiat d’importance que je confierai sans délai à la direction de nos services, animé par un élu expérimenté. (...)"

 

> la suite de mon discours d'investiture

Repost0
Publié par Marc Vuillemot - dans Idées et politique générale
8 avril 2014 2 08 /04 /avril /2014 05:00

http://www.la-seyne.fr/1er-Conseil-municipal-06-04-2014/album/slides/20140406LF0283.JPGJ'ai commencé hier à mettre en ligne (ICI) le propos que j'ai tenu à l'occasion de la première réunion du conseil municipal de La Seyne, après que mes collègues élus m'eurent renouvelé leur confiance jusqu'aux élections de 2020. Je poursuis donc...

"Ce mandat sera plus difficile que le précédent. Il ne réussira que dès lors que nous parviendrons à concilier, d’une part, notre volonté de mener à bien les investissements qui sont lancés et ceux qui apparaîtront comme nécessaires, notre souci de maintenir une offre suffisante et de qualité en matière de services à la population, notre obligation de gérer la dette historique de la commune, et, d’autre part, notre intention, en contenant la pression fiscale locale avant que ne soient un jour créées les conditions d’une réduction des taux, d’accroître les abattements pour charges de famille pour un peu plus de foyers modestes.

"Et ce sera extrêmement difficile dans un contexte de diminution des dotations de l’État aux collectivités et établissements de coopération qui nous priveront, d’ici à 2015, de 3% de nos recettes, sans compter les probables inévitables baisses des appuis régionaux, départementaux et intercommunaux résultant, pour les communes qui sont en bout de chaine, de ces mêmes baisses d’aides publiques dont les autres collectivités sont aussi victimes.

"Mais je veux croire qu’une gestion rigoureuse nous permettra de tenir le cap.

"Et j’appelle à nouveau nos fonctionnaires communaux, des cadres aux agents, à mobiliser leurs talents que tout le monde n’a pas semblé reconnaître au cours de la campagne électorale, à poursuivre leurs efforts pour un service parfait dû aux Seynois, et ce à moindre coût. Bref, je leur demande une nouvelle fois l’impossible... ce qu’ils ont déjà réussi à faire.

"Plusieurs grands chantiers s’ouvrent devant nous..."

 

> suite de mon discours d'investiture

Repost0
Publié par Marc Vuillemot - dans Idées et politique générale
7 avril 2014 1 07 /04 /avril /2014 04:44

http://www.la-seyne.fr/1er-Conseil-municipal-06-04-2014/album/slides/20140406LF0014.JPGLe nouveau conseil municipal de La Seyne est désormais installé. Outre le vote des nouveaux élus pour désigner le maire et les dix-huit adjoints, l'occasion m'a été donnée de tracer les grandes lignes des objectifs que notre équipe s'assigne, conformément à ses engagements de campagne, pour les six années à venir. Je reprends, sur quatre jours, les éléments de mon propos à cette occasion...

"Il y avait deux enjeux à l’occasion de cette élection municipale : La Seyne et les valeurs de la République.

"Les Seynoises et les Seynois les ont mesurés avec nous. Ils ont posé un regard éclairé sur les socles que notre équipe sortante a bâtis avec pugnacité et abnégation. Ils ont évalué les projets que les huit candidats leur ont soumis. Il sont mesuré la réalité des membres des huit équipes qui se proposaient d’animer la vie seynoise. Et ils ont tranché.

"Ils ont tranché en donnant priorité à un projet ambitieux mais réaliste, porté par des Seynois pour les Seynois, dans la continuité qu’ils ont jugée nécessaire après tant d’alternances et de ruptures qu’a connues notre ville depuis un quart de siècle.

"Mais place à l’avenir. Je mesure la responsabilité qui incombe à notre équipe. Je note que les Seynois ont choisi en nous donnant une majorité dans tous les quartiers de la ville : au nord dans nos quartiers populaires, au centre dans notre cœur de ville, et au sud, dans nos sites résidentiels, littoraux et collinaires. C’est donc encore plus le maire de tous les Seynois que je veux être, avec un fil rouge à l’action qu’ils m’ont confiée : harmonie entre les enjeux économiques, sociaux, culturels et environnementaux, harmonie entre les quartiers, dynamisme pour tous.

