/ / /

 

À LA RECHERCHE CONSTANTE DE NOUVELLES RECETTES...

 

Il donc fallu rechercher de nouvelles recettes.

 

Comme les autres collectivités sont, elles aussi, en difficulté du fait des réductions des appuis de l'État, on n'a guère pu compter sur les aides de la Région (qui a par exemple supprimé sans prévenir en 2018 sa participation au financement du « contrat de ville ») et du Département (qui a supprimé sa participation annuelle de 3 millions d'euros au titre de son aide aux grandes communes).

 

Alors, nous avons fait la chasse à toutes les ressources possibles, par exemple aux tricheurs qui ne déclarent pas la réalité des constructions de leurs propriétés, mais nous avons surtout voulu valoriser notre patrimoine communal productif de ressources.

 

Ainsi, par exemple, rien qu'avec le casino de jeux, l'accueil de la grande plaisance et le crématorium, pour 100000 euros investis en tout par la ville sur ces projets, nous avons perçu, dès 2014, environ 450000 euros de produits, portés ensuite à près de 3 millions annuels avec l'ouverture du casino et avant le transfert à la métropole des quais de plaisance et du crématorium.

 

Et nous avons surtout été en première ligne pour nous battre avec dynamisme contre l'État qui, à partir de 2014, a réduit ses dotations aux collectivités, leur imposé de nouvelles dépenses obligatoires, et diminué certaines des compensations aux communes des réductions de fiscalité locale qu'il octroyait à divers contribuables, tels que les bailleurs sociaux, suivant le principe confortable de « j'offre une tournée générale, et l'addition, ce sera pour le maire, là-bas, au bout du comptoir ! ». Trop facile...

 

 

 

Poursuivez votre lecture...

 

> DES DÉPENSES BIEN MAÎTRISÉES, ÉVOLUANT MOINS QUE L'INFLATION

> DES ÉCONOMIES SANS ATTENDRE LES CONTRAINTES DE L'ÉTAT

> DES RÉDUCTIONS CIBLÉES ET DIFFÉRENCIÉES DE DÉPENSES

> DE L'ÉQUITÉ ENFIN OBTENUE POUR NOTRE CONTRIBUTION AU SERVICE DES POMPIERS !

> LES VRAIS CHIFFRES DU NOMBRE ET DU COÛT DU PERSONNEL

> SUPPRIMER DES POSTES PERMET D'ÉCONOMISER... MAIS AU BOUT DE 12 ANS

> LES INDEMNITÉS ET AVANTAGES DES ÉLUS EN NETTE DIMINUTION

> LA PATIENTE MAIS RÉELLE RÉDUCTION D'UNE DETTE TRÈS IMPORTANTE

> DURÉE NÉCESSAIRE AU DÉSENDETTEMENT : DE 99 ANS À 12 ANS !

> HÉLAS, IMPOSSIBLE, POUR L'INSTANT, DE RÉDUIRE L'IMPÔT LOCAL...

> À LA RECHERCHE CONSTANTE DE NOUVELLES RECETTES

> LA CHAMBRE DES COMPTES CONFIRME NOS ANALYSES ET VALIDE NOS CHOIX DE GESTION

> UNE MÉTROPOLE EN APPUI À SES COMMUNES GRÂCE À SA BONNE SANTÉ FINANCIÈRE

> TOUS NOS EFFORTS SERONT-ILS RÉDUITS À NÉANT PAR L'ÉTAT ?...

 

 

ou... RETOUR À L'INTRODUCTION DU THÈME "FINANCES"

ou... RETOUR AU CHOIX DE THÈME

ou... RETOUR À L'ACCUEIL DU BLOG

 

Partager cette page

Publié par Marc Vuillemot

Bienvenue !

 

Marc VUILLEMOT

Je vous souhaite une agréable visite.

 

À propos de moi...

> Ma bio, vue par un copain...

> Ma généalogie sur geneanet

 

12 ANS POUR & AVEC LES SEYNOIS

NOTRE BILAN 2008-2020

CLIQUEZ SUR L'IMAGE

 

 

Mes engagements

 

CLIQUEZ SUR LA BANNIÈRE
LA CHAINE YOUTUBE DE GRS
LA PAGE FB DE GRS-Var