/ / /

 

LA SEYNE ENGAGÉE DANS LES ASSOCIATIONS DE DÉFENSE DES COLLECTIVITÉS LOCALES

 

Nous avons aussi pris le parti de dépasser la coopération à l'échelle de notre territoire intercommunal. Nous nous sommes à cet effet engagés avec volontarisme dans plusieurs associations d'envergure nationale regroupant les communes et intercommunalités, dans le but de défendre, essentiellement auprès de l'État, les intérêts de nos territoires.

 

C'est ainsi que La Seyne a été active dans le cadre de l'Association des maires de France (AMF), à l'échelle départementale, via l'implication de son maire assurant la fonction de vice-président de cette structure qui regroupe la quasi totalité des 153 communes varoises. Il était en effet vital pour nos concitoyens que nous nous investissions solidairement et en nombre pour la défense de nos territoires, tant les six dernières années ont été marquées par l’étranglement financier des collectivités et le recul de leur autonomie de gestion. Baisse des dotations, contrats léonins, suppression de ressources fiscales, de 2014 à 2020, les moyens financiers ont été en net recul. Les conséquences en ont été très concrètes : malgré une légère reprise des investissements du bloc communal en 2017 et 2018, constatée aussi à La Seyne, quoique dans une infime mesure, le volume des réalisations est pour le moment inférieur de 15 % à celui du mandat précédent. Plus généralement, les services publics qui maillent le territoire, hôpitaux en tête, payent le prix fort d’une politique de rigueur débridée depuis 2014, et encore plus depuis 2017.

 

Pour autant, les maires restent les élus dont le niveau de confiance de la part des Français est de loin le plus élevé. La période récente l’a bien montré, des Gilets jaunes au Grand débat : les maires incarnent la proximité. Ils assument les responsabilités même en temps de crise et sont à la hauteur des attentes de leurs concitoyens. Cette réalité, bien loin de certaines caricatures, repose sur l’engagement quotidien de 550000 élus locaux, pour l’essentiel bénévoles. Bien loin des querelles politiciennes, l’enjeu des élections municipales prochaines est celui de donner envie aux maires de se représenter et aux citoyens de s’engager. Mais, à la moitié de son mandat, le président de la République ne semble toujours pas avoir compris le sens de la décentralisation. Depuis 2017, la majorité actuelle a tout fait pour tendre les relations avec les élus locaux en général et les maires en particulier. Ses récentes velléités de rétablir le dialogue se heurtent à l’épreuve des faits : les provocations continuent, y compris dans le projet de loi de financespour 2020. Au-delà des moyens, c’est le risque d’une recentralisation qui se fait chaque jour plus précis. Il est manifeste que ce pouvoir n’accepte pas les espaces de liberté que sont les collectivités locales. Il ne conçoit pas que les élus locaux soient mieux placés que l’Etat pour définir et piloter les politiques publiques qui s’exercent dans les territoires. Les enjeux des mandats municipaux sont pourtant ceux du pays tout entier : démocratie, transition écologique, services publics. Ces défis doivent être relevés par les collectivités, qui y travaillent d’ores et déjà activement. Sur tous ces sujets, la Nation n’obtiendra pas de résultats sérieux si l'État ne fait pas confiance aux collectivités. C'est cette conviction que nous nous sommes efforcés de porter avec l'AMF, ce qui nous a permis d'obtenir de l'État quelques reculs par rapport à des projets mortifères pour les communes et intercommunalités ou des mécanismes de compensation, et nous n'avons donc pas à regretter de nous être investis dans cette démarche commune avec les villes, petite et grandes, aux équipes municipales de toutes sensibilités. Ce qui a profité à tous les territoires a naturellement bénéficié à La Seyne.