"Et c’est le respect des principes républicains qui constituera la méthode. De même que les minorités du conseil municipal seront, comme avant, justement respectées autant qu’elles continueront, à l’instar de la précédente, à faire preuve d’esprit républicain et de respect des usages, je compte sur nos concitoyens pour accompagner la mise en œuvre de notre projet par notre démarche de démocratie participative locale, en s’investissant plus que jamais dans nos conseils de quartiers, nos comités d’usagers, ou les ateliers des assises annuelles ou biennales de la ville.

"Car, plus vive sera la dynamique citoyenne, plus fortes et utiles seront les réponses aux besoins de tous. Et ces besoins sont criants. Mais une commune ne peut tout faire et, même si j’ai à cœur de sauvegarder et d’améliorer le service public municipal, amortisseur des inégalités que la crise accroît chaque jour, j’ai aussi le devoir de porter à ceux qui gouvernent la Nation le message d’inquiétude et de détresse que j’ai lu dans le vote d’amertume de près du tiers d’entre les Seynois et auquel un seul pacte de responsabilité, tout dynamisant qu’il soit, ne pourra être une réponse suffisante.

"La Seyne a un nouveau rendez-vous avec son destin. Avec mon équipe, nous ne le manquerons pas."


> suite de mon discours d'investiture

Repost0
Publié par Marc Vuillemot - dans Idées et politique générale
1 avril 2014 2 01 /04 /avril /2014 04:43

http://f.hypotheses.org/wp-content/blogs.dir/12/files/2010/09/pont-levant-chantier-La-seyne-sur-mer.jpgIl y avait deux enjeux à l’occasion de l'élection municipale qui s'est déroulée ce dimanche : La Seyne et les valeurs de la République.

Les Seynoises et les Seynois les ont mesurés avec moi. Ils ont posé un regard éclairé sur les socles que mon équipe sortante a bâtis avec pugnacité et abnégation. Ils ont évalué les projets que les huit candidats leur ont soumis. Ils ont mesuré la réalité des membres des huit équipes qui se proposaient d’animer la vie seynoise pour six ans. Et ils ont tranché.

Ils ont tranché en donnant priorité à un projet ambitieux mais réaliste, porté par des Seynois pour les Seynois, dans la continuité qu’ils ont jugée nécessaire après tant d’alternances et de ruptures qu’a connues notre ville depuis un quart de siècle, le préférant à ceux de politiciens qui, faute de connaître et d’aimer notre commune, ont semblé pouvoir la considérer comme un terrain d’aventure personnelle.

 

MAIS PLACE À L’AVENIR... AVEC LES CITOYENS

En reprenant ce blog que j'avais laissé en jachère depuis deux mois pour ne pas mélanger l'élection municipale et l'exercice de mes mandats, je mesure la responsabilité qui incombe à notre équipe. Je note que les Seynois ont tranché en nous donnant une majorité dans tous les quartiers de la ville : au nord dans nos quartiers populaires, au centre dans notre cœur de ville, et au sud, dans nos sites résidentiels, littoraux et collinaires.

C’est donc encore le maire de tous les Seynois que je veux être, avec un fil rouge à l’action qu’ils m’ont confiée : harmonie entre les enjeux économiques, sociaux, culturels et environnementaux, harmonie entre les quartiers, dynamisme pour tous.

Et c’est le respect des principes républicains qui constituera la méthode. De même que les minorités du conseil municipal seront justement respectées, je compte sur les Seynois pour accompagner la mise en œuvre de notre projet par notre démarche de démocratie participative locale, en s’investissant plus que jamais dans nos conseils de quartiers, nos comités d’usagers, ou les ateliers des assises annuelles de la ville.

 

L’ACTION PUBLIQUE, REMPART CONTRE LES INÉGALITÉS

Plus vive sera la dynamique citoyenne, plus fortes et utiles seront les réponses aux besoins de tous. Et ces besoins sont criants. Mais une commune ne peut tout faire et, même si j’ai à cœur de sauvegarder et d’améliorer le service public municipal, amortisseur des inégalités que la crise accroît chaque jour, j’ai aussi le devoir de porter à ceux qui gouvernent la Nation le message d’inquiétude et de détresse que j’ai lu dans le vote d’amertume de près du tiers d’entre mes concitoyens et auquel un seul pacte de responsabilité, tout dynamisant qu’il soit, ne pourra être une réponse suffisante.

La Seyne a un nouveau rendez-vous avec son destin. Avec mon équipe, nous ne le manquerons pas. Mais il ne faudra pas que, plus haut, on oublie le peuple d'ici. Ni celui d'ailleurs...

