27 mars 2011 7 27 /03 /mars /2011 22:44

http://www.article11.info/spip/local/cache-vignettes/L220xH308/poing_leve-3e760.jpgPatrick Martinenq est réélu conseiller général PS de La Seyne. L'extrême-droite, qui s'offusquait il y a quelques jours d'être qualifiée de raciste sur ce blog, est battue. La République a gagné.

Si l'abstention a reculé d'environ 5%, elle demeure très - trop ! - importante. Six sur dix des électeurs ont encore délaissé les urnes. Il y a un énorme travail d'éducation citoyenne à accomplir. Et à répondre aux attentes d'un peuple de plus en plus déboussolé par les politiques publiques, celles qu'il subit rudement au quotidien, et celles qui pourraient les remplacer si elles étaient un tant soit peu lisibles.

La gauche tout entière a été explicite à La Seyne après le premier tour. Les candidats, Joêlle Arnal et François Alcaraz pour le NPA, Anthony Civettini et Cathy Giovannini pour le Front de Gauche, et Denise Reverdito et Claude Dini pour Europe Ecologie - Les Verts, comme tous les partis de gauche et leurs élus, ont clairement appelé à voter contre l'obscurantisme du FN. C'est très bien.

D'autres aussi, du camp républicain, loin d'enjeux de hasardeuses postures stratégiques pour d'autres échéances à venir, ont été parfaitement clairs pour inviter à faire barrage aux thèses répugnantes sur lesquelles se sont autrefois nourris le fascisme et le nazisme, et avec lesquelles le pouvoir d'aujourd'hui joue dangereusement : Marcel Barbero, élu de la minorité municipale de droite, et Gérard Beccaria, candidat du MoDem. Sandra Torres l'a également exprimé et même le député UMP de la circonscription et le président UMP de l'agglomération se sont démarqués de l'irresponsable consigne "ni FN-ni PS" de Sarkozy et de leur propre parti.

Ce n'est hélas pas le cas d'autres apprentis-sorciers de la droite et du (pseudo) centre.

L'histoire (locale, certes, mais tout de même) jugera.

Et il y a eu, surtout, l'impressionnant travail de ces jeunes et jeunes adultes de nos quartiers populaires, pour beaucoup issus de l'immigration, certains adhérents d'un parti, mais la plupart non "encartés", qui se sont démenés pour sensibiliser à l'importance du vote et de ses enjeux. Le peuple démocrate de La Seyne leur doit toute sa gratitude et son respect. Admirable pied-de-nez aux funestes populistes de l'extrême-droite ! Et belle leçon aux soi-disant républicains qui se sont déjugés aux yeux de nos concitoyens attachés aux valeurs de la République.

Une dynamique est enclenchée. Elle en est à ses balbutiements. Elle doit être confortée, au plus près du peuple. Le gros du travail est devant nous, et, avec les élus de la majorité municipale, mieux cohérents et mieux soudés pour être mieux lisibles, je me dois d'ailleurs de l'intégrer dans la méthode et le projet politiques qu'il me reste à mettre en oeuvre pour la deuxième partie de notre mandat.

Oui, vraiment, ce dimanche soir, vive La Seyne républicaine !


Repost0
Publié par Marc Vuillemot - dans Idées et politique générale
22 mars 2011 2 22 /03 /mars /2011 22:45

http://t3.gstatic.com/images?q=tbn:ANd9GcSY7nu00F73MWpaZFxfru7ZhXBbhuAsY7AJ1WLS4-h4Tm4G8rybAvec trois collègues et amis, comme moi élus socialistes varois, nous avons décidé de "faire simple". En deux phrases, nous avons communiqué aujourd'hui sur ce qu'il nous semble qu'il y a lieu de faire au regard de la situation politique du département, telle qu'elle se présente à nous au lendemain du premier tour de l'élection cantonale. Je vous livre ci-dessous notre très bref communiqué commun...

