/ / /

 

D' « ALLÔ LA SEYNE ? » À LA GESTION URBAINE DE PROXIMITÉ

 

Au-delà des grands projets, des enjeux généraux, nous nous sommes efforcés de créer les conditions de la gestion urbaine de proximité. À cet effet, le service « Allô La Seyne ? » n'a pas été mis en place tout de suite, et surtout pas comme une amusette. Il a d'abord fallu s'assurer de son efficacité. Nous avons voulu éviter l'erreur fréquente des villes qui mettent en place un « numéro vert ». Souvent, le numéro de téléphone ou l'adresse mail existent mais, derrière, il n'y a pas grand-chose : ni souci véritable des gens, ni vraie démarche de service public, ni performance technique. Juste un numéro, un guichet de plus.

 

À La Seyne, c'est le contraire : une équipe connaissant bien la ville et les services municipaux a été formée, à partir des forces existantes, et la direction des services techniques, qui est en première ligne lorsqu'il y a des problèmes concrets  en  ville,  aréorganisé et dynamisé ses services. Du coup, « Allô La Seyne ? » est non seulement un contact repéré (par téléphone, courriel, courrier ou accueil en ses locaux) mais aussi un outil au service de la qualité de vie au quotidien, et il est précieux pour la démocratie locale. Il assure le lien, l'information, la garantie qu'un problème est traité...à défaut d'être immédiatement résolu.

 

Les résultats sont impressionnants : délais de réaction des services ramenés de trois mois à trois semaines, pratiquement plus aucun dossier présenté par les CIL qui ne soit suivi. 21680 dossiers ont ainsi été traités en dix ans d'existence du dispositif.

 

Tous ces dispositifs, pour la plupart inexistants lors de notre prise de responsabilité, ont évolué avec les années. Nous les avons adaptés aux nouvelles réalités, pour toujours plus de citoyenneté active. Nos collègues d'autres communes de la métropole nous ont indiqué s'en inspirer. Et c'est d'autant plus important que, avec le transfert à l'intercommunalité de nombreuses compétences jadis communales, les services interlocuteurs des citoyens risquent de s'éloigner et les réponses perdre en réactivité et en efficacité.  Nous avons donc impulsé, d'ailleurs sans difficulté, à TPM notre vision du lien entre citoyens et institution territoriale.

 

Mais force est de reconnaître que rien ne remplace le contact permanent entre les élus et leurs administrés. C'est assez rare dans les grandes villes pour être souligné. On nous le dit, c'est encore une spécificité de notre gestion. Pas besoin d'afficher, comme certains, un objectif de projet « ouvert et citoyen » : à La Seyne, on le vit. Des élus, y compris le premier magistrat, sont systématiquement présents aux côtés des citoyens, sur le terrain. Et non pas soudainement, quelques mois avant les élections, en affichant – ce doit être une nouvelle mode, mais on ne va pas se plaindre si beaucoup se convertissent à la démocratie du quotidien... – qu'on promet... « une liste, une démarche, un projet citoyens » !

 

Jugeant que les réunions, les rencontres individuelles, les commissions de travail ne suffisaient pas, nous avons rencontré plusieurs fois par mois les Seynois devant chez eux, dans leurs quartiers, jusqu'aux plus reculés. Nous l'avons fait pour discuter de problèmes de voirie, de stationnement, de transports collectifs, de nuisances, de sécurité, etc. Et il aura été rare que, des échanges, n'aient émergé des solutions pratiques de bon sens, réalisées dans les délais les plus brefs possible. Et, quand il a été impossible de trouver une solution concertée, parce que les finances ne le permettaient pas, ou parce que la règlementation ne l'autorisait pas, ou parce que la clé de telle difficulté imaginée par les habitants de l'environnement immédiat aurait nui à d'autres ou au plus grand nombre, ou à la concrétisation d'autres réalisations ultérieures, nous avons pu, avec franchise, avec simplicité, sans démagogie, et en apportant toutes explications utiles, dire notre refus ou justifier notre choix ou notre obligation de reporter la mise en œuvre. Il vaut toujours mieux parler vrai, quitte à vivre « une bonne engueulade » sur le moment.

 

 

 

Poursuivez votre lecture...

 

> LA COMMUNICATION A UN COÛT RAISONNABLE MAIS MODERNISÉE

> DES ÉVÉNEMENTS DE PROMOTION DE LA VILLE

> DES INSTANCES DE DÉMOCRATIE LOCALE PARTICIPATIVE

> D' » ALLÔ LA SEYNE ? » À LA GESTION URBAINE DE PROXIMITÉ

> LES MINORITÉS RESPECTÉES ET IMPLIQUÉES AU CONSEIL MUNICIPAL

> UNE ATTENTION PORTÉE À LA DÉMOCRATIE LORS DES ÉLECTIONS

 

 

ou... RETOUR À L'INTRODUCTION DU THÈME "DÉMOCRATIE"

ou... RETOUR AU CHOIX DE THÈME

ou... RETOUR À L'ACCUEIL DU BLOG

Partager cette page

Publié par Marc Vuillemot

Bienvenue !

 

Marc VUILLEMOT

Je vous souhaite une agréable visite.

 

À propos de moi...

> Ma bio, vue par un copain...

> Ma généalogie sur geneanet

 

12 ANS POUR & AVEC LES SEYNOIS

NOTRE BILAN 2008-2020

CLIQUEZ SUR L'IMAGE

 

 

Mes engagements

 

CLIQUEZ SUR LA BANNIÈRE
LA CHAINE YOUTUBE DE GRS
LA PAGE FB DE GRS-Var