Repost0
Publié par Marc Vuillemot - dans Idées et politique générale
1 janvier 2014 3 01 /01 /janvier /2014 18:37

http://ferrebeekeeper.files.wordpress.com/2013/05/janus_1.jpgUne année nouvelle s'ouvre devant nous en ce premier jour de janvier.

On a peu de prise sur le destin, mais la tradition veut que chacun ait une pensée pour ses proches et pour le Monde, formulant le souhait du meilleur pour eux au cours de l'an nouveau.

Un Seynois se doit d'autant plus de prendre part à cette coutume que certains historiens locaux ont émis l'hypothèse que notre belle forêt communale de Janas, comme le mois de janvier, tirerait son nom du dieu romain Janus (*), avec ses deux visages, l'un tourné vers l'avant et l'autre vers l'arrière, qui était le dieu des portes et des commencements, ce qui symbolise bien la période de l'année qui se referme et de celle qui s'ouvre à nous (**).

Seynois de toujours, je ne dérogerai donc pas aux usages rituels, remerciant celles et ceux qui m'ont déjà témoigné leurs amicales pensées, et, à eux comme à tous mes concitoyens, formulant mes vœux de santé, succès et prospérité.

Pour La Seyne, notre Rade et notre agglomération, qu'aucune porte ne se ferme et que cette année soit au commencement d'une étape de plus du renouveau qui s'est enclenché avec et pour nos concitoyens.

Et pour le Monde, que, comme ces douze femmes disparues en 2013 que j'évoquais dans mon dernier article de décembre, l'humanité trouve la force et le courage de faire régner la Paix et les valeurs universelles de la liberté, la solidarité et l'équité.

 


 

(*) : voir ICI cette hypothèse de Marius Autran dans un de ses ouvrages sur La Seyne, en ligne sur le site de son fils Jean-Claude

(**) : moi, je pencherais plutôt, comme Henri Ribot dans son ouvrage "Les noms de lieux de l'ouest varois", pour la "forêt du gros Jean" (en provençal Joan ou Jan, suivi du suffixe augmentatif -as), mais c'est moins poétique...

Repost0
Publié par Marc Vuillemot - dans Idées et politique générale
27 décembre 2013 5 27 /12 /décembre /2013 23:40

 

Douze mois de l’an 2013 qui s’achève. Douze dames des deux siècles qui ont disparu en cette année. Douze combats universels à continuer après elles. Formons le vœu que nous sachions nous nourrir de leurs courages, pour 2014. Pour chez nous. Et pour le Monde.


http://www.caratart.de/wp-content/uploads/FH_GrandeDameCeijaStojka.jpgJANVIER

À propos des Roms... « Si le monde ne change pas maintenant, si le monde n’ouvre pas ses portes et fenêtres, s’il ne construit pas la paix – une paix véritable – de sorte que mes arrière-petits-enfants aient une chance de vivre dans ce monde, alors je suis incapable d’expliquer pourquoi j’ai survécu à Auschwitz, Bergen-Belsen, et Ravensbrück. »

Ceija STOJKA, Autrichienne, mai 1933 - janvier 2013, écrivaine, peintre et musicienne rom, rescapée des camps de concentration nazis

 

http://idata.over-blog.com/3/40/51/32/Articles-de-presse-8/Francoise-Seligmann2.jpgFÉVRIER

À propos de la présomption d’innocence des époux Rosenberg... « Étaient-ils coupables ? Étaient-ils innocents ? Ce qui importait pour nous, c'est que les preuves de leur culpabilité n'avaient pas été apportées »

 Françoise SELIGMANN, Française, juin 1919 - février 2013, résistante et journaliste

 

http://www.enciclopediadelledonne.it/img/1408teresamattei..jpgMARS

En requête au président italien Scalfaro pour l’ouverture d’un nouveau procès du criminel nazi Priebke... « L’obéissance n’est plus une vertu »

Teresa MATTEI, Italienne, février 1921 - mars 2013, combattante de la formation garibaldienne Fronte della Gioventù

 

 

http://ep00.epimg.net/cultura/imagenes/2013/04/29/actualidad/1367270962_992557_1367271134_noticia_normal.jpgAVRIL

À propos des camps d’enfermement de la dictature argentine... « Chacun est tenu responsable de toute liberté, de la solidarité envers chacun, de la dignité de chacun, de la justice pour tous et de tout l'amour du monde. »

