2 décembre 2009 3 02 /12 /décembre /2009 06:15
Avec Michel Vauzelle, président de la région Provence Alpes Côte d'Azur, et Patrick Martinenq, conseiller général de La Seyne, nous nous sommes sentis un peu... disons... isolés, parmi les nombreux élus présents au discours du Président de la République, mercredi dans l'enceinte des CNIM, l'entreprise industrielle phare du pôle de compétitivité Mer de La Seyne.

Car, en bon républicain, j'ai accueilli Nicolas Sarkozy sur nos terres seynoises. Et, franchement, j'ai failli être abusé dans les tout premiers instants de son propos sur la relance économique, présenté avec talent comme une évaluation objective des mesures mises en oeuvre depuis le début de la crise.

Mais j'ai vite été conforté dans l'impression que j'avais initialement : Nicolas Sarkozy, fait étonnant dans les annales de la République en période pré-électorale, est plus le chef d'un parti que le Président de tous les Français. Contrairement à ses prédecesseurs en pareil cas, il a choisi de s'impliquer lui-même dans la bataille des régionales et en fait un enjeu national.

Là où j'attendais avec quelque naïveté un propos utile sur la réindustrialisation, qui pouvait servir la cause de notre technopôle de la mer, j'ai entendu un pamphlet contre les collectivités locales qui, selon lui, sont fautives d'accroître les impôts ou de ne pas réduire le nombre de leurs fonctionnaires.

Rien sur le fait qu'elle jouent le jeu de la relance, comme, par exemple à La Seyne avec notre plan de rénovation urbaine qui place notre ville et son office public de l'habitat en position de premier donneur d'ordres varois pour les entreprises du bâtiment et des travaux publics. Pas un mot sur le fait que ce sont les régions, les départements et les communes qui assurent 73% de l'investissement public du pays. Et, ce faisant, sont les premiers contributeurs publics pour la défense de l'emploi.

Le Chef de l'État a le mérite d'avoir été clair et d'assumer avec courage son engagement. Il est en campagne pour les élections régionales. Raison de plus pour que la gauche resserre les rangs, parvienne à l'union, paufine son bilan et propose à nos concitoyens un bon projet de défense des valeurs républicaines.

Partager cet article

Publié par Marc Vuillemot - dans Idées et politique générale

Bienvenue !

Marc VUILLEMOT
Maire (PS) de La Seyne-sur-Mer
Vice-président de l'agglo de Toulon

Je vous souhaite une agréable visite.

À propos de moi...

> Ma bio, vue par un copain...

> Ma généalogie sur geneanet

 

VILLE & BANLIEUE

 

Lien vers le site de l'association

de maires que je préside

Cliquez sur la bannière.

 

La Seyne et le "Grand Toulon"

 

Les institutions publiques

où je suis élu...

Le site de la Ville de La Seyne

 

Le site du magazine municipal

 

Le site de l'agglomération TPM