27 mars 2015 5 27 /03 /mars /2015 15:45

Ce vendredi à minuit, la campagne officielle des élections départementales sera close.

J'aurai essayé d'y prendre ma modeste part, en accompagnement, dans mes temps libres, des candidats républicains qui demeurent en lice pour offrir une alternative démocrate à mes concitoyens attachés à des valeurs héritées de nos anciens.

 

L'HISTOIRE DE CHEZ NOUS, C'EST L'HISTOIRE DE LA RÉPUBLIQUE

Nos anciens qui ont versé des larmes et du sang pour que vivent la liberté, l'égalité et la fraternité. Ceux de 1789, avec le jeune capitaine Bonaparte qui, depuis Ollioules et La Seyne, en 1792, a lancé ses troupes à l'assaut des Anglais et Espagnols venus prêter main forte aux opposants à la République naissante à Toulon. Ceux de 1851, avec ces Varois courageux qui se sont opposés, les armes à la main, au coup d'État du futur Napoléon III, alors président de la République qui a trahi son peuple en imposant l'Empire. Ceux de 1914-1918, avec ces Provençaux du XVème corps d'armée qui ont été fustigés alors qu'ils ont accompli leur devoir contre la monarchie prussienne qui agressait notre nation républicaine. Ceux de 1939-1945, avec ceux de nos concitoyens seynois qui ont combattu jusqu'à, pour certains, y laisser leur vie, pour lutter contre le fascisme et le nazisme, ici et ailleurs. Ceux qui sont ou ont été, hier et aujourd'hui, de toutes les luttes pour que les Hommes vivent debout.

Avant de choisir leurs bulletins de vote, j'invite mes concitoyens à avoir en tête ces temps funestes de notre histoire locale, nationale, européenne et mondiale.

 

PRENONS LA PEINE DE POSER UN DERNIER REGARD SUR DES PROPOS UTILES

Pour l'heure, et au regard de l'enjeu du vote de dimanche, j'invite les visiteurs de mon blog à se remémorer ou prendre connaissance, en cliquant sur les liens ci-après...

> des mouvements politiques, de droite, du centre et de gauche, qui appellent à voter pour les candidats opposés à l'extrême droite

> des personnalités de chez nous, du monde de l'économie, de la culture, du sport, de l'écologie, de la vie sociale, qui appellent à défendre nos valeurs démocratiques

> des messages de gens d'ici qui comptent, expliquant pourquoi il est nécessaire de s'opposer à l'obscurantisme des populistes qui sont en embuscade, dont Boris Cyrulnik, les frères Berling ou Gaël Fickou

> de paroles de nos candidats et de leurs soutiens, s'adressant aux jeunes, aux femmes, aux gens de raison qui ne veulent pas vivre l'irréparable

 

Ensuite, ce blog, conformément à la Loi, ne sera plus mis à jour.

Et, vous verrez, dimanche, La Seyne, riche de sa pluralité d'engagements autour de l'enjeu, sera une fois encore espiègle et gouailleuse, fière de sa singularité autour de son futur. Vive La Seyne républicaine !

 

Repost0
Publié par Marc Vuillemot - dans Idées et politique générale
27 mars 2015 5 27 /03 /mars /2015 12:04

Dernier temps fort de la campagne, un rassemblement républicain s'est tenu ce jeudi dans une Bourse du Travail pleine comme à tous les grands moments de la vie politique et sociale seynoise.

Ils sont venus nombreux, de tout le département, de la gauche mais aussi de la droite et du centre, soutenir les Seynois qui, seuls avec leurs amis du canton de Garéoult, proposeront dimanche aux citoyens d'utiliser un bulletin de la gauche unie pour voter pour la république et la démocratie.

Je livre ci-après quelques extraits des propos tenus par certains des intervenants...

 

UNE EXTRÊME DROITE QUI AVANCE FACE CACHÉE

"Impossible pour moi d’envisager le pire, d’avoir les élus d’un parti qui avance face cachée, qui draine derrière lui des racistes, des antisémites, des homophobes, porté par une « drôle de femme » qui vote contre les femmes, en rejetant l’IVG, l’égalité, la parité. (...)

