6 novembre 2014 4 06 /11 /novembre /2014 06:48

http://www.marisoltouraine.fr/wp-content/uploads/2012/01/image002.jpgOn se souvient sûrement du moment que rappelle cette photographie. C'était en 2012, lors de la visite à la cité Berthe de François Hollande, alors candidat, et Marisol Touraine, devenue ministre de la santé et des affaires sociales, dans le cadre de la campagne des élections présidentielles. Par leur mobilisation, les habitants de nos quartiers populaires ont permis à François Hollande de devenir Président de la République. Et, deux ans plus tard, aux élections municipales, généralement, ils se sont abstenus ou n’ont pas voté pour la gauche, ce qui n'est pas certes pas si vrai à La Seyne, mais notre ville est un peu comme une exception qui confirme la règle.

Aujourd’hui, frappés plus durement que les autres par la crise, les habitants des quartiers populaires ont disparu des « radars médiatiques » sauf lorsqu’il faut les montrer du doigt et les transformer un jour en apprentis djihadistes, le lendemain en dealers, le surlendemain en fraudeurs d’aides sociales.

 

INQUIÉTUDE POUR LES QUARTIERS POPULAIRES

 Je fais partie de ces socialistes travaillant ou ayant travaillé avec et au service des habitants de ces quartiers populaires qui ne pouvons nous résigner à cette situation. Nous n’idéalisons pas ces quartiers. Nous les connaissons. Nous avons conscience des dégâts commis par l’économie souterraine et les risques provoqués par la montée du fondamentalisme. Nous mesurons à leur hauteur les problèmes rencontrés : absence de qualification des jeunes, chômage, insécurités, violences faites aux femmes, relations difficiles avec la police, stigmatisations en tous genres, montée des actes antireligieux… Nous avons vu, petit à petit,  s’installer le désert économique dans les quartiers populaires situés en périphérie des grandes agglomérations.

Mais nous savons aussi la volonté de ces quartiers, l’ingéniosité, la créativité et l’envie d’entreprendre de leurs habitants. Chaque jour, des élus, des responsables associatifs, de simples citoyens se battent pour refuser la ghettoïsation physique, culturelle ou ethnique de leur quartier, pour prôner une autre idée de la ville plus mixte, plus ouverte, plus juste, plus solidaire.

 

RECONQUÉRIR LES CITOYENS DES QUARTIERS

 Le gouvernement de gauche a fait voter la loi sur « la Ville et la cohésion urbaine » à une immense majorité. Loi cadre, loi de programmation structurelle, elle était nécessaire pour refondre la politique de la Ville. Mais elle n’est pas suffisante pour redonner espoir à ceux dont nous ne nous résignons pas à ce qu’ils quittent la gauche.

Aujourd’hui, il faut repartir à la reconquête de ces citoyens qui sont parties intégrantes de notre Nation. Nous voulons que pour eux, l’énoncé des valeurs de notre République ne soit pas que des mots mais une réalité qui se construise au quotidien.

Nous ne renonçons pas. Nous ne nous résignons pas à laisser à d’autres ce terrain qui est au cœur de notre idéal socialiste.

 

UNE ASSOCIATION DE SOCIALISTES POUR "FAIRE LOBBY" AU PS

 C’est pourquoi nous avons décidé de créer « Socialistes pour les quartiers populaires », association de réflexions, de propositions, d’actions, au sein du Parti Socialiste, pour combattre les fractures urbaines quels que soient les territoires et les quartiers de relégation, pour que les habitants des quartiers populaires restent plus que jamais au cœur de notre combat pour l’égalité des droits et la justice sociale.

J'étais ce dernier mardi à Paris pour l'annonce du lancement de cette association, autour de François Lamy, député de l'Essonne et ancien ministre délégué à la Ville, avec Annie Guillemot, députée-maire de Bron (Rhône), François Pupponi, député-maire de Sarcelles (Val d'Oise), Pierre Cohen, ancien maire de Toulouse (Haute-Garonne), Stéphane Troussel, président de la Seune-Saint-Denis, ou encore Kamel Chibli, ancien adjoint de Lavelanet (Ariège), chargé au PS de la lutte contre les exclusions.

On l'aura compris, nous ambitionnons de créer une sorte de "lobby des quartiers populaires" au sein du Parti socialiste. Il y en a bien besoin.

Partager cet article

Publié par Marc Vuillemot - dans Idées et politique générale

Bienvenue !

Marc VUILLEMOT
Maire (PS) de La Seyne-sur-Mer
Vice-président de l'agglo de Toulon

Je vous souhaite une agréable visite.

À propos de moi...

> Ma bio, vue par un copain...

> Ma généalogie sur geneanet

 

VILLE & BANLIEUE

 

Lien vers le site de l'association

de maires que je préside

Cliquez sur la bannière.

 

La Seyne et le "Grand Toulon"

 

Les institutions publiques

où je suis élu...

Le site de la Ville de La Seyne

 

Le site du magazine municipal

 

Le site de l'agglomération TPM