 

C'est d'autant plus important que certaines communes connaissent des difficultés accrues. C'est en particulier vrai de certains territoires ruraux ou montagnards, des sites frappés par la désindustrialisation, des communes des outremers, et, comme La Seyne, des villes populaires paupérisées et fragilisées, et des communes littorales et portuaires aux problèmes propres. C'est pourquoi, outre notre engagement au sein de l'AMF, nous nous sommes impliqués dans l'Association des maires Ville & Banlieue de France (AMVBF) qui regroupe les communes et groupements de communes ayant sur leurs territoires des quartiers prioritaires au sens de la politique de la ville, ensembles d'habitat social ou centres anciens dégradés, qui veille, suggère, propose et réclame à l'État des mesures d'accompagnement spécifiques pour résoudre les difficultés de ségrégation urbaine, sociale, culturelle, sanitaire et d'insertion professionnelle et citoyenne que rencontrent leurs habitants. En assurant depuis quatre ans la présidence de cette association nationale, La Seyne via son maire, a ainsi contribué à prévenir et régler diverses difficultés résultant de choix gouvernementaux auxquelles étaient confrontés l'ensemble des territoires semblables au sien : baisses de la dotation de solidarité urbaine (DSU) et, plus généralement, des crédits nécessaires à la « péréquation », c'est-à-dire à la compensation des inégalités territoriales, diminution des crédits de la politique de la ville, notamment ceux des « contrats de ville », atermoiements pour la mise en œuvre des actions de rénovation urbaine, insuffisances dans la couverture territoriale des besoins en sécurité publique (quartiers de reconquête républicaine) ou en éducation scolaire (réseaux d'éducation prioritaire). L'implication seynoise dans cette association nationale aura certes demandé du temps, de l'énergie, de l'abnégation, en plus de celle déployée pour la gestion communale, mais les acquis obtenus, s'ils ont bénéficié à l'ensemble des habitants des quartiers fragiles du pays, auront donc profité aux nôtres.

 

C'est pour la même raison que l'engagement de la première adjointe seynoise dans le conseil d'administration de l'Association nationale des élus du littoral (ANEL), qui rassemble les collectivités du littoral de métropole et d’outre-mer autour des enjeux spécifiques du développement économique et de la protection des littoraux, a été importante pour La Seyne qui est bordée par 25 kilomètres de littoral et compte 12 ports. Notre implication a permis de gagner en efficacité concrète autant que législative et règlementaire en matière de protection du littoral, de promotion des activités économiques et touristiques, de maîtrise du foncier littoral, de prévention de l’érosion côtière et de gestion du trait de côte, de gestion du risque d'inondation et de submersion marine, de valorisation du patrimoine maritime, de sécurité en mer, de qualité des eaux de baignade, de concessions de plages et du domaine public maritime, et, plus globalement, d'amélioration des gouvernances de la mer et des littoraux. En outre, en ayant été choisie pour présider la commission permanente duConseil maritime de façade de Méditerranée, notre première adjointe seynoise a grandement contribué, pour La Seyne, mais également pour notre métropole et notre littoral varois, à une approche mieux gérée de notre linéaire côtier et portuaire.

 

Et c'est dans cette même logique que nous avons obtenu de la métropole, désormais compétente en politique de la ville, qu'elle rejoigne également l'association Ville & Banlieue où elle est représentée par une élue métropolitaine de Toulon, et, eu égard à notre implication dans l'accompagnement de l'enseignement supérieur, que TPM adhère aussi à l'Association des villes universitaires de France, ce qui nous a ouvert de nombreuses portes pour la promotion de nos établissements universitaires dont les effectifs ne cessent de grimper.

 

 

 

Poursuivez votre lecture...

 

> LA SEYNE ENGAGÉE DANS LA COOPÉRATION INTERCOMMUNALE

> LA SOLIDARITÉ S'EXERCE À L'ÉCHELLE TERRITORIALE

> LA SEYNE ENGAGÉE DANS LES ASSOCIATIONS DE DÉFENSE DES COLLECTIVITÉS LOCALES

 

 

ou... RETOUR À L'INTRODUCTION DU THÈME "COOPÉRATION"

ou... RETOUR AU CHOIX DE THÈME

ou... RETOUR À L'ACCUEIL DU BLOG

 

Partager cette page

Publié par Marc Vuillemot

Bienvenue !

 

Marc VUILLEMOT

Je vous souhaite une agréable visite.

 

À propos de moi...

> Ma bio, vue par un copain...

> Ma généalogie sur geneanet

 

12 ANS POUR & AVEC LES SEYNOIS

NOTRE BILAN 2008-2020

CLIQUEZ SUR L'IMAGE

 

 

Mes engagements

 

CLIQUEZ SUR LA BANNIÈRE
LA CHAINE YOUTUBE DE GRS
LA PAGE FB DE GRS-Var