27 juin 2015 6 27 /06 /juin /2015 23:39

J'avais renoncé à alimenter mon blog. Non par fainéantise, non parce que je n'avais rien à livrer, mais parce que je trouvais que le temps que j'y consacrais était autant de moments que je ne passais pas dans l'échange direct avec mes concitoyens, et aussi parce que force est de reconnaître que les moyens et usages d'Internet d'aujourd'hui, en 140 signes, ne peuvent supporter la palabre pour être soi-disant utiles, ou autorisent la parole sans retenue, jusqu'à l'insulte confortable proférée derrière un écran, sans possibilité de réponse ou d'objectivation en temps réel, sauf à être scotché à sa bécane.

Mais le propos que j'ai été invité à tenir, ce samedi, sur le Parc de la Navale, à l'occasion de la soirée festive organisée par les socialistes de Provence Alpes Côte d'Azur dans le cadre des futures élections régionales de fin 2015, m'a été réclamé par certains de ceux qui y ont pris part.

Je le livre donc in extenso aux visiteurs de ce blog, en ayant inséré des intertitres pour essayer de le rendre plus agréable à la lecture...

 

"Merci de l'honneur que Christophe Castaner et son équipe régionale, Cécile Muschotti et son équipe varoise, et tous leurs camarades et amis de Provence Alpes Côte d'Azur, font à La Seyne en l'ayant choisie pour ce premier temps fort régional du projet "Ambition PACA".

"Je ne pense pas que ce soit totalement dû au hasard.

"La Seyne est bien sûr, avec ses 65.000 habitants, la deuxième plus importante commune de notre Région dont un maire socialiste anime la vie municipale.

 

LA SEYNE, ARC-EN-CIEL DE MÉDITERRANÉE EN TERRE DE PROVENCE

"Mais c'est surtout une ville qui est un peu à l'image de notre région.

"Elle est forte et belle de ses diversités humaines, depuis toujours terre de rencontres de Provençaux et de gens de la Méditerranée et du Monde venus iriser son terroir de leurs palettes de couleurs de mélanocytes, d'usages sociaux, de langues et de cultures, certes rarement par choix mais surtout par obligation de survie économique ou politique.

"Ici même, sur ces hectares au pied de notre pont levant, l'un des derniers éléments du patrimoine de 150 années de construction navale, de dure activité industrielle et de luttes sociales, des milliers et des milliers de métallos et d'ingénieurs d'ici et d'ailleurs ont forgé un savoir-faire porteur d'innovations, de richesses, de succès et de vie, et un savoir vivre ensemble qui nous irrigue encore aujourd'hui.

"La Seyne a connu de rudes épreuves, et elle est encore à la peine avec cette inacceptable crise de la mondialisation qui nous éreinte. Mais La Seyne sait puiser dans son audace, dans sa pugnacité, dans son caractère rebelle, pour se battre afin de, toujours, garder la tête hors de l'eau, en tirant parti des ressources de son peuple qui sait que la valeur du travail vaut mieux que celle des dividendes, comme de son patrimoine naturel, littoral, technologique, et industriel.

"Ville pauvre, ville de pauvres, mais aussi ville riche d'elle-même, et tout autant ville des moins humbles et même des vrais riches qui l'adoptent et qu'elle adopte, La Seyne, cap improbable le plus méridional de la France métropolitaine, est une avancée forçant la mer qui l'a toujours nourrie comme elle force son destin, une presqu'île pleine de contrastes, de confrontations, de difficultés à se comprendre et s'accepter, de boucs émissaires faciles, mais aussi de combats permanents pour s'admettre, se côtoyer, oser le faire ensemble sur, et pour, un territoire en partage.

 

LA SEYNE, TERRE DE PARADOXES

"Et c'est peut-être pour ça que, ici, on vote sans modération, un jour à gauche, et même très à gauche, et que, le lendemain, on élit des inconnus surgis d'un ailleurs d'extrême droite.

"Oui, à La Seyne, certains de ceux des quartiers littoraux résidentiels du sud peinent à admettre que la puissance publique aura investi au nord 300 millions d'euros en 10 ans pour la rénovation de l'habitat, du cadre de vie, des espaces et des équipements publics du plus grand ensemble de logements sociaux du Var, tandis qu'elle, cette même puissance publique, tarde à reboucher un trou sur le trottoir devant chez eux, dans l'allée ouvrant sur la plage et le grand large.

"Oui, à La Seyne, certains de ceux du cœur de ville, dégradé comme beaucoup de centres anciens, se plaignent qu'on envoie des policiers sur les sites balnéaires du sud pour réguler la circulation automobile estivale quand, devant leurs portes et devantures, croît, qu'il soit ou non fondé, le sentiment d'insécurité.

"Oui, à La Seyne, on veut être en règle avec la loi imposant 25% de logements sociaux, mais on se bat contre les constructions nouvelles pour préserver le cadre de vie de son environnement immédiat, et on râle parce qu'on peine à se loger, en locatif ou en parcours résidentiel, mais on enregistre la plus forte croissance démographique du Var.