"Il n’y a qu’un mot d’ordre pour le deuxième tour de l’élection cantonale dans le Var.

"Sauf circonstances locales exceptionnelles, tous les partis et leurs élus doivent inviter les électrices et électeurs de leurs territoires à voter sans réserve au second tour pour le candidat placé en situation de barrer la route au Front National."

Marie Bouchez

Conseillère régionale de Provence Alpes Côte d'Azur, déléguée aux parcs naturels régionaux

 Pierre-Yves Collombat

Sénateur du Var, Conseiller général du canton de Callas, président du groupe de la Gauche Varoise du Conseil général

Michaël Latz                                  

Maire de Correns, Vice-président du Pays Comté de Provence, Président de la Provence Verte, Président de l’Union Départementale des Élus Socialistes et Républicains du Var

Marc Vuillemot

Maire de La Seyne-sur-Mer, Vice-président de la communauté d’agglomération Toulon Provence Méditerranée, Conseiller régional de Provence Alpes Côte d’Azur, Vice-président de l’Union Départementale des Élus Socialistes et Républicains du Var

 

 

Repost0
Publié par Marc Vuillemot - dans Idées et politique générale
20 mars 2011 7 20 /03 /mars /2011 23:01

photo-copie-4.jpgEh oui, comme je le craignais, pas plus tard qu'hier samedi devant notre Monument aux Morts à l'occasion de la commémoration du cessez-le-feu de 1962 en Algérie, l'abstention a atteint des records dans notre canton de La Seyne... 66 % ! Seul un sur trois de mes concitoyens est allé voter...

Quand on pense que, pas bien loin de chez nous, à l'entour de notre chère Méditerranée, des peuples versent leur sang pour avoir enfin accès au droit de vivre libres et responsables !

Et le pire, c'est que près d'un sur trois de ceux qui sont allés voter a offert son suffrage à cette extrême-droite aussi inquiétante que répugnante !

Ces Seynois-là ne sont bien sûr pas tous, loin de là, des tenants des idées nauséabondes d'exclusion, de rejet de l'autre, de xénophobie, sur lesquelles ont grandi le fascisme et le nazisme. Ce sont des gens qui souffrent gravement, très gravement, des politiques publiques d'aujourd'hui. Et le disent par leur vote.

Et je prends ma part de responsabilité dans leur souffrance.

Oui, pour vouloir sauver l'outil de démocratie de proximité que représente une commune, la nôtre, empêtrée dans une situation budgétaire rendue inextricable autant par les choix de ceux qui l'ont, avant moi, engluée dans un endettement record sans "retour sur investissement" que par les politiques gouvernementales qui coupent chaque jour un peu plus les vivres solidaires aux collectivités locales pour mieux permettre aux actionnaires des grands groupes financiers multinationaux de réaliser des profits inédits, oui, j'ai dû prendre des mesures d'exception que mes concitoyens payent au prix fort.

Je veux parler, pour être très clair, des décisions que, en gestionnaire, je me suis résigné à devoir assumer quant à la réduction des abattements sur les impôts locaux, afin d'éviter une mise sous tutelle de la commune et permettre aux Seynois, via leur conseil municipal légitimement élu, de décider de leur présent et de leur avenir.

Le candidat de mon parti, Patrick Martinenq, même s'il est aujourd'hui, au soir du premier tour, celui qui a la lourde responsabilité d'incarner l'espoir démocratique, en fait les frais. Toute la gauche seynoise en fait les frais. 10% de moins, toutes proportions gardées, que le score réalisé par Vauzelle et sa liste PS-PRG-MRC il y a à peine un an !

Mais c'est tout le camp républicain dans son ensemble qui en a fait les frais.

Je ne suis certes pas seul responsable. "Qui sème le vent récolte la tempête !". Sarkozy, Hortefeux, Guéant, et leurs affidés, à force de distiller des propos contraires aux simples valeurs de la République (je les rappelle, c'est tout bête : Liberté, Égalité, Fraternité), et de les traduire dans les faits par la Loi et les actes, portent une bien plus grande responsabilité. Les résultats nationaux effrayants pour la démocratie se passent de commentaires.