"(...) Je vais vous lire une citation de Françoise Giroud qui circule sur les réseaux sociaux à l’heure actuelle, et qui définit bien l’état d’esprit ambiant : « Ainsi commence le fascisme. Il ne dit jamais son nom, il rampe, il flotte, quand il montre le bout de son nez, on dit : c’est lui ? Vous croyez ? Il ne faut rien exagérer ! Et puis un jour on le prend dans la gueule et il est trop tard pour l’expulser » "

Extrait du propos de Joëlle Arnal, candidate remplaçante

 

UNE GÉNÉRATION OUVERTE, TOLÉRANTE, QUI A ENVIE DE RÊVER

"Quand je vois tous ces jeunes, ma génération, qui se désintéressent de la chose politique et ne vont plus voter, ou pire se tournent vers un vote FN, je pourrais trouver ça désespérant. Mais non, car ma génération ce n'est pas que ça. C'est une génération ouverte sur le monde, multiculturelle, tolérante, et qui a envie de rêver, et j'en appelle donc au sursaut républicain, que tous les jeunes qui ne vont plus voter, soit par désintérêt, soit parce qu'ils ont l'impression que cela ne sert à rien, eh bien que ces jeunes se déplacent dimanche pour ne pas laisser l'irréparable se produire, pour ne pas laisser ce canton aux mains de l'extrême droite."

Extrait du propos de Thomas Roller,

pour le Mouvement Jeunes Socialistes et le Parti socialiste

 

L'ENJEU, C'EST UNE CONCEPTION DE LA VIE SOCIALE CONTRE UNE AUTRE

"On ne peut pas se tromper car, l’enjeu, ce n’est plus un type de gestion contre un autre, non ce n’est pas cela… ce n’est pas que cela… et c’est plus encore. L’enjeu, c’est une conception de la vie sociale contre une autre, c’est un regard, une manière de faire, de concevoir la vie publique, contre une autre. Il est, dans ce que véhicule une idéologie totalitaire, avec son cortège d’idées courtes et de prêt-à-penser, contre la liberté du Peuple !

"(...) C’est pour cela que j’en appelle à l’esprit citoyen et à la Raison des électeurs : dimanche, s’abstenir, est coupable. Dimanche, s’abstenir, c’est « la Liberté guidant le Peuple » qui se prend les pieds dans le tapis et qui chute ! Dimanche, voter blanc, c’est déjà accepter, volontairement, ne pas vouloir entendre « les cris sourds du pays qu’on enchaine » !"

Extrait du propos d'Anthony Civettini, candidat titulaire

 

LE VERNIS BLEU MARINE NE TIENT PAS À L'ANALYSE

"Le FN essaye de nous faire croire que lui aussi a évolué, mais le vernis bleu marine ne tient pas à l’analyse. Cette extrême droite développe des arguments contre les droits des femmes et l'égalité des droits pour tous. Ils assènent de fausses vérités et manipulent le langage.

"(...) Et la parité ? Eh bien au FN, elle est abordée en mélangeant 
communautarisme, lutte
 contre la "diversité" partie, selon eux, de « cette 
idéologie différentialiste et multiculturelle, qui n’est qu’une forme de racisme inversé », ajoutant que « les premières victimes en sont les hommes blancs hétérosexuels ». Et ça, c'est dans le projet de 2012 de Marine Le Pen qui sert aussi dans cette campagne départementale, qui sera réchauffé pour les régionales, et qui sera resservi en 2017... Et là on touche le fond !"

Extrait du propos de Marie Bouchez, candidate titulaire

 

Repost0
Publié par Marc Vuillemot - dans Idées et politique générale
27 mars 2015 5 27 /03 /mars /2015 08:45

 

Comme Boris Cyrulnik, psychiatre renommé, les acteurs des mondes de la culture et du sport qui ont un lien avec La Seyne se montrent attentifs aux enjeux de l'élection départementale chez nous et dans le Var.

En attestent les messages reçus des frères Charles et Philippe Berling, hommes de théâtre et de cinéma, directeurs avec Pascale Boeglin-Rodier du Théâtre Liberté de Toulon, de Christian Tamet, directeur du Centre national de création et de diffusion culturelle de Châteauvallon, et de Gaël Fickou, international de rugby, enfant de La Seyne...