 

LA SEYNE, RIVE DE RÉSISTANCES

"Oui, La Seyne est terre de paradoxes. Mais La Seyne est aussi rive de toutes les résistances.

"Ici, entre sensibilités de gauche confondues, et souvent au-delà, on se retrouve, accompagnant humbles et aisés, chômeurs, salariés, et patrons, pour aller à la bagarre...

... pour conserver la plus importante maternité publique du département abusivement fermée par l'État,

... ou pour récupérer en gestion publique nos parkings ou notre adduction d'eau potable, pourtant biens communs inaliénables, naguère offerts aux profits du privé,

... ou pour que l'injustice soit réparée d'une contribution par habitant au financement des sapeurs-pompiers départementaux exagérément plus élevée que celle des résidents des riches communes voisines,

... ou pour que d'autres ne viennent pas faire main basse sur le potentiel de redynamisation économique, sociale et culturelle, de notre pôle de compétitivité maritime, du site des anciens chantiers où nous nous trouvons, et de notre littoral portuaire, nautique et balnéaire.

 

SE RASSEMBLER SUR UN PROJET DE TERRITOIRE

"Autant d'enjeux de bon sens républicain territorial autour desquels, ici, nous savons nous rassembler.

"Comme nous le faisons, d'ailleurs, au sein de notre équipe municipale, avec des modérés, des radicaux, des écologistes, des régionalistes, des républicains-citoyens, des socialistes, des communistes, et des anti-capitalistes.

"Alors, bien sûr, sur les enjeux de politique nationale et internationale, nos visions divergent en bien des points.

"Mais, pour guider notre projet communal, comme aussi pour la récente élection départementale, nous construisons nos approches sur la diversité de nos fondamentaux, que nous confrontons et qui nous conduisent à des compromis utiles. Et nos concitoyens y lisent une volonté de rassemblement combatif pour le terroir, et de rempart républicain contre les obscurantismes.

"Les Seynois ne veulent donner de leçon à personne, mais...

... alors que la droite extrême et l'extrême droite nous talonnent,

... alors qu'elles font l'une et l'autre jeu égal,

... alors que, réunies, elles recueilleraient ici 6 voix sur 10,

... alors que la porosité entre leurs projets et propos respectifs s'accroît de jour en jour au point qu'elles pourraient se rejoindre,

... alors que les citoyens de toutes conditions sociales ne croient plus aux solutions libérales des politiques nationales et européennes qu'ils subissent si rudement,

... alors que l'abstention et le vote de rancœur s'envolent,

je vous le dis, les gauches et l'écologie régionales seraient bien inspirées de faire comme on le fait chez nous, et de se parler, de se parler cette Région que nous avons en partage, qu'elles gèrent avec brio ensemble depuis tant d'années, loin des postures politiciennes d'appareils sclérosés, en vue de la seule échéance de décembre prochain.

 

LA RÉGION DE DEMAIN, UN ENJEU MAJEUR POUR LA RÉPUBLIQUE DES TERROIRS

"Une échéance majeure au regard des compétences que le Législateur va confirmer et octroyer aux Régions, échelon primordial, clef-de-voûte de l'organisation territoriale de notre République, compétences qu'il serait pour le moins hasardeux, sinon coupable, de confier à ceux qui, extrêmement droitiers ou droits dans leurs extrémismes, n'ont de cesse de monter les citoyens et les territoires les uns contre les autres, et de saper les fondements égalitaires de la République.

"Alors, je le redis, La Seyne est fière et honorée que ce soit d'ici, entre mer et collines, entre économie du tertiaire et pôle industriel, entre quartiers populaires et havres résidentiels, au cœur d'un bout de Provence en pleine redynamisation, que, faisant comme un pied-de-nez à tous les aigris et défaitistes, Christophe, et Cécile, et les autres venus des départements de Provence Alpes Côte d'Azur, vous ayez choisi de lancer, dans la fête et la convivialité, votre appel... à l'ambition.

"Christophe, Cécile, et les autres, La Seyne démocrate et républicaine est toute à vous, pour cette soirée, et pour les bagarres que nous, les Seynois, allons mener avec vous !"

Partager cet article

Repost0
Publié par Marc Vuillemot - dans Idées et politique générale

Bienvenue !

 

Marc VUILLEMOT

Je vous souhaite une agréable visite.

 

À propos de moi...

> Ma bio, vue par un copain...

> Ma généalogie sur geneanet

 

 

L'ACTION DES COPAINS

LE BLOG DES ÉLUS SEYNOIS DES GAUCHES ET DE L'ÉCOLOGIE
LE SITE DE MANON AUBRY, DÉPUTÉE EUROPÉENNE VAROISE

ET MES ENGAGEMENTS

CLIQUEZ SUR LA BANNIÈRE
LA CHAINE YOUTUBE DE GRS
LA PAGE FB DE GRS-Var
LE BULLETIN DE GRS-LA SEYNE

 

12 ANS POUR & AVEC LES SEYNOIS

NOTRE BILAN 2008-2020

CLIQUEZ SUR L'IMAGE