20 avril 2016 3 20 /04 /avril /2016 03:36

Après une première mise au point en ligne, je poursuis avec ce deuxième article les corrections à apporter aux affirmations erronées et aux analyses partiales qu'on a pu entendre lors de la réunion du conseil municipal dédiée au vote du budget ou dans des communiqués publiés dans la presse locale...

 

OH QUE SI, CAPABLE ET RESPONSABLE !

Madame Torres, décidément en verve fielleuse lors de la réunion du conseil municipal, demande aussi "la mise sous tutelle" de la commune, tandis que sa collègue Madame Marchesini, elle aussi du parti Les Républicains, appelle à ma démission pour cause "d'irresponsabilité", arguant de notre supposée "incapacité" à gérer les finances communales. Aurait-il fallu, comme le font leurs amis maires de droite de plusieurs communes voisines, augmenter les taux d'imposition des ménages pour prouver notre compétence et notre esprit de responsabilité ?...

Alors que, moins d'un mois avant le vote du budget, l'État a annoncé de façon tout à fait imprévue un supplément de dépenses et une perte de recettes portant à 1.003.766 euros la difficulté à équilibrer le budget, nous avons dû en quelques jours accroître de plus 560.000 euros les coupes sombres dans les dépenses des services communaux, des personnels et des associations, car n'aurais-je pas été qualifié d'irresponsable et incapable par Mesdames Marchesini et Torres si j'avais fait subir la totalité de l'effort aux Seynois en choisissant la facilité d'augmenter les impôts locaux ?

Et n'est-ce pas avoir été responsable et capable que d'avoir diminué, depuis 8 ans, les dépenses de fonctionnement des services communaux pour les ramener au niveau de 2004, lorsque nous avions 14% de population en moins qu'aujourd'hui ?

Responsable et capable que d'avoir décidé, dans le courant de l'année 2014, dès l'instant où l'État a annoncé que les communes allaient devoir contribuer à la réduction des déficits publics en subissant une baisse sévère des dotations, d'activer à contrecœur le levier du non-remplacement systématique des départs à la retraite pour ramener dès 2015 l'évolution des frais de personnel à +1,2%, soit au-dessous de l'augmentation découlant de l'ancienneté et des avancements de grades, alors qu'elle était en moyenne de +3,5% avant l'annonce des baisses des dotations ? Responsable et capable que de ne pas l'avoir fait avant que l'État n'annonce les diminutions purgatives de ses aides, pour ne pas fragiliser les services et démobiliser les personnels ?

Responsable et capable que d'avoir, fût-ce à grand regret car elle est un vecteur essentiel de démocratie locale, divisé par 7 le budget de la communication communale auquel la droite a consacré jusqu'à 1,3 millions d'euros par an... l'année qui précédait celle prévue pour les élections municipales ?...

Responsable et capable que d'avoir progressivement réduit les budgets dédiés aux associations, avec deux baisses progressives (7% et 3%), tout en ayant obtenu en 2009 du conseil régional de Provence Alpes Côte d'Azur qu'il prenne le relais de la commune pour compenser les moyens communaux perdus par les associations ?

Responsable et capable que d'avoir décidé, en 2009, de ramener les abattements sur l'impôt d'habitation au niveau de la moyenne de l'agglomération pour générer plus de recettes fiscales ?

Responsable et capable que d'avoir obtenu, seul contre tous dans le Var, que les communes qui, depuis 1999, comme La Seyne, participaient abusivement au financement du service d'incendie et de secours tandis que d'autres ne finançaient pas leur dû, voient leurs cotisations réduites, ce qui permettra à La Seyne de réaliser une économie de 30% d'ici 2018, soit plus d'1,5 millions d'euros par an ?

Responsable et capable que de s'être acharné à rechercher et obtenir un quart de plus de subventions pour les investissements de la ville que n'en avaient obtenu nos prédécesseurs ?

Responsable et capable que d'avoir utilisé les quais de nos anciens chantiers navals, inexploités depuis 1989, pour qu'ils génèrent des revenus depuis 2009 ?

Responsable et capable que d'avoir préféré des investissements réalisés en partenariat avec le privé plutôt qu'un centre public de conférences qui aurait coûté 1,6 millions d'euros de fonctionnement de charge annuelle à la commune, alors que le crématorium que nous avons voulu et fait réaliser pour répondre aux nouveaux usages funéraires apporte des recettes, ou que la démarche en vue de l'obtention du label de "station de tourisme" a permis de lancer un projet de casino de jeux qui génère des ressources financières croissantes pour la ville et... auquel la droite s'est opposée ?

Les graphiques ci-après parlent d'eux mêmes...

 

Les faits sont là. Ils sont têtus. Pendant que Madame Torres annonce à la cantonade "qu'il y a des solutions", sans exposer lesquelles, tout incapables et irresponsables que nous serions, nous nous employons depuis 2008 à amortir le choc des désengagements de l'État et les incidences funestes des décisions de ses amis de droite qui ont conduit à l'endettement record de la ville, en contraignant les dépenses et en recherchant des recettes nouvelles.

 

> Article suivant : La faute à qui ? Que chacun juge lui-même... (3/5)

Partager cet article

Publié par Marc Vuillemot - dans Finances - budget et impôts

Bienvenue !

Marc VUILLEMOT
Maire (PS) de La Seyne-sur-Mer
Vice-président de l'agglo de Toulon

Je vous souhaite une agréable visite.

À propos de moi...

> Ma bio, vue par un copain...

> Ma généalogie sur geneanet

 

LÉGISLATIVES

11 & 18 JUIN 2017

JE SOUTIENS

LES CANDIDATS

DE L'UNION DE LA GAUCHE

ÉCOLOGISTE

ET (vraiment) SOCIALISTE

Denise REVERDITO (EELV)

Adjointe au maire de La Seyne

& Jimmy COSTE (PS)

Animateur des Jeunes Socialistes du Var

CLIQUEZ ICI ou SUR L'AFFICHE

 

VILLE & BANLIEUE

 

Lien vers le site de l'association

de maires que je préside

Cliquez sur la bannière.

 

La Seyne et le "Grand Toulon"

 

Les institutions publiques

où je suis élu...

Le site de la Ville de La Seyne

 

Le site du magazine municipal

 

Le site de l'agglomération TPM