 Aida BORTNIK, Argentine, janvier 1938 - avril 2013, dramaturge et scénariste

 

 

http://data.oedipe.org/ressources/couvertures/annonces/annonces-181-0.jpgMAI

Pour s’interroger sur la psychanalyse des personnes ayant vécu l’horreur... « Sois déportée et témoigne ! »

Anne-Lise STERN, Française, juillet 1921 - mai 2013, psychanalyste, déportée

 

 

http://www.miriamtomaciello.it/wp-content/uploads/2012/03/margherita-hackFINISH.jpgJUIN

Pour la reconnaissance des couples homosexuels en Italie... « La classe politique n'est pas libre et n'a pas le courage de réagir. Et, si elle ne réagit pas, ceci signifie qu'elle est plus fanatique que l'Église et ne sait pas ce qu'est le respect de la liberté d'autrui »

 Margherita HACK, Italienne, juin 1922 - juin 2013, astrophysicienne


http://2.bp.blogspot.com/-867lZJdnJVY/Tq_F4XRzbdI/AAAAAAAAAJo/hGZuPU9o3h8/s1600/chi3.jpgJUILLET

Contre la violence et pour la liberté d’expression au Zimbabwe... « Femmes rebelles, ce sont les règles de la guerre. N'oubliez pas que vous avez combattu pour votre peuple »

Chiwoniso MARAIRE, Zimbabwéenne, mars 1976 - juillet 2013, chanteuse


 

http://aliaopinio.files.wordpress.com/2011/06/mera.gifAOÛT

En soutien au mouvement des Indignados en Espagne... « Le capital doit se mettre au service des autres »

 Rosalía MERA GOYENECHEA, Espagnole, janvier 1944 - août 2013, femme d’affaires, fondatrice de la marque d'habillement Zara


 

http://www.senxibar.com/photo/art/default/3343317-4799803.jpgSEPTEMBRE

Pour l’émancipation des femmes au Sénégal... « Si être féministe, c’est être solidaire de la cause des femmes parce que je suis une femme, je suis donc réellement féministe »

Mame BASSINE NIANG, Sénégalaise, en 1951 - septembre 2013, avocate


 

http://static1.purepeople.com/articles/0/12/97/70/@/1266971-conference-de-presse-de-maria-de-950x0-1.jpgOCTOBRE

En encouragement à la reconquête d’une vie malgré le handicap issu d’un accident... « Nous pouvons tous nous réinventer »

 Maria DE VILOTTA, Espagnole, janvier 1980 - octobre 2013, pilote Formule 1


 

http://voiceseducation.org/sites/default/files/images/natalia-gorbanevskaya-1967.jpgNOVEMBRE

À propos de la dissidence face au régime soviétique et l’invasion de la Tchécoslovaquie... « Nous n'étions pas des héros. Tout simplement, à un moment donné, nous avons trouvé la force d'agir en accord avec notre conscience »

Natalia GORBANEVSKAYA, Russe, mai 1936 - novembre 2013, poétesse et traductrice


http://media0.faz.net/polopoly_fs/1.201304!/image/892998227.jpg_gen/derivatives/default/892998227.jpgDÉCEMBRE

En critique contre le régime est-allemand... « ma patrie tu pues / la grande foire aux bestiaux / je me pince le nez / et tourne à gauche »

 Maria KARLSDOTTIR, Germano-Islandaise, septembre 1935 - décembre 2013, poétesse 

 

 

PUISONS AUX SOURCES DE L'UNIVERSEL

POUR UNE EXCELLENTE ANNÉE NOUVELLE À TOUS !


Repost0
Publié par Marc Vuillemot - dans Idées et politique générale
6 décembre 2013 5 06 /12 /décembre /2013 05:24

http://www.capecrossfit.com/wp-content/uploads/2013/07/mandela.png"Beaucoup de gens pensent qu'il est plus futile et facile de continuer à parler de paix et de non violence" (première interview télévisée en 1961) 

"Toute ma vie, je me suis consacré à la lutte pour le peuple africain. J'ai combattu contre la domination blanche et j'ai combattu contre la domination noire. J'ai chéri l'idéal d'une société libre et démocratique dans laquelle toutes les personnes vivraient ensemble en harmonie et avec les mêmes opportunités" (déclaration pour sa défense devant la Cour Suprême en 1964)

"Vous devez relever le défi de créer une nation dans laquelle chacun, indépendamment de sa race, de sa couleur, de son sexe, de ses croyances ou de sa religion, peut participer pleinement à la cohésion sociale" (discours à la jeunesse sud-africaine, prononcé en 2008)

À l'annonce de sa mort, ce jeudi soir, j'ai pensé devoir nous livrer ces extraits de propos de Nelson Mandela.

