16 août 2015 7 16 /08 /août /2015 04:26


J'avais cru que le candidat de droite au prochain scrutin régional était l'ancien champion de moto, trois fois membre du gouvernement sous Chirac et Sarkozy, désormais député-maire de Nice et super-maire de la métropole niçoise. Mais il semble s'agir d'un homonyme.

À la lecture des réponses données lors d'un entretien accordé à la web-télé du Var, il semble ainsi manifeste qu'il s'agit d'un autre, peu informé ou guère intéressé par la chose publique régionale.

Ainsi, cet autre Estrosi annonce, histoire peut-être de ratisser comme le vrai sur les platebandes de l'extrême-droite, que, élu président de la Région, il fera installer de la vidéosurveillance dans les trains régionaux pour parfaire la sécurité des voyageurs. Le vrai Estrosi, lui, aurait su que nous ne l'avons pas attendu et que toutes nos nouvelles rames sont dotées de caméras dans chaque voiture du train, et que nous sommes engagés à atteindre dans les prochains mois l'objectif de 70% de rames équipées.

 

HABILE, DE PROMETTRE CE QUI EXISTE DÉJÀ !

Cet usurpateur d'identité promet aussi qu'il "mettra en place une brigade des transports" pour protéger les usagers des TER. Le véritable Estrosi aurait su, lui, que le fonctionnement des trains relève de la compétence de l'État et la SNCF et non de la Région, et que, de toute façon, ça existe déjà, et ça s'appelle la police ferroviaire, dont les missions sont complétées par celles des agents de la sûreté ferroviaire.

Le même faussaire malin s'engage en outre à être "un accompagnateur des maires". Un président d'une importante métropole comme celle de Nice, lui, aurait su que ça n'a rien de novateur. Ça se fait dans le cadre des contrats de projet et contrats de plan, où la Région est engagée à investir 850 millions d'euros pour le développement territorial, et avec des déclinaisons locales comme les contrats de développement, à l'image de celui que PACA a signé avec l'agglomération toulonnaise.

 

S'ENGAGER À LIMITER SES MANDATS ? MAIS C'EST PRÉVU PAR LA LOI !

J'ai tout de même eu un doute sur la réalité de cette étonnante homonymie lorsque l'interviewé a évoqué son engagement à démissionner de son mandat de député en cas d'élection à la présidence de la Région. Car, vérification faite, il n'y a bien qu'un seul député du nom d'Estrosi. Surprise ! Ce serait donc bien le même homme !

Mais, alors, pourquoi une telle ignorance ? Serait-ce une feinte politicienne grossière que de berner les électeurs en leur promettant ce qui existe déjà ? Et ignore-t-il vraiment qu'il est inutile de s'engager à ne pas cumuler tel et tel mandat puisque la Loi règle déjà cette question, et la règlera de façon encore plus définitive en 2017 ?... Il faut dire qu'il a voté contre cette loi, comme tous ses collègues parlementaires de droite du Var et des Alpes-Maritimes ; et, franchement, il faut être gonflé, aujourd'hui, de jurer ses grands dieux qu'il s'oppose au cumul des mandats !

Partager cet article

Publié par Marc Vuillemot - dans Idées et politique générale

Bienvenue !

Marc VUILLEMOT
Maire (PS) de La Seyne-sur-Mer
Vice-président de l'agglo de Toulon

Je vous souhaite une agréable visite.

À propos de moi...

> Ma bio, vue par un copain...

> Ma généalogie sur geneanet

 

VILLE & BANLIEUE

 

Lien vers le site de l'association

de maires que je préside

Cliquez sur la bannière.

 

La Seyne et le "Grand Toulon"

 

Les institutions publiques

où je suis élu...

Le site de la Ville de La Seyne

 

Le site du magazine municipal

 

Le site de l'agglomération TPM