19 avril 2016 2 19 /04 /avril /2016 15:31

Sous le chapeau "Le budget de La Seyne en déséquilibre", un quotidien local titrait en gros caractères samedi dernier "À qui la faute ?". Il est vrai que les propos tenus la veille, lors du vote du budget par le conseil municipal, trois élues de l'opposition de droite, rivalisant d'agressivité et de contrevérités, avant de quitter la salle de réunion, ont de quoi semer le doute... et le trouble.

Pour couper court aux assertions fallacieuses de ces personnes, je vais répondre en quelques articles à ces affirmations trompeuses de la manière la plus simple et la plus objective possible.

 

EH BIEN, SI, C'EST LA RESPONSABILITÉ DE L'ÉTAT !

Madame Bicais doit bien être la seule élue de son parti (Les Républicains) à considérer que l'État n'est pas responsable des difficultés que les collectivités rencontrent. Quand des maires de sa sensibilité, dans des communes des alentours, choisissent d'augmenter les taux des impôts locaux, ils expliquent — à raison — que c'est parce que le gouvernement et les parlementaires socialistes ont imposé une baisse continue des dotations de l'État depuis 2015, après trois ans de stagnation n'ayant déjà pas permis de compenser l'inflation. Il n'y aurait donc qu'à La Seyne que ce ne serait pas vrai ?...

Les chiffres sont pourtant là, extraits du très officiel site de la direction générale des collectivités locales du ministère de l'intérieur, attestant bien que toutes les communes sont placées dans la même galère de l'austérité par le gouvernement.

Les faits sont là. Ils sont têtus. La faute à qui, si ce n'est à l'État ?

 

ET POURTANT L'ENDETTEMENT EST GÉRÉ... ET RÉDUIT !

Madame Torres (Les Républicains) ne manque pas d'air. Selon elle, nous serions « incapables de réduire l'endettement de la commune, qui affiche aujourd'hui une ardoise record de 134 millions d'euros ».

Le montant de l'encours de la dette n'est pas faux. Mais cette affirmation est pernicieuse si l'on recherche qui a constitué cet endettement. Et elle est mensongère car l'encours a diminué. Là encore, les chiffres parlent d'eux-mêmes : c'est bel et bien l'ancienne municipalité UMP qui est la cause principale de la dette communale... et l'actuelle qui la réduit.

Eh oui, n'en déplaise à Madame Torres, depuis mon élection en 2008, l'encours de la dette (le montant qui a été prêté restant à rembourser) a diminué, alors qu'il avait crû de 60% lorsque ses amis géraient la commune.

Quant à la durée nécessaire au désendettement, ce sont bien eux qui nous ont "refilé la patate chaude" avec près d'un siècle nécessaire à rembourser les emprunts au début de notre mandat, que nous avons déjà ramenés à 24 ans, ce qui est encore deux fois trop, et justifie la poursuite de nos efforts.

Car ce que Madame Torres oublie délibérément de dire, c'est qu'un emprunt, ça se paye dans la durée, souvent très longtemps après, ainsi qu'en attestent les chiffres qui montrent que plus des trois-quarts des intérêts d'emprunts que nous sommes contraints de payer aujourd'hui sont imputables à la gestion de la droite de 2001 à 2008...

Pour couvrir les 10 millions d'euros de capital à rembourser chaque année, il faut prélever plus de 7 millions d'euros sur le fonctionnement de la commune. Avec les intérêts, l'annuité (capital à rembourser + intérêts), ce sont presque 16 millions qui sont dus chaque année.

L'honnêteté aurait dû commander à Madame Torres de tenir un langage de vérité, d'autant que, pour ma part, je ne cesse de concéder à ses amis, pourtant causes de nos difficultés structurelles, que, lorsqu'ils ont lourdement endetté la ville dans les années 2000, et pour très longtemps, ils ne pouvaient imaginer la survenue de la crise économique et financière mondiale de 2008.

Cette vision politicienne à la petite semaine est pitoyable. Les faits sont là. Ils sont têtus. Ils permettent de répondre à la question : à qui la faute ?...

 

> Article suivant : La faute à qui ? Que chacun juge lui-même... (2/5)

Partager cet article

Publié par Marc Vuillemot - dans Finances - budget et impôts

Bienvenue !

Marc VUILLEMOT
Maire (PS) de La Seyne-sur-Mer
Vice-président de l'agglo de Toulon

Je vous souhaite une agréable visite.

À propos de moi...

> Ma bio, vue par un copain...

> Ma généalogie sur geneanet

 

VILLE & BANLIEUE

 

Lien vers le site de l'association

de maires que je préside

Cliquez sur la bannière.

 

La Seyne et le "Grand Toulon"

 

Les institutions publiques

où je suis élu...

Le site de la Ville de La Seyne

 

Le site du magazine municipal

 

Le site de l'agglomération TPM