16 janvier 2019 3 16 /01 /janvier /2019 04:29

 

Comme tous les 11 janvier, les élus, les anciens combattants, et certains de nos concitoyens se sont retrouvés sur le parc de stationnement de Saint-Elme, face à la stèle dédiée à sa mémoire, pour commémorer l'anniversaire du décès du maréchal Jean De Lattre de Tassigny, à l'endroit où, en août 1944, fut reçue la reddition de l'amiral de la Kriegsmarine Heinrich Ruhfus. L'occasion de se souvenir...

 

 

La République aura été son obligée en lui attribuant, pour ses faits d'armes au cours de l'une ou l'autre des guerres où il s'est illustré, pas moins de dix décorations glorieuses. Ce qu'on sait moins, c'est que le maréchal De Lattre a aussi été honoré comme civil et qu'il était aussi titulaire de la médaille d'or de l'éducation physique et de la médaille d'or de la santé publique.

 

Et les autres nations du monde ont aussi su reconnaître en lui l'un des artisans déterminants de la Paix et de la Liberté, ces biens de l'humanité qui devraient être universels. Et qui ne le sont toujours pas.

 

Peu d'entre nous savent que Jean De Lattre fut aussi honoré des plus hautes distinctions de l'Argentine, de la Belgique, du Brésil, du Bénin, de Cambodge, du Chili, de Cuba, du Danemark, du Laos, du Maroc, du Mexique, de la Norvège, des Pays-Bas, de la Pologne, du Royaume-Uni, de la Tchécoslovaquie, de la Tunisie, des Etats-Unis, de l'Union Soviétique.

 

Et même, bien qu'il fut haut-commissaire et commandant en chef du corps expéditionnaire français en Extrême-Orient de 1950 à sa mort, qu'il mit sur pied une armée nationale vietnamienne contre le Vietminh, et qu'il eut remporté trois victoires contre les hommes du général Giap, et même, donc, de la part du Vietnam qui a reconnu la valeur de l'homme en l'élevant à la dignité de Grand Croix de son ordre national.

 

Il est bien normal que La Seyne, qui doit sa liberté aux troupes qu'il commandait, lui rende chaque année hommage, aux alentours de ce 11 janvier où sa vie s'est arrêtée il y a 67 ans.

 

Car, sur quelque terrain d'action que ce soit, De Lattre a su jusqu'au bout faire rêver ses hommes, aussi disparates que furent ses armées, des soldats de la métropole aux troupes coloniales jusqu'aux Forces Françaises de l'Intérieur entre lesquels il avait réussi ce qu'on a appelé « l'amalgame », les faire rêver à la victoire de la volonté sur la fatalité en leur léguant la plus belle de ses devises : « Ne pas subir ».

 

Que la jeunesse contemporaine sache s'inspirer des gestes d'un tel homme. Et il avait lui-même pressenti l'importance de la mémoire pour que ne s'éteigne jamais le devoir de vigilance pour la Paix et la défense des valeurs de la République, en écrivant à ses hommes, à Berlin, le 9 mai 1945, au lendemain de la signature de la capitulation allemande : « Soldats vainqueurs, vos enfants apprendront la nouvelle épopée que vous doit la Patrie ».

 

Alors, nous aussi, souvenons-nous, et parlons-en inlassablement aux enfants de notre République.

Partager cet article

Repost0
Publié par Marc Vuillemot - dans Devoir de mémoire

Bienvenue !

 

Marc VUILLEMOT

Je vous souhaite une agréable visite.

 

À propos de moi...

> Ma bio, vue par un copain...

> Ma généalogie sur geneanet

 

 

L'ACTION DES COPAINS

2022 OU JAMAIS ! SIGNEZ POUR UN CANDIDAT UNIQUE DES GAUCHES ET DE L'ÉCOLOGIE
LE BLOG DES ÉLUS SEYNOIS DES GAUCHES ET DE L'ÉCOLOGIE
LE SITE DE MANON AUBRY, DÉPUTÉE EUROPÉENNE VAROISE

ET MES ENGAGEMENTS

CLIQUEZ SUR LA BANNIÈRE
LA CHAINE YOUTUBE DE GRS
LA PAGE FB DE GRS-Var
LE BULLETIN DE GRS-LA SEYNE

 

12 ANS POUR & AVEC LES SEYNOIS

NOTRE BILAN 2008-2020

CLIQUEZ SUR L'IMAGE