Localement, cette démocratie, justement, aurait gagné en hauteur et en panache - et surtout en efficacité républicaine - si certains candidats n'avaient pas joué les apprentis sorciers en brouillant les cartes de la compréhension des enjeux de ce scrutin. Car, bon sang, il s'agit bien d'une élection cantonale. Pour élire un Conseil général, chargé des affaires du département du Var, avec les missions qui sont les siennes. Et rien d'autre !

Ces missions sont pourtant essentielles, surtout dans un canton populaire comme celui de La Seyne : l'action sociale et solidaire, l'accompagnement des personnes bénéficiaires du RMI et du RSA, le soutien aux personnes handicapées, aux personnes âgées et dépendantes, notamment.

Pourquoi ont-ils évacué ces enjeux majeurs du débat citoyen préalable au vote ? C'est grave. Très grave.

Il y a un an, déjà effrayé par l'ampleur du vote pestilentiel en direction de l'extrême-droite à l'occasion de l'élection régionale, j'avais annoncé un effort significatif à accomplir, malgré les difficultés communales, en faveur de ce que je qualifiais "d'éducation populaire". Nous avons avancé, mais la preuve est faite que c'est insuffisant.

D'autant plus insuffisant que cette droite présidentielle, gouvernementale et parlementaire, joue avec le feu en poursuivant inlassablement sa funeste tâche de liquidation du service public égalitaire, de l'accompagnement des quartiers populaires, et du soutien aux associations qui, sans relâche, oeuvrent pour la régulation du climat social et l'élévation des consciences.

J'ai le devoir, demain, et malgré des marges de manoeuvre pour le moins limitées, d'engager une "relecture" urgente et raisonnée de la politique de ma commune dans ce domaine, tout en entreprenant une lutte sans merci pour que la puissance publique nationale finisse par se mettre au service des plus humbles et des classes moyennes, chaque jour plus étranglés, méprisés, avilis, et victimes d'une politique du "chacun pour soi", en contradiction fondamentale avec les simples valeurs humanitaires de cette République Française qui, naguère encore, éclairaient les opprimés du Monde.

La loi est ainsi faite. Il y avait onze candidats à ce premier tour de l'élection cantonale seynoise. Il en reste deux en lice pour le second tour de dimanche prochain. Un républicain et un ennemi acharné des valeurs de la République.

Je formule le voeu que les neuf autres, de la gauche et de l'écologie bien sûr, mais je n'ai aucun doute pour ce qui les concerne, comme de la droite, malgré les propos effarants de Copé refusant de choisir entre FN et PS, se grandissent en trouvant les mots pour appeler notre peuple à barrer la route à l'obscurantisme repoussant de la droite extrême.


Repost0
Publié par Marc Vuillemot - dans Idées et politique générale
19 mars 2011 6 19 /03 /mars /2011 07:25

http://www.amazighworld.org/images/vote1.jpgIl y a ceux, candidats appartenant à l'UMP, qui "oublient" de faire figurer sur leurs documents de propagande le logo du parti de N. Sarkozy, dont chacun sait qu'il n'est pas au mieux de sa forme politique. Des fois que ça leur nuise...

Il y a ceux qui, tout au long de la campagne, n'ont parlé que de questions hors sujet, relatives par exemple à la vie municipale, au lieu de donner leurs points de vue sur la politique du Conseil général et du Département, seul objet de l'élection des deux prochains dimanches.

Il y a ceux qui, incapables de dignité et de chasse aux vieux démons, ont cru devoir salir d'autres candidats, notamment en cette fin de campagne.