 

 

"Parce que nous avons confiance en notre département, parce que nous croyons dans la politique lorsqu’elle est vertueuse, lorsqu’elle est menée par des hommes et des femmes de terrain.

"Parce que nous croyons dans l’égalité des sexes, des races et des cultures.

"Parce que l’art et la culture ne sont pas un luxe pour quelques-uns, mais qu’ils sont nécessaires pour tous.

"Parce que La Seyne sera toujours une ville de progrès.

"Nous appelons tous nos concitoyens à aller voter en masse.

"Nous soutenons les candidatures de Marie Bouchez, Anthony Civettini, Nathalie Bicais et Joseph Mulé."

Charles Berling, Philippe Berling, Pascale Boeglin-Rodier

 

 

"Lorsque je suis arrivé pour travailler sur ce territoire, la ville de Toulon était dirigée par un maire Front National et j’ai pu constater avec bien des Toulonnais la réalité des pratiques et des valeurs mises en œuvre.

"Dimanche 29 mars 2015, en tant que Seynois, j’apporterai mon soutien au candidat de gauche ou de droite le mieux placé pour défendre les valeurs de la République : Liberté, Egalité et Fraternité."

Christian Tamet

 

 

"Je souhaite apporter mon soutien à l'équipe qu'accompagne M. Vuillemot, qui a toujours su impulser une vraie dynamique en faveur de la jeunesse et de la population seynoise et de son canton. Je suis fier d'être un des représentants de cette ville et de ce canton sur les terrains de rugby de France et d'Europe."

Gaël Fickou

Repost0
Publié par Marc Vuillemot - dans Idées et politique générale
26 mars 2015 4 26 /03 /mars /2015 07:00

Repost0
Publié par Marc Vuillemot - dans Idées et politique générale
25 mars 2015 3 25 /03 /mars /2015 17:05

 

Il n'est pas nécessaire de présenter notre concitoyen seynois de renom, Boris Cyrulnik, psychiatre, psychanalyste, éthologue et auteur de nombreux ouvrages, très connu pour avoir vulgarisé le concept de "résilience". En prenant part, dans la perspective des élections départementales, à l'appel républicain pour La Seyne, Boris Cyrulnik nous a communiqué un message que je livre aux visiteurs de mon blog... et qui ne mérite aucun commentaire...

 

 

"J'ai connu des régimes totalitaires, pendant et après la Seconde Guerre mondiale. On sait maintenant comment ils se préparent : il faut d'abord désigner des boucs émissaires de façon à orienter l'agression contre les étrangers et les parasites sociaux en affirmant que le gouvernement précédent les a laissés s'installer. Quand l'émotion est ainsi provoquée, les foules subjuguées sont faciles à manipuler.

 

"Les discours totalitaires agissent sur les sentiments bien plus que sur la raison. Ils ne tiennent pas compte de la réalité qui est toujours plus nuancée et difficile d'accès.

 

"A l'opposé, les débats démocratiques donnent la parole à plusieurs conceptions du monde. Ils sont plus laborieux, ils exigent des échanges et parfois des compromis, mais ils évitent les dictatures et les radicalisations sociales.

 

"Je ne pensais pas qu'un jour, j'entendrais à nouveau des discours totalitaires qui renaissent dans le monde et en France.

 

"Il est plus que jamais nécessaire de prendre position pour défendre nos valeurs républicaines."

 

Boris Cyrulnik - 24 mars 2015

Repost0
Publié par Marc Vuillemot - dans Idées et politique générale
25 mars 2015 3 25 /03 /mars /2015 16:32

Diverses personnalités locales lancent un appel républicain pour La Seyne et invitent à les rejoindre par leurs signatures les Seynois, les Varois, et tous ceux qui veulent manifester leur attachement aux valeurs de la démocratie pour notre commune.

Ils sont de divers horizons, impliqués dans le monde de l'économie, de la vie publique et sociale, du sport, de la culture, des arts, des lettres, de la mémoire et du patriotisme, des sciences, de la santé, de la recherche, de l'éducation, de l'insertion, de la solidarité sociale, du développement durable, de la vie citoyenne.

