2 décembre 2015 3 02 /12 /décembre /2015 07:56

Ce mardi, notre Bourse du Travail, pleine à craquer, accueillait pour la campagne des élections régionales nos têtes de liste départementale et régionale, Cécile Muschotti et Christophe Castaner, auxquels le ministre Stéphane Le Foll est venu apporter son soutien. J'ai eu le plaisir de les accueillir avec ce propos...

 

"Benvèngut a totei ! Bienvenue dans cette Bourse du Travail d'où, avant vous, M. le ministre, Mmes et MM. les candidats, le grand Jaurès harangua il y a 110 ans le peuple laborieux et rebelle de La Seyne.

"Un peuple bariolé, un peuple issu de tous les beaux brassages de notre Méditerranée et d'ailleurs, se retrouvant dans cette Provence dont la culture, les usages, et la langue ont été et sont facteurs de construction régionale et de sentiment d'appartenance à une communauté de destin, au joli sens républicain du terme. Un peuple qui reste indocile et hâbleur, qui est heureux et fier de vous accueillir ce soir, pour ce temps de démocratie et de république que rien, surtout pas l'horreur de ces derniers jours, ici comme ailleurs, ne mettra à genoux.

"Alors, il nous reste quelques jours pour dénoncer les colporteurs de foire qui profitent de la détresse économique et sociale de milliers de nos concitoyens pour brader leur quincaille de propositions aussi incongrues qu'irréalistes, et même malhonnêtes parce que déjà réalisées ou ne relevant pas de la compétence d'une Région.

"L'un des bonimenteurs, M. Estrosi, vous vante le doublement du nombre des apprentis (83 millions d'euros... et où trouver les 20.000 maîtres d'apprentissage nécessaires ?). Il vous brocante l'indépendance énergétique des particuliers (90 millions d'euros...). Il vous promet des équipements sportifs dans tous les lycées (77 millions d'euros... alors que 7 sur 10 en sont déjà pourvus). Il vous solde les transports à 12 euros par an pour les jeunes (16 millions d'euros... pour faire économiser moins de 1 centime par jour sur ce que nous avons déjà mis en place avec la carte Zou !). Rien que ça, c'est un coût de 266 millions d'euros, qu'il finance... en ne remplaçant pas les départs à la retraite, ce qui ne lui fera économiser que 28 M d'euros. Bref, il promet 10 fois plus de dépenses que d'économies, et en jurant de baisser une fiscalité... qui, de toute façon, n'existe pas pour les particuliers !

"L'autre baratineuse, Mme Maréchal (qui va jusqu'à usurper un nom qui n'est pas le sien), est moins dépensière... puisqu'elle ne propose pas grand chose dont le coût soit évaluable et qui puisse entrer dans les compétences régionales, hormis peut-être un lycée de la mer (24 millions d'euros, une idée piquée à la gauche bretonne...), des centres sportifs et de rééducation (41 millions d'euros, et allez savoir ce que c'est : rééducation, ça fait un peu frémir dans la bouche de ces grands démocrates-là...), et l'augmentation des rames de trains aux heures de pointe (chose qui est déjà faite, mais qui, pour aller au-delà, supposerait de doubler le budget de 100 millions d'euros que nous avons inscrit au contrat de plan pour les infrastructures ferroviaires). Presque 200 millions d'euros... tout ça, bien sûr, sans expliquer où elle trouvera les ressources.

"Et nos deux forains rivalisent de jacasse pour trompéter à leurs braderies d'autres choses qui existent déjà ou qui ne relèvent pas de la compétence de la Région qu'ils prétendent pouvoir administrer : une préférence pour attribuer les marchés publics aux entreprises de la Région... interdite par la loi et les marchés européens, des pénalités versées par la SNCF pour les retards des trains (on ne les a pas attendus : de 2003 à 2015, ça aura représenté 33,3 millions d'euros), des exonérations d'impôts sur les véhicules propres qui relèvent... de la compétence de l'État, ou encore une police des transports qui est aussi... de la responsabilité de l'État et de la SNCF, et qui, de toute façon, est en service depuis plusieurs années.

"Voilà la réalité. Voilà la vacuité des propositions de nos aigrefins charlatans que les sondages portent hélas d'autant plus aux nues que certains médias à l'éthique... insolite font tout pour laisser croire qu'il n'y a que leurs deux listes qui soient dignes d'intérêt.

"Mais les sondages ne font pas l'élection, on le sait bien ici, à La Seyne, où, en 2008 et 2014, les équipes de gauche unie étaient données perdantes aux municipales, où, il y a quelques mois, aux départementales, le plus jeune duo de candidats de gauche du Var a obtenu dans le pire des cantons le meilleur des scores jamais réalisé par la gauche dans ce secteur, et où, dans l'autre canton, le binôme de notre camp a été l'un des deux seuls du Var a accéder au second tour.

"Et puis nos concitoyens ne sont pas des gogos qu'on manipule... pour peu que, nous tous, auprès de nos proches, au travail, au comptoir, au rugby ou au foot, nous redoublions d'efforts pour dénoncer l'indigne vilenie de ces camelots de pacotille.

"Alors ressassons sans relâche jusqu'à dimanche qu'il y a dissimulation, hors-sujet, désinformation, intoxication, comme on l'a connu ici en 2014 de la part d'un certain M. Vitel qui a cru berner les Seynois. On connaît la suite.

"Reprenons les exemples que je viens de citer - on les trouvera sur mon blog dès ce soir - et promouvons avec simplicité les propositions réalistes, compatibles avec celles de l'autre gauche, en prise avec les territoires et avec les gens, que nos têtes de liste et leur illustre invité vont développer ce soir.

"Encore merci à eux d'avoir choisi La Seyne. Je leur cède la place."

Partager cet article

Publié par Marc Vuillemot - dans Idées et politique générale

Bienvenue !

Marc VUILLEMOT
Maire (PS) de La Seyne-sur-Mer
Vice-président de l'agglo de Toulon

Je vous souhaite une agréable visite.

À propos de moi...

> Ma bio, vue par un copain...

> Ma généalogie sur geneanet

 

VILLE & BANLIEUE

 

Lien vers le site de l'association

de maires que je préside

Cliquez sur la bannière.

 

La Seyne et le "Grand Toulon"

 

Les institutions publiques

où je suis élu...

Le site de la Ville de La Seyne

 

Le site du magazine municipal

 

Le site de l'agglomération TPM