Il y a ceux qui ont promis la lune alors qu'ils savent bien que les politiques publiques ne le permettent plus, sacrifiées qu'elles sont sur l'autel de la rigueur imposée au peuple tandis que les banques et les grands groupes financiers annoncent des bénéfices jamais vus.

Il y a ceux qui, s'en tenant à s'afficher avec la photo de Mme Le Pen qui distille ses idées populistes et nauséabondes d'exclusion et de racisme, n'ont pas le moindre respect pour leur propre suppléante qui n'apparaît même pas sur leur profession de foi officielle. 

Il y a même ce supporter d'un candidat d'ici qui m'a fait froid dans le dos, l'autre jour, en se réjouissant, devant un parterre de personnes qui n'ont pas bronché, du fait que la tragédie du Japon allait occuper les écrans et les esprits, ce qui arrangerait bien sa campagne.

Il y a les principaux médias, notamment audiovisuels, qui se sont bien gardés de sensibiliser les citoyens aux enjeux de cette élection cantonale, préférant qualifier par avance l'abstention de "grande gagnante", afficher des dizaines de sondages concernant une autre élection prévue dans plus de 400 jours, occuper les esprits en distillant chaque jour à leur "une" un nouveau détail sur les horreurs d'un meurtre ou d'un viol, ou alimenter les potins sur la course à la candidature socialiste pour la présidentielle de tel ou tel candidat, dont certain même pas déclaré, histoire d'endormir un peu plus un peuple fatigué des façons de faire d'une classe politique usée.

Il y a ce gouvernement qui, pour la première fois depuis des années, n'a pas organisé de campagne médiatique de sensibilisation à la citoyenneté, en fin d'année, pour inciter, notamment les jeunes, à l'inscription sur les listes électorales.

Mais il y a, à deux heures d'avion de chez nous, des peuples qui se lèvent contre les oppressions dont ils sont les victimes, menés par une jeunesse souvent diplômée mais vivant la misère et le despotisme au quotidien, versant leur sang à l'image de nos ainés des XVIIIe et XIXe siècle, pour avoir enfin droit à décider par eux-mêmes, dans des pays démocratiques, libres, égalitaires et solidaires.

Serions-nous, Français issus du siècle des Lumières, naguère regardés par le Monde comme peuple de référence en matière de valeurs républicaines, aussi sots que nos dirigeants voudraient le croire, pour leur donner raison en dédaignant le vote de dimanche ?

Prouvons le contraire ! Nous sommes regardés par nos frères du Maghreb et du Machreq, et par tous les peuples opprimés du Monde. VOTONS ! (et, bien sûr, mes visiteurs n'attendraient pas de moi que je leur dise autre chose, votons autant que possible socialiste ou, du moins, pour un candidat de gauche...).

Repost0
Publié par Marc Vuillemot - dans Idées et politique générale
2 mars 2011 3 02 /03 /mars /2011 05:39

http://a21.idata.over-blog.com/0/08/39/13/fuite-de-cerveau/la-veillee-des-abysses-de-james-thierree-referencement-google.jpgLa frénésie des campagnes (électorales) égare les esprits, même ceux des plus modérés.

Chacun sait que j'ai pour habitude, en démocrate sourcilleux et en républicain intransigeant, de laisser s'exprimer, voire même de susciter la contradiction.

Mais il y a argument et argument.

Qu'un homme politique aussi avisé que mon prédécesseur, après avoir conquis les sommets de la dette et sondé les abysses du déficit, après avoir à la fois embauché et sous-traité dans un même élan dépensier, après avoir tracé moult plans sur la comète, bien emballés en coûteux papier-cadeau d'agence de communication élyséenne, après avoir bâti bien des châteaux en Espagne effondrés avant d'avoir fondation, après avoir vendu les bijoux de famille des biens fonciers communaux pour largement bétonner, que ce gestionnaire-là m'accuse d'avoir abandonné des projets me laisse pantois !