 

Parmi les premiers signataires * ), par ordre alphabétique...

 

Philippe ADJUTOR, professeur agrégé de lettres classiques, Jean-Louis ANDREANI, directeur artistique d'un espace culturel, Claude ARDID, journaliste et écrivain, Jean ARÈSE, chef d'orchestre, directeur d'école de musique (e.r.), Jeannine ARNALDI, responsable d'association de quartier, Laurence ARTAUD, journaliste, Jean-Claude AUTRAN, ingénieur (e.r.), historien local,

 

Françoise BAUDISSON, directrice de service culturel territorial (e.r.), Marcel BARBERO, professeur émérite, conseiller à l'environnement de François Mitterrand, Gérard BECCARIA, fonctionnaire de police en retraite, Mohamed BEJAOUI, ancien directeur de "Cyberbase", Éliane BELLI, directrice de centre d'information de la jeunesse, Karim BEN AÏSSIA, directeur d'association d'animation et d'insertion, Bernard BENET, président d'association de commerçants, Robert BENHAMOU, médecin ophtalmologue, Nadjat BENZOHRA, directrice d'une entreprise d'insertion, ancienne élue, Sylvain BESSE, co-directeur de Tandem, scène de musiques actuelles du Var, Fouzia BOUKEMIS, plus connue sous son nom de scène BEEBISH, artiste de hip-hop et championne du monde de break dance, Fathi BOUSBIH, informaticien, ancien maire-adjoint, Sylvain BROSSAUD, syndicaliste, Quentin BRUNO, chanteur, danseur, comédien et modèle

 

Christian CALABRESE, photographe et acteur du patrimoine local, Georges CAPARROS, musicien, Martine COLMARS, directrice d'école supéreure du professorat et de l'éducation, Lucien CONAC, syndicaliste, président d'une association de mémoire et de soutien aux anciens salariés de "La Navale", Christian CONFORTINI, chef d'établissement de formation aux métiers, Sauveur CRISCUOLO, chef d'entreprise (e.r.), Boris CYRULNIK, psychiatre, éthologue et auteur de nombreux ouvrages

 

Roseline DAUBAN, responsable artistique et formatrice, Danielle DE MARCH, députée honoraire au Parlement européen, Gabriel DE PASQUALE, chef d'entreprise et président d'une association d'acteurs économiques, Cristina DE ROBERTIS, directrice (e.r.) d'école de travailleurs sociaux et présidente d'association de prévention et d'insertion

 

Marie-France FIOL, directrice d'école (e.r.), actrice de l'action caritative et sociale des "Petits frères des pauvres", ancienne élue, Michel-Ange FLORI, chef d'entreprise et président de club de football, André FOURNON, journaliste,

 

Laurent GANGBES, cadre d'entreprise publique nationale, Henri GIOVANNETTI, ancien rugbyman, Anja GIRAUD, cantatrice lyrique, Hervé GIRAUD, vice-amiral d'escadre, ancien directeur de la coopération militaire et de défense, petit-fils du Général Henri GIRAUD, co-président en 1943 avec Charles De Gaulle du Comité français de libération nationale, Joël GRILLASCA, enseignant-chercheur en biologie moléculaire marine, Arnaud GUILLARD, lieutenant de vaisseau de réserve, chef de centre de la préparation militaire marine

 

François HÉRISSON, chef d'entreprise, ancien maire, Serge HÉRISSON, architecte, André HERRERO, ancien international de rugby, Daniel HUGONNET, chef d'entreprise et formateur (e.r.), ancien élu

 

Kate IMPERIALE, animatrice, ancienne maire-adjointe, Céline IVALDI, présidente du comité La Seyne-TPM de "Droit au logement"

 

Alain JAUBERT, retraité de la défense, ancien maire-adjoint,

 

