22 avril 2021 4 22 /04 /avril /2021 14:37

 

Il n’y a pas tellement de bonnes nouvelles en ces temps sinistres de pandémie qui perturbent gravement la vie de tant de nos concitoyens. C’est pour ça que lorsqu’une information optimiste parvient, il faut la savourer. Ça y est, me dit-on, l’alliance de projet et de belles personnes est faite à La Seyne pour porter une alternative sociale et écologique indispensable pour l’élection départementale de juin…

 

Des amis engagés dans les partis de gauche et de l'écologie, du PCF au PS, en passant par Génération.s et mon propre mouvement, GRS, allié de La France Insoumise depuis les élections européennes de 2019, me l’ont indiqué : une union ouverte aux citoyens engagés est au rendez-vous pour l’élection départementale du 16ème canton du Var, celui de La Seyne-Nord, couvrant la majeure partie de notre commune.

 

LA COMPÉTENCE ET LA JEUNESSE RÉUNIES POUR LES SEYNOIS

Je salue ce quatuor de candidats. Deux d’entre eux, qui seraient Céline Ivaldi et Stéphane Sacco, sont des militants engagés dans deux des partis soutenant l’initiative. Les deux autres, qui seraient Élodie Hernandez et Louis Correa, sont des citoyens impliqués et reconnus à La Seyne et dans le Var. Tous sont acteurs de la vie économique, culturelle, sociale, associative ou syndicale de La Seyne et du Var. Leur équipe apportera cette fraicheur et cet élan d’ouverture et de renouvellement que j’appelle de mes vœux depuis longtemps.

 

Seynois de toujours, jeunes (une moyenne d'âge dans la quarantaine), résidents de divers quartiers du canton, cadres ou employés d’entreprises majeures du monde économique local ou de la fonction publique, ils incarnent cette diversité qui fait la richesse de La Seyne. Ces compétences réunies et soudées seront bien utiles pour proposer, pour la commune et pour le Var, une alternative à la gestion désastreuse du Conseil départemental et son abandon délibéré de La Seyne.

 

UNE ALTERNATIVE À UN BIEN PIÈTRE BILAN POUR LA SEYNE

Certes, les gens, pour la plupart, ne connaissent pas les compétences d’un Conseil départemental, pourtant importantes pour leur vie quotidienne. Mais j’invite les visiteurs de mon blog à en juger à partir de quelques éléments d’un bien piètre bilan des conseillers seynois sortants de la majorité départementale...

 

Ceux-ci ont en effet oublié la mission sociale que leur confère la loi en faveur des plus humbles, des “anciens” et des handicapés. Ils ont failli pour leur devoir de gestion des secteurs de scolarisation des collégiens, au point que les conditions d’éducation au sud de La Seyne se sont gravement dégradées en laissant s’enkyster des sureffectifs au collège L’Herminier, tandis qu’en ne réajustant pas les secteurs, ils ont permis à l’Éducation nationale de supprimer des postes d’enseignants dans les autres collèges, ceux du nord et du centre de La Seyne, victimes de sous-effectifs. Ils se sont désengagés des dispositifs de rénovation de nos quartiers fragiles de Berthe et du centre ancien. Ils ont abandonné les acteurs de l’éducation, du sport, de la culture, qui permettent de réguler les ruptures sociales et préviennent les dérives délinquantes qui frappent durement notre canton. Contrairement à d'autres départements, ils n’ont apporté qu'un maigre soutien aux opérations de requalification des cités d’habitat social. Ils ont beaucoup promis, sans concrétiser grand chose, d’entretenir et rénover les voiries dont ils ont la responsabilité, comme les avenues Frédéric-Mistral, Jean-Jaurès, des Gendarmes d’Ouvéa ou Yitzhak-Rabin, pas plus que les espaces naturels dont ils ont la charge, comme au bois de Vignelongue ou au Fort Napoléon, ni la réalisation attendue depuis des années d’un équipement sportif éducatif digne de ce nom sur l’espace Hubidos jouxtant le collège Marie-Curie. Ils tentent de faire oublier leur frilosité à soutenir les dynamiques économiques, donc l’emploi, de notre technopôle de la Mer en essayant de se désengager du bassin de houle FIRST dont ils ont la responsabilité, en n’apportant aucun soutien aux entreprises et travailleurs du port lors de l’abandon de la ligne de ro-ro (remorques de camions embarquées), comme en assumant leur étouffant et coupable silence face aux inquiétantes difficultés de notre grande et historique entreprise CNIM. Sans trop exagérer, leur bilan se limite à la plantation de quelques palmiers au milieu de l’avenue Charles-De Gaulle aux Sablettes... dont l’emprise au sol empêche désormais la réalisation de la voie cyclable prévue par la métropole !

 

J’ai pleine confiance en la nouvelle équipe unie et ouverte qui va se présenter en juin aux suffrages des Seynois. Et je formule le vœu qu’une semblable unité de projet et de belles, compétentes, modestes et honnêtes personnes se concrétise aussi dans le 17ème canton, celui de Six-Fours, Saint-Mandrier et La Seyne-Sud, comme pour l’élection régionale, tout aussi importante.

Partager cet article

Repost0
Publié par Marc Vuillemot - dans Idées et politique générale

Bienvenue !

 

Marc VUILLEMOT

Je vous souhaite une agréable visite.

 

À propos de moi...

> Ma bio, vue par un copain...

> Ma généalogie sur geneanet

 

 

L'ACTION DES COPAINS

LE BLOG DES ÉLUS SEYNOIS DES GAUCHES ET DE L'ÉCOLOGIE
LE SITE DE MANON AUBRY, DÉPUTÉE EUROPÉENNE VAROISE

ET MES ENGAGEMENTS

CLIQUEZ SUR LA BANNIÈRE
LA CHAINE YOUTUBE DE GRS
LA PAGE FB DE GRS-Var
LE BULLETIN DE GRS-LA SEYNE

 

12 ANS POUR & AVEC LES SEYNOIS

NOTRE BILAN 2008-2020

CLIQUEZ SUR L'IMAGE