12 novembre 2021 5 12 /11 /novembre /2021 07:06

La maire de La Seyne a prononcé un beau discours devant notre monument aux morts, en ce 11 novembre commémorant le 103ème anniversaire de l'armistice mettant fin à près de cinq années de tuerie mondiale.

Devant une foule nombreuse, dont des écoliers de l'école Toussaint-Merle encadrés par leur professeur Madame Lancellotta, animatrice de la chorale de l'école, qui ont entonné avec brio les 1er, 6ème et 7ème couplets de La Marseillaise, la maire a insisté sur l'unité de la Nation dans notre France riche de ses diversités. C'était bien.

C'était bien. Mais pas traduit en actes pour le morceau de Nation qu'est La Seyne.

 

LE MOUVEMENT DE LA PAIX AU BAN DE LA COMMÉMORATION

Quel dommage, en effet, que le Mouvement de la Paix, organisation pacifiste créée pour promouvoir une culture de la Paix au lendemain de la Deuxième Guerre Mondiale par des hommes et des femmes issus de divers courants de la Résistance, notamment communistes, chrétiens et libre-penseurs, qui participe traditionnellement aux cérémonies patriotiques de La Seyne en déposant une gerbe de fleurs comme le font les représentants des divers corps constitués, ait été exclu de l'organisation protocolaire de la cérémonie !

Il a fallu attendre que celle-ci s'achève et que la foule se disperse pour que les représentants locaux du Mouvement de la Paix, entourés de citoyens et des élus de la minorité municipale des gauches et de l'écologie, puissent déposer leur gerbe et observer un temps de recueillement.

 

DES PRÉCÉDENTS QUI TÉMOIGNENT D'UN CURIEUX ÉTAT D'ESPRIT

C'est là une pitoyable décision politicienne traduisant un état d'esprit bien peu en cohérence avec les belles paroles d'unité nationale prononcées par notre première magistrate.

Mais ce n'est pas vraiment une surprise. L'intolérance s'était déjà manifestée avec le refus de la maire de permettre, comme c'était encore naguère l'usage, quelle que fût la couleur politique des maires, à la présidente de l'Association des anciens combattants et ami(e)s de la Résistance de prononcer un discours à l'occasion de la Journée nationale de la Résistance ou de prendre part à la commémoration de la Libération de La Seyne, au cours de laquelle un temps est dédié à la mémoire des policiers résistants de notre commissariat tués par les nazis.

Les Seynois n'ont par ailleurs pas eu d'explications à la décision municipale de se désengager de l'Association française des communes, départements et régions pour la Paix, que je relatais en mars dernier dans un article de ce blog.

Il est difficile de trouver une raison à tous ces choix étranges et inédits dans l'histoire récente de La Seyne. Sauf à considérer qu'il faille s'obstiner à « faire table rase du passé ».

Mais ça, de mémoire, ce n'était pas écrit dans le programme que la maire a proposé aux Seynois avant son élection.

Partager cet article

Repost0
Publié par Marc Vuillemot - dans Devoir de mémoire

Bienvenue !

 

Marc VUILLEMOT

Je vous souhaite une agréable visite.

 

À propos de moi...

> Ma bio, vue par un copain...

> Ma généalogie sur geneanet

 

 

L'ACTION DES COPAINS

CLIQUEZ POUR ACCÉDER
LE BLOG DES ÉLUS SEYNOIS DES GAUCHES ET DE L'ÉCOLOGIE
LE SITE DE MANON AUBRY, DÉPUTÉE EUROPÉENNE VAROISE

ET MES ENGAGEMENTS

CLIQUEZ SUR LA BANNIÈRE
LA CHAINE YOUTUBE DE GRS
LA PAGE FB DE GRS-Var
LE BULLETIN DE GRS-LA SEYNE

 

12 ANS POUR & AVEC LES SEYNOIS

NOTRE BILAN 2008-2020

CLIQUEZ SUR L'IMAGE