Dominique LABOROI, responsable dans une association de commerçants, Mickaël LATZ, vigneron, maire de Correns, premier village bio de France, Philippe LAURENT, président d'association de gestion de l'enseignement catholique, René LE GAL, professeur honoraire, romancier, Jean-Yves LE NENDRE, inspecteur (e.r.) de la jeunesse et des sports, Philippe LE SAUSSE, cadre d'entreprise de nautisme, Serge LÉGER, directeur de centre social et culturel, Vincent LEGRIX, directeur d'établissement hôtelier, François LÉPINE, professeur honoraire, responsable d'associations socio-éducatives, Thérèse LÉPINE, directrice (e.r.) d'institut de formation d'enseignants, Mickaël LEROY, étudiant, militant associatif, Francis LYON, ancien de la construction navale, romancier

 

Marc MARTINIANI, alias Marcus MALTE, écrivain, Agnès MASSEI, journaliste, Finn-Wilhelm MATHIESEN, journaliste, René MERLE, professeur honoraire, historien, Véronique MORVILLE, médecin psychiatre, Gérard MOUSAIN, ancien rugbyman, Thierry MURIE, chef d'entreprise et président de club de rugby

 

Karine NIELLON, éducatrice de justice, escrimeuse, Alain NONN, artiste peintre

 

Olivier OTTO, aquaculteur,

 

Henri PASCAL, sociologue, Andrée PATIES, présidente d'une association citoyenne, Josy PAVIE, cadre territoriale (e.r.), Jean-Louis PAVILLON, directeur de centre social et culturel (e.r.), Georges PERPÈS, directeur de la bibliothèque de théâtre Armand-Gatti, Anne-Laurence PETETIN, responsable associative, artiste, Jacques PETIT, gynécologue-obstétricien, Sylvain PONZIO, cadre territorial, ancien élu, Mathieu POUPENEY, animateur d'espace culturel, Yves PUJOL, artiste, chanteur et humoriste

 

Jean-Louis RESPAUD, chef d'entreprise, écologue, Alain REVELLO, journaliste (e.r.), Pierre RIBOT, proviseur de lycée, Denise RICHARD, ancienne maire-adjointe, présidente de bureau d'information de la jeunesse, Christophe RIQUEAU, chef de projet universitaire, Joëlle RIVIER, enseignante, responsable syndicale, Annick ROHAULT DE FLEURY, bibliothécaire

 

Naziha SAFTI, responsable d'associations d'insertion, notamment de femmes, Marc SAILLARD, enseignant chercheur, ancien président de l'Université de Toulon, Benoît SENAC, fonctionnaire, rugbyman, Ahmed SLIMANI, cadre socio-éducatif hospitalier, Gisèle SORIANO, responsable de formation (e.r.), Daniel STEGER, fonctionnaire territorial (e.r.), vice-président de société de chasse

 

Christian TAMET, directeur du Centre national de création et de diffusion culturelle de Châteauvallon, Henry-Louis TAYLOR, ergonome, président de l'association "Sciences Technologies Société", André TOUVIER, syndicaliste, enseignant (e.r.), Bernard TROUCHET, délégué départemental de l'Education nationale, ancien maire-adjoint,  François TRUCY, médecin biologiste (e.r.), sénateur-maire honoraire de Toulon

 

Michel VACCARO, directeur d'entreprise d'insertion, Stéphane VAIEDELICH, responsable du laboratoire de recherche de la cité de la musique, Daniel VUILLON, agriculteur local, fondateur de la première association pour le maintien de l'agriculture paysanne en France (AMAP)

 

Morad YACOUB, président de club et du comité départemental de lutte gréco-romaine 

 

Philippe ZITTEL, directeur de mission locale, ...

 

Soyons nombreux, comme citoyens,

à rejoindre le mouvement de cet appel républicain,

EN CLIQUANT ICI ou sur l'image ci-dessous pour le signer...

 

 

 

* ) :

- Dans la liste publiée ici de 100 parmi les premiers signataires n'apparaissent pas d'élus du territoire en cours de mandat ; signalons qu'on trouve toutefois dans les signataires Olivier Andrau, Christian Barlo, Nathalie Bicais, Jean-Luc Bruno, Christopher Dimek, Claude Dini, Yves Gavory, Rias Gharbi, Christiane Jambou, Cécile Jourda, Sandie Marchesini, Michel Marin, Patrick Martinenq, Mireille Peirano, Pierre Poupeney, Isabelle Renier, Hélène Rigal, Jean Vialatte, et d'autres.