Abandonné quoi ? Point n'est besoin d'être docteur en médecine pour savoir que notre commune ne se relève pas d'une gestion qui l'a plongée durablement dans la difficulté. Les magistrats de la Chambre Régionale des Comptes l'expliquent clairement dans leur rapport sur la période 2001-2008.

Quant à son "investissement", générateur du plus formidable endettement jamais connu à La Seyne, et ce qu'il aurait rapporté, voici ce qu'ils en disent : "Aujourd’hui cette dette est susceptible de compromettre durablement le retour à l’équilibre, alors même que les dépenses engagées ne se traduisent pas encore par les retombées directes ou indirectes dont la ville espérait bénéficier".

Espérait bénéficier... C'est de cela dont on a coupablement nourri, pendant les sept longues années du mandat précédent, une population à laquelle on aurait plutôt dû rigueur et vérité, pour aller de l'avant sur des bases sûres.

Moi, c'est ce à quoi je m'emploie, patiemment, besogneusement, même si je souffre de la rigueur des efforts imposés pour l'instant à mon peuple qui devra connaître demain des jours meilleurs.

 
Repost0
Publié par Marc Vuillemot - dans Idées et politique générale
21 février 2011 1 21 /02 /février /2011 06:14

http://farm6.static.flickr.com/5300/5402345942_eb9f972686.jpgMichel Vauzelle, député et président de la Région Provence Alpes Côte d'Azur, a lancé hier dimanche un appel pour un nouveau Front Républicain.

Je m'en réjouis et je l'ai immédiatement signé.

Il faut que nous soyons raisonnables si nous voulons à tout prix éviter "d'en reprendre pour cinq ans en 2012".

Les partis de la gauche et de l'écologie, à commencer par le mien, le Parti socialiste, doivent faire preuve de lucidité et de bon sens.

Il y a une donne nouvelle aujourd'hui, que nous étions tout de même assez nombreux à pressentir depuis quelques mois. Le travail de médias au service du pouvoir fait son oeuvre : le risque d'un nouveau 21 avril 2002 est réel. Notre peuple nous pardonnerait-il de renouveler une offre de choix entre Sarkozy et Le Pen au deuxième tour ?

La raison commande d'agir vite pour l'émergence d'un projet commun à l'ensemble de la gauche et de l'écologie, porté par un candidat unique et rassembleur.

Faute de quoi, nous risquons de porter une lourde responsabilité devant la Nation.

Ouvrons nos oreilles. Écoutons le peuple qui n'en peut plus de la "peopolisation" alors qu'il attend des forces républicaines un projet d'alternance en capacité de reconquérir les simples acquis de liberté, d'égalité et de solidarité que la droite sape chaque jour un peu plus.

Ça passe naturellement par le fait de ne plus donner du grain à moudre à la droite et l'extrême droite qui se délectent de la concurrence engagée pour une désignation entre les partis de gauche, et au sein même d'entre eux, et tout particulièrement entre socialistes.

Donc par un renoncement à l'organisation des primaires au sein du PS qui vont être dévastatrices. Et la rencontre urgente autour d'une table des partis de gauche et écologistes.

Faites comme moi.
Signez l'appel pour un nouveau front républcain...

Repost0
Publié par Marc Vuillemot - dans Idées et politique générale
20 février 2011 7 20 /02 /février /2011 10:51

http://www.var.pref.gouv.fr/UserFiles/Image/v_var.gifOn en entend des vertes et des pas mûres sur les élections cantonales du mois de mars qui vont assurer le renouvellement de la moitié des conseillers généraux, dont celui de la moitié Nord de La Seyne, appelés à gérer le Département du Var et ses compétences : action sociale, solidarité avec les personnes âgées et handicapés, aide sociale à l'enfance, collèges, voiries départementales, ports, etc.

Or la droite et l'extrême droite locales parlent plus de politique "seyno-seynoise" ou nationale, souvent sur fond de propos sécuritaires, que des enjeux qui concernent le Département qui sont pourtant le sujet à l'ordre du jour.