Ça devrait valoir pour les jeunes et les moins jeunes du monde entier. À commencer par ceux de chez nous.

Repost0
Publié par Marc Vuillemot - dans Idées et politique générale
26 novembre 2013 2 26 /11 /novembre /2013 07:59

http://fansdedisney.f.a.pic.centerblog.net/smp6b432.jpg"Je souffre profondément de la dégradation de la vie politique et du climat qui conduit (...) à englober tous les politiques d'une même suspicion, et de plus en plus souvent d'un même mépris, ceux qui ne cumulent pas comme ceux qui cumulent, ceux qui sont intègres comme ceux qui sont corrompus, ceux qui brossent leurs clientèles dans le sens du poil comme ceux qui refusent d'accorder des passe-droits, y compris à leurs plus proches amis" (...).

"Je refuse de partir en campagne en promettant logement et jobs à la mairie à tour de bras ; de garantir à toute personne rencontrée dans la rue que sa demande, même injustifiée, sera traitée en priorité (...), de promettre à chaque dirigeant d'association évoquant sans pudeur l'imminence des élections une augmentation de sa subvention annuelle."

"Je refuse de rendre coup pour coup, d'user du mensonge, de la calomnie et de l'insulte (...), de la démagogie la plus abjecte et d'arguments aux relents lepénistes".

 

LA SEYNE DOIT ÊTRE ÉPARGNÉE DE TELLES SITUATIONS

 Ces mots ne sont pas de moi, mais de Dominique Voynet, maire écologiste de Montreuil, en Seine-Saint-Denis, qui vient d’annoncer qu’elle ne se représentera pas aux élections de mars 2014.

Moi, je partage totalement ce qu’elle a écrit. C’est l’éthique qui me guide depuis trente années que je suis investi dans la vie publique seynoise et  vingt ans que j'y suis élu. Mais, justement, c’est ce qui me pousse à vouloir continuer, pour un deuxième et ultime mandat, avant de laisser la place aux jeunes. Pour que La Seyne soit épargnée de ces usages clientélistes et démagogiques.

Repost0
Publié par Marc Vuillemot - dans Idées et politique générale
20 novembre 2013 3 20 /11 /novembre /2013 05:31

http://www.tcpierrelatte.fr/wp-content/uploads/2011/12/fairplay.jpgJ’ai évoqué il y a quelques temps la future campagne électorale des élections municipales des 23 et 30 mars 2014, exprimant mon souhait que celle-ci se déroule dans le calme et la dignité, ainsi que le fut celle de 2008, et que tous les candidats acceptent le principe d’une sorte de « charte » de bonnes manières. Voici donc le projet de « charte » que je vais proposer à mes concurrents. J'espère que, cette fois-ci, ils en accepetront tous le principe...

> Candidats à l'élection municipale de mars 2014 à La Seyne, nous nous en tenons à la confrontation de bilans et projets, en nous refusant aux attaques personnelles orales, écrites ou "mises en ligne" contre les personnes qui les défendent.

> Nous respectons les électrices et électeurs, en nous refusant à user de manipulations, de communications mensongères, calomnieuses ou diffamatoires, et de présentations tendancieuses pouvant conduire à un cheminement intellectuel altérant la réalité.

> Nous considérons que la courtoisie dans nos échanges est une règle d'or et une marque de respect envers nos concitoyens ; nous ne nous interdisons ni l’humour, ni la dérision, ni la caricature, mais dans le respect des bonnes manières, de l’objectivité et de la réciprocité.

> Nous nous conformons aux règles légales de la campagne électorale : affichage sur les panneaux d’expression libre avant la campagne officielle, puis affichage limité aux panneaux officiels en respectant les espaces dévolus à chaque liste et les types d'affiches autorisés, respect de la date-buttoir de fin de campagne pour les tracts, les réunions et l'affichage, etc.

> Pour favoriser les analyses comparées de chacun de nos projets par nos concitoyens, nous affichons sur nos sites Internet des liens vers les sites de nos concurrents.

