20 mai 2014 2 20 /05 /mai /2014 03:21

http://1.bp.blogspot.com/-dYB9KdGMMlY/U2BuIVK-P5I/AAAAAAAAYyw/5C8ZryiIXyU/s1600/Affiche2014MacifProvenceWeb.jpgCe dimanche se tenait, sur l'Esplanade Marine, le quatrième pique-nique pour les droits et la citoyenneté qu'il m'a été demandé d'accueillir. Je reproduis plus bas le propos que j'ai prononcé à l'occasion de l'ouverture de cette manifestion.

Ses organisateurs ont probablement été un peu déçus de la baisse du nombre de participants, en partie sûrement due au fait que les deux précédentes éditions avaient été gâchées par le mauvais temps, en partie peut-être aussi par le nombre des autres manifestations parallèles, mais peut-être surtout par une sorte de résignation, alliée au repli sur soi, que chacun sent bien aujourd'hui, même chez les plus engagés, ce qui est chaque année inquiétant, alors même que les combats à mener contre les inégalités croissantes sont toujours plus d'actualité.

 

PEUT-ÊTRE MIEUX ANCRER "MAI CITOYEN" SUR LA VIE ASSOCIATIVE LOCALE ?

 Peut-être faut-il aussi rechercher les causes d'une désaffection dans le fait que les mouvements organisateurs semblent moins en prise avec les lieux seynois d'action solidaire et d'éducation populaire qui conduisent leurs propres activités pour tenter de répondre aux urgences du quotidien ?

Comment, en effet, ne pas faire le lien entre les quelques dizaines de participants au "Mai citoyen" et les centaines de personnes présentes, à deux cents mètres de là, dans "l'Espace Solidarités", à la rencontre fraternelle et festive pour la connaissance et la reconnaissance mutuelles des gens issus de toutes les parties du monde qui vivent chez nous ?

Peut-être - c'est une modeste suggestion - faudrait-il que les diverses structures associatives ancrées sur notre terroir et les mouvements porteurs de luttes travaillent pour l'avenir à des rapprochements permettant, un peu dans l'esprit de fêtes comme celle que le quotidien "La Marseillaise" a organisée une semaine avant, alliant stands, débats et temps festifs, de rassembler au-delà des militants très engagés dans tel ou tel combat ?

La commune, en tous cas, continuera autant que faire se pourra à accompagner de ses moyens logistiques l'organisation de telles manifestations si utiles à l'éveil des conciences.



 

> Le propos que j'ai prononcé...

Chers amis de la Ligue des Droits de l’Homme et du collectif « Mai citoyen » et sa trentaine d’organisations, chers amis seynois et chers visiteurs qui honorez de votre présence La Seyne et ce lieu emblématique des anciens chantiers navals,

Merci, cette année encore, d’avoir choisi de déballer vos paniers de pique-nique à La Seyne.

Je suis à la fois joyeux et grave d’être invité à ouvrir cette journée que je vis comme un heureux et utile moment d’éducation populaire qui, je l’espère, redonnera l’envie à tous de construire ensemble un avenir plus digne.

Et il y en a bien besoin, si on ouvre les yeux sur la montée des injustices, des périls, et la domination toujours plus prégnante des marchés financiers au détriment de la souveraineté des peuples.

Cette année est celle de votre quatrième pique-nique, mais c’est aussi celle du 71ème anniversaire de la création du Conseil national de la résistance, et donc du 70ème de l’adoption de son programme « Les jours heureux », que nous célèbrerons dignement à La Seyne samedi prochain, à 18 heures, la veille de cette élection européenne aux enjeux majeurs, et j’en profite pour nous inviter à y venir nombreux.

Des moments comme celui d’aujourd’hui, il en faut plus que jamais.

D’ailleurs, dans une quinzaine, nous serons plusieurs Seynois, comme chaque année, à prendre part au 8ème rassemblement « Paroles de résistances », sur le plateau des Glières, en Haute-Savoie, autour d’un autre pique-nique rassemblant des résistants d’hier et d’aujourd’hui, là où chaque année Stéphane Hessel et d’autres grands noms des luttes contre l’oppression venaient donner en partage leurs témoignages avec ceux qui se battent aujourd’hui contre les injustices et l’horreur, chez nous et dans le Monde.

Figurez-vous que les organisateurs avaient imaginé célébrer l’anniversaire du Conseil national de la résistance en regroupant autour d’une même table les représentants actuels des partis, syndicats et mouvements qui le constituaient en 1944.

Eh bien, ils ont dû renoncer devant le peu de disponibilité des représentants politiques et l’incompréhension que cette proposition a pu susciter.

C’est vous dire que la route demeure longue et pleine d’embûches. Et que rien n’est jamais gagné.

Vous, nous, ici, dans la convivialité autant que dans la dignité, cette année encore, nous allons modestement écrire une petite page de plus d’un indispensable projet vers de nouveaux « jours heureux ». Et, ça, c’est drôlement bien.

Partager cet article

Publié par Marc Vuillemot - dans Idées et politique générale

Bienvenue !

Marc VUILLEMOT
Maire (PS) de La Seyne-sur-Mer
Vice-président de l'agglo de Toulon

Je vous souhaite une agréable visite.

À propos de moi...

> Ma bio, vue par un copain...

> Ma généalogie sur geneanet

 

VILLE & BANLIEUE

 

Lien vers le site de l'association

de maires que je préside

Cliquez sur la bannière.

 

La Seyne et le "Grand Toulon"

 

Les institutions publiques

où je suis élu...

Le site de la Ville de La Seyne

 

Le site du magazine municipal

 

Le site de l'agglomération TPM