Quels sont leurs projets pour l'aménagement de l'entrée de ville ou de la corniche de Tamaris, la gestion de nos ports que le Département partage avec l'agglomération TPM, nos équipements scolaires de la 6ème à la 3ème, la place de La Seyne dans le schéma départemental pour les personnes âgées, ou le renforcement de l'unité territoriale sociale dans une ville qui accueille tant de foyers en lourde difficulté ?

Pas un mot sur ces sujets essentiels de la part de la minorité seynoise de droite, manifestement très "unie", puisqu'elle aligne pas moins de trois candidats adhérents de la même UMP et... adversaires les uns des autres... et tous trois opposés aussi à la candidate officielle de leur propre parti...

Non, pour ces candidats déclarés, mieux vaut éviter les sujets qui les fâchent et s'attaquer... à la majorité municipale dont, de surcroît... aucun des membres n'est candidat à cette élection !

Pour répondre sans trop prendre tout ça au sérieux car ça devrait prêter à sourire s'il ne s'agissait du devenir d'un territoire, si la droite respectait un peu les électeurs en ne leur faisant pas prendre des vessies pour des lanternes, si ces prétendants à une fonction républicaine faisaient un tant soit peu preuve d'information civique en parlant du vrai sujet que sont les compétences du Département, notamment en direction des jeunes électeurs qui, souvent, ignorent les compétences des diverses institutions de la République, et si le sinistre Front National n'était pas en embuscade, j'invite mes visiteurs à consacrer quelques minutes au "quizz" ci-dessous (cliquez sur "JOUER AU QUIZZ")...

quizz_canto.jpg



Repost0
Publié par Marc Vuillemot - dans Idées et politique générale
11 janvier 2011 2 11 /01 /janvier /2011 06:47

pspropose.png"On ne vous entend pas !", "Vous êtes inaudibles !", "Et sur ça, vous ne dites rien ?" Les remarques acerbes sur le manque de propos politiques du Parti socialiste ne manquent pas, que ce soit pour pointer les agressions au pacte social et républicain qui sont le quotidien du Président de la République, de son gouvernement ou de sa majorité parlementaire, ou pour relever que nous n'aurions aucune proposition alternative à cette politique qui fait bien du mal au peuple français et... bien du bien aux actionnaires des grandes entreprises du CAC 40.

Pourtant, nous disons. Nous réagissons. Nous prenons position. Nous construisons un projet d'alternance. Mais la plupart des grands médias se gardent bien de promouvoir nos réactions et nos perspectives.

Ce n'est pas que l'on ne parle jamais du PS et des socialistes. Loin de là. Mais juste pour pointer les postures antagonistes de candidats à la candidature, promouvoir tel candidat qui arrangerait bien le pouvoir en place, et instiller du venin entre ceux de nos responsables qui pourraient porter nos couleurs.

Alors, si, nous avons des choses à dire et nous les disons. Des choses qui intéressent bien plus la vie des Français que les petites phrases que certains organes de presse se plaisent à sortir de leurs contextes pour entretenir le sentiment que la vie du Parti socialiste se limite à de la discorde concurrentielle entre ses membres.

Et, comme militant du PS, à mon modeste niveau, je veux contribuer à promouvoir nos analyses et nos projets, et, pour découvrir nos propositions issues d'un ensemble de temps de réflexion, j'invite mes visiteurs à prendre quelques minutes et CLIQUER SUR CE LIEN.


Repost0
Publié par Marc Vuillemot - dans Idées et politique générale
3 janvier 2011 1 03 /01 /janvier /2011 05:44

Trois vidéos socialistes à l'occasion du Nouvel An...

Benoît Hamon, porte-parole du Parti socialiste, a évoqué, en réponse aux voeux télévisés de N. Sarkozy, le manque de respect du Président envers les Françaises et les Français...

 

Martine Aubry, Première Secrétaire nationale du PS, a de son côté présenté les voeux des socialistes au peuple français...