- Il n'est matériellement pas possible d'afficher ici la liste de tous les signataires qui se met à jour en permanence

- Et la première liste remise à la presse est celle arrêtée au 25 mars vers 16 heures.

Repost0
Publié par Marc Vuillemot - dans Idées et politique générale
25 mars 2015 3 25 /03 /mars /2015 07:45

 

Les candidats de la gauche unie du canton de La Seyne 1, Marie Bouchez et Anthony Civettini, désormais candidats républicains soutenus naturellement par la gauche et l'écologie, mais aussi par l'UDI, le MoDem, et des personnalités UMP comme Hubert Falco ou Horace Lanfranchi, pour faire face au FN, faire vivre les valeurs démocratiques, et défendre les intérêts d'une Seyne forte dans un conseil départemental solidaire,

 

convient les démocrates de La Seyne et du Var

à une réunion publique

LE JEUDI 26 MARS à 18 heures 30

à la Bourse du Travail - avenue Gambetta - La Seyne

PLAN ICI

 

Répondons nombreux à leur invitation !

Et faites circuler sur vos réseaux !

Repost0
Publié par Marc Vuillemot - dans Idées et politique générale
25 mars 2015 3 25 /03 /mars /2015 06:36

Avec 52% au sud et 45% au nord, la participation des Seynois aux élections du 22 mars est dans la moyenne nationale. C'est mieux que ce à quoi on s'attendait, mais ça ne fait jamais qu'un citoyen sur deux en droit de voter.

Beaucoup espèrent un sursaut de citoyenneté active pour e deuxième tour de dimanche prochain, pour faire vivre les valeurs auxquelles le pays se réfère depuis qu'il a rompu avec la monarchie, et, tout simplement, pour que les intérêts de La Seyne soient défendus auprès de la majorité, certes de droite, mais républicaine, qui se dessine, sous réserve que l'on freine l'essor du FN, pour le futur conseil départemental au vu des résultats des cantons varois au premier tour.

 

POUR LA RÉPUBLIQUE, MAIS AUSSI PAR PRAGMATISME

Je suis de ceux-là. Que l'on vive au nord ou au sud de La Seyne, on ne peut courir le risque que les demandes de notre commune au Département ne soient pas portées par des conseillers départementaux républicains.

On a trop vu les fautes de gestion des maires FN dans les villes qu'ils dirigent ou ont dirigé, à commencer par notre voisine Toulon de 1995 à 2001, leur manque de respect de l'égalité d'accès aux services publics et des libertés et diversités culturelles et de pensée. La Seyne ne serait pas défendue comme elle doit l'être auprès du Département.

Il faut donc aller voter, avec ou sans état d'âme, peu importe, pour les candidats qui restent en lice face au FN.

 

POUR VOTER, ENCORE FAUT-IL IDENTIFIER SON BUREAU DE VOTE !

Mais, attention, on l'a vu dimanche dernier, ça n'a pas été facile pour certains ! En plusieurs endroits où les adresses des gens ont changé du fait de nouvelles dénominations de voies, la poste n'a pas correctement distribué les nouvelles cartes d'électeur. Et nombre de citoyens des quartiers concernés par le changement de limite de cantons voulu par la Loi n'ont pas su où aller voter.

Un document établi par la mairie permet à chacun, par nom de rue, lotissement, immeuble, résidence, de trouver où il doit voter. Il est accessible ICI. Et, si on ne trouve pas, on peut aussi consulter la carte mise en ligne par des candidats.

Sachez aussi que les personnes à mobilité réduite bénéficient gratuitement d'un service gratuit de transport avec chauffeur, sur réservation jusqu'à samedi, en appelant le numéro indiqué ICI.

Et que, si l'on n'a pas sa carte d'électeur, on peut aussi voter avec une simple pièce d'identité.

 

POUR VOTER, ENCORE FAUT-IL ARRIVER À L'HEURE... D'ÉTÉ !

Et, pour compliquer les choses, ce sera dans la nuit de samedi à dimanche que l'on passera à l'heure d'été. Les bureaux de vote seront ouverts de 8 heures à 18 heures... de la nouvelle heure !