> Nous respectons l’environnement urbain en nous refusant à de l’affichage sauvage en utilisant, autant que possible, des supports écologiques de communication, et en invitant nos concitoyens à ne pas jeter nos documents sur la voie publique mais dans les conteneurs de tri sélectif.

> En cas de litiges entre nous, nous nous efforçons de les dépasser par la discussion, en ayant recours au droit en cas d'échec, et en nous interdisant toute forme de relation contraire aux usages et au respect des individus, notamment toute menace et, a fortiori, toute violence verbale ou physique.

Repost0
Publié par Marc Vuillemot - dans Idées et politique générale
17 novembre 2013 7 17 /11 /novembre /2013 10:08

lettres_patentes_c.jpgIl y a un bilan partagé de presque six années de projet conçu et conduit en commun. Il y a une connaissance mutuelle des cultures d'activité publique des unes et des autres des sensibilités qui constituent l'équipe municipale. Il y a entre elles plus de convergences de vues autour des enjeux sociétaux du moment qu'il n'y a d'analyses dissonantes. Il y a des visions comparables des axes majeurs d'orientation à proposer aux Seynoises et aux Seynois : contrebalancer au maximum par l'action équitable du service public communal les rudes impacts qu'imposent les politiques nationales et européennes à toutes les couches sociales, poursuivre le redressement budgétaire et financier pour conforter cette action, privilégier les investissements productifs d'emplois directs et indirects et de recettes pour la ville. Un projet républicain, environnemental et social, ambitieux autant que pragmatique et réaliste.

 

LES RÉPUBLICAINS SEYNOIS ATTENDENT UNE ÉQUIPE UNIE

 Il y a aussi et surtout un fort appel de nos concitoyens républicains à ce que les erreurs commises par la gauche locale dans le passé ne se renouvèlent pas : pas un jour ne se passe sans que soit exprimée une supplique à l'adresse des partis de gauche et de l'écologie à se garder de toute division, à dépasser les postures trop partisanes ou personnelles autant que les "égos", et à rassembler ce que La Seyne compte de républicains progressistes ancrés dans leur ville, la connaissant sur le bout des doigts et la vivant dans ses dimensions économiques et culturelles depuis longtemps, offrant ensemble aux anciens et nouveaux Seynois une nécessaire continuité paisible dans la voie de la redynamisation engagée et une alternative à l'inconnu incarné par tel ou tel homme providentiel surgi d'on ne sait où.

 

LES CHOSES AVANCENT BIEN

 Je laisse les partis confronter leurs points de vue et échanger sur leurs visions. Je sais que les choses avancent. Je me réjouis que les deux sections des socialistes soient désormais bien unies, que les communistes aient bien avancé avec les socialistes en s'entendant ce samedi sur des convergences essentielles, échangeant aussi avec les diverses autres sensibilités radicales, citoyennes, écologistes, régionalistes ou anti-capitalistes. J'ai la certitude que tous avancent sur la voie de ce bon sens, vers un bon projet et la constitution d'une équipe diverse, plurielle, unie, renouvelée, ouverte à d'autres citoyens volontaires que les seuls militants politiques, issus de divers horizons du champ républicain et de la cité. Une alliance sera scellée.

Ils m'honorent de leur confiance pour que j'anime une telle équipe. Je saurai en être digne.

 


 

> En illustration, la lettre patente de Louis XIV scellant l'autonomie de La Seyne en 1657

> Plusieurs centaines de citoyens ont déjà signé un appel de soutien à cette démarche. Chacun peut le faire EN CLIQUANT ICI

Repost0
Publié par Marc Vuillemot - dans Idées et politique générale

Bienvenue !

 

Marc VUILLEMOT

Je vous souhaite une agréable visite.

 

À propos de moi...

> Ma bio, vue par un copain...

> Ma généalogie sur geneanet

 

 

L'ACTION DES COPAINS

LE BLOG DES ÉLUS SEYNOIS DES GAUCHES ET DE L'ÉCOLOGIE
LE SITE DE MANON AUBRY, DÉPUTÉE EUROPÉENNE VAROISE

ET MES ENGAGEMENTS

CLIQUEZ SUR LA BANNIÈRE
LA CHAINE YOUTUBE DE GRS
LA PAGE FB DE GRS-Var
LE BULLETIN DE GRS-LA SEYNE

 

12 ANS POUR & AVEC LES SEYNOIS

NOTRE BILAN 2008-2020

CLIQUEZ SUR L'IMAGE