Et le Parti socialiste a réalisé un petit clip que j'ai trouvé très dynamique pour formuler ses souhaits pour la France...

 

 


Quant à moi, je vous invite, si ce n'est déjà fait, à découvrir les miens... EN CLIQUANT ICI. D'autant que, avec mes collègues élus seynois de la majorité communale, nous avons décidé de ne pas organiser de cérémonie des "Voeux du maire à la population" cette année où, même si nous avons, les années passées, considérablement réduit le coût de cette manifestation, nous devons poursuivre notre effort d'économie du budget communal.
J'organiserai toutefois en tant que Conseiller Régional, et avec l'autre élue de La Seyne de la majorité du Conseil Régional, ma collègue et amie Marie Bouchez, une petite cérémonie de voeux aux associations. Mais je vous en reparlerai.
Repost0
Publié par Marc Vuillemot - dans Idées et politique générale
2 janvier 2011 7 02 /01 /janvier /2011 15:09

voeux_jeu.jpg

Merci de leurs bons voeux à celles et ceux qui m'ont adressé une amicale pensée à l'occasion du Nouvel An.

À eux, et à tous mes visiteurs, j'adresse mes souhaits sincères pour 2011.

Mais, en cette fin de période de fêtes, histoire de ne pas perdre une petite occasion de détente avant la reprise, j'ai écrit mes voeux sous la forme ludique d'un "dingbats" que je vous invite à déchiffrer (image illustrant ce post, que vous pouvez aussi télécharger en plus gros EN CLIQUANT ICI).

Un "dingbats" est une sorte de rébus de lettres. Le jeu consiste à découvrir une expression ou un mot à partir des mots ou lettres présentés dans une mise en forme particulière (pour décrypter mon message, ne tenez pas compte des couleurs : elles ne sont là que pour faire moins terne que le seul noir et blanc).

Si, vraiment, vous n'y parvenez pas, CLIQUEZ ICI pour obtenir le message en clair.

Bon divertissement pour commencer l'année.

La première année d'une décennie où, je l'espère, le Monde saura se sauver de cette engeance de rapaces financiers pourris qui le gouvernent, et où la France trouvera une alternative active à la politique d'un Président qui foule aux pieds la République, qui déplore que "l'hiver a mis à l'épreuve les services publics" alors que lui seul contribue bien plus à les mettre à mal, qui mène la bataille du MEDEF en engageant en douce le déclin et la suppression du SMIC et en prétendant "dépoussiérer" le Droit du Travail, qui décore Amara, la championne de la traîtrise aux causes qu'elle défendait, qui avait juré, "n'ayant pas mandat pour cela", de ne jamais remettre en cause la retraite à 60 ans, qui étrangle les collectivités locales, et qui déplore "les voleurs à la tire qui s'en prennent à votre téléphone portable dans le métro" alors que la principale délinquance, celle des "banksters", est financière.

Nous avons du pain sur la planche.

Repost0
Publié par Marc Vuillemot - dans Idées et politique générale

Bienvenue !

 

Marc VUILLEMOT

Je vous souhaite une agréable visite.

 

À propos de moi...

> Ma bio, vue par un copain...

> Ma généalogie sur geneanet

 

 

L'ACTION DES COPAINS

CLIQUEZ POUR ACCÉDER
LE BLOG DES ÉLUS SEYNOIS DES GAUCHES ET DE L'ÉCOLOGIE
LE SITE DE MANON AUBRY, DÉPUTÉE EUROPÉENNE VAROISE

ET MES ENGAGEMENTS

CLIQUEZ SUR LA BANNIÈRE
LA CHAINE YOUTUBE DE GRS
LA PAGE FB DE GRS-Var
LE BULLETIN DE GRS-LA SEYNE

 

12 ANS POUR & AVEC LES SEYNOIS

NOTRE BILAN 2008-2020

CLIQUEZ SUR L'IMAGE