En clair, si on a oublié d'avancer sa montre, on devra patienter une heure le matin si on tient à voter à l'ouverture des bureaux, mais, pire, on trouvera porte close depuis une heure si on arrive in extremis !

 
 
Repost0
Publié par Marc Vuillemot - dans Idées et politique générale
24 mars 2015 2 24 /03 /mars /2015 06:27

Le communiqué publié par Europe Écologie Les Verts est explicite.

Si certains avaient quelques doutes, les instances départementales des écologistes les lèvent sans ambiguïté en citant explicitement le canton de La Seyne 1.

Les mouvements républicains accompagnent donc les candidats de la gauche unie seynoise qui font face au Front national dans le canton nord de notre commune.

 

CEUX AUXQUELS SE RÉFÈRENT LES CANDIDATS...

      

 

CEUX QUI LES SOUTIENNENT DEPUIS LE DÉBUT...

   

 

CEUX QUI APPELLENT À VOTER POUR EUX LE 29 MARS EN LES CITANT NOMMÉMENT...

 

 

CEUX QUI APPELLENT À VOTER POUR EUX LE 29 MARS POUR BATTRE LE FN...

 

 

 

Repost0
Publié par Marc Vuillemot - dans Idées et politique générale
23 mars 2015 1 23 /03 /mars /2015 19:56

En rédigeant, tôt ce lundi, le communiqué que j'ai remis à la presse et dont j'ai fait un article que j'ai mis en ligne, je n'avais pas prêté attention à la prise de position des candidats de droite malheureux du canton de La Seyne 1 parue dans la presse locale.

J'ai découvert avec stupéfaction que le candidat UMP et sa collègue UDI se sont refusé à lancer un appel à battre l'extrême droite, indiquant : "nous laissons [aux électeurs] la responsabilité de leur choix pour le second tour".

 

DROITE ET CENTRE VAROIS APPELLENT À BATTRE LE FN

J'en suis d'autant plus étonné que le président UMP de l'agglomération a toujours été clair en la matière, même après la désolante annonce de Nicolas Sarkozy prônant le fameux "ni FN - ni PS" ; pour Hubert Falco, la question ne se pose pas, on doit voter pour battre le FN.

Elle ne se pose pas plus à Josy Chambon, responsable départementale de l'UDI, qui a communiqué que le bureau varois de son parti "appelle unanimement à voter pour les candidats opposés au Front national" et cite nommément ceux-ci, en l'occurrence Marie Bouchez et Anthony Civettini pour le canton de La Seyne 1.

Quant aux centristes du MoDem, par un message de leur président varois Pierre-Jacques Depallens relayé par le responsable seynois Jean-Pierre Mathieu, ils indiquent que "le Mouvement Démocrate appelle dans tous les cantons à la mobilisation des abstentionnistes du premier tour et à reporter son vote clairement pour le dernier candidat présent face au Front National. Pas une voix républicaine et démocrate ne doit manquer le soir du deuxième tour".

Et le président sortant UMP du Conseil général, Horace Lanfranchi, est également explicite et appelle "à faire barrage au Front national car les thèses haineuses qu'il défend ne peuvent que conduire notre pays au désastre".

Je veux croire que la position des candidats Corinne Chenet (UDI) et Gilles Vincent (UMP) a été prise sous l'emprise de la déception et qu'ils sauront se grandir en la rectifiant.

Repost0
Publié par Marc Vuillemot - dans Idées et politique générale

Bienvenue !

 

Marc VUILLEMOT

Je vous souhaite une agréable visite.

 

À propos de moi...

> Ma bio, vue par un copain...

> Ma généalogie sur geneanet

 

 

L'ACTION DES COPAINS

LE BLOG DES ÉLUS SEYNOIS DES GAUCHES ET DE L'ÉCOLOGIE
LE SITE DE MANON AUBRY, DÉPUTÉE EUROPÉENNE VAROISE

ET MES ENGAGEMENTS

CLIQUEZ SUR LA BANNIÈRE
LA CHAINE YOUTUBE DE GRS
LA PAGE FB DE GRS-Var
LE BULLETIN DE GRS-LA SEYNE

 

12 ANS POUR & AVEC LES SEYNOIS

NOTRE BILAN 2008-2020

CLIQUEZ SUR L'IMAGE