23 août 2014 6 23 /08 /août /2014 07:46

http://www.solaire-online.fr/images/stories/logo/ecologie-prix-economie.jpgOn me dira qu'il n'y a rien de vraiment nouveau dans les orientations que notre municipalité veut assigner à la deuxième révision du Plan local d'urbanisme que le conseil municipal - unanime, c'est à relever - a décidée fin juillet (voir les articles précédents). Ce n'est pas faux, car il ne saurait être question de volte-face après une première révision votée lors du précédent mandat qui, fait somme toute assez rare dans l'environnement du Grand Toulon, au regard de ce qui s'est déroulé dans d'autres communes, n'a fait l'objet d'aucune saisine de la justice administrative en vue d'une annulation.

La nouvelle révision décidée vise à entamer une seconde phase de maîtrise raisonnée du devenir urbain et périurbain de La Seyne, pour une meilleure qualité de vie.

 

UNE VILLE POUR UNE ECONOMIE AU SERVICE DE TOUS

Comme l'a exposé Denise Reverdito, adjointe écologiste chargée de l'urbanisme et l'aménagement du territoire, s'inscrivant en cohérence avec la démarche engagée par son prédécesseur radical Claude Astore, outre la question de l'habitat, la révision du PLU et les autres documents d'orientation veulent graver dans le marbre de nouvelles dispositions pour "favoriser le commerce de proximité et en limiter les grandes surfaces", permettre un "développement de l'économie industrielle créatrice d'emplois sans nuire à la qualité de vie des habitants (pollution, nuisances sonores, circulation, santé...)", soutenir "l’artisanat et les entreprises d’économie sociale et solidaire", en particulier dans le cadre de la rénovation du centre ville, le développement possible de "zones agricoles pour une alimentation de proximité et de qualité (bio, circuits courts, AMAP…)", ou encore des entreprises d’énergies renouvelables.

 

UNE VILLE POUR UN ENVIRONNEMENT PRÉSERVÉ

Corrélativement, l'adjointe a sans difficulté convaincu nos collègues conseillers municipaux de préciser des orientations pour une Seyne plus "écolo". Ainsi, la pause préconisée dans les constructions devra permettre "un réaménagement des voiries en privilégiant les moyens de déplacements doux", la préservation des Espaces Naturels Sensibles et, de façon plus générale, "la limitation de la consommation des rares espaces naturels, agricoles et forestiers qui existent encore sur la commune".

Elle souhaite "préserver la biodiversité sur le territoire, voire recréer les conditions de son développement (trames vertes et bleues…), prendre en compte l’aggravation des différents risques sous l’effet du changement climatique (montée des océans, inondations, vagues de chaleur, sécheresse…), prévoir des zones de la commune allant vers une politique « zéro déchet », imposer aux constructions nouvelles dans certains secteurs des performances énergétiques et environnementales renforcées, ou encore "laisser ouverte une réflexion sur des jardins collectifs (partagés, ouvriers…)".

Tout un chacun s'accorde naturellement sur ces orientations, mais on conviendra que c'est mieux en le disant et en l'écrivant. Et, surtout, en le faisant partager avec la population conviée à s'impliquer dans les temps de concertation qui seront proposés. Et... en le mettant en œuvre.

Partager cet article

Publié par Marc Vuillemot - dans Rénovation urbaine - aménagements et habitat

Bienvenue !

Marc VUILLEMOT
Maire (PS) de La Seyne-sur-Mer
Vice-président de l'agglo de Toulon

Je vous souhaite une agréable visite.

À propos de moi...

> Ma bio, vue par un copain...

> Ma généalogie sur geneanet

 

VILLE & BANLIEUE

 

Lien vers le site de l'association

de maires que je préside

Cliquez sur la bannière.

 

La Seyne et le "Grand Toulon"

 

Les institutions publiques

où je suis élu...

Le site de la Ville de La Seyne

 

Le site du magazine municipal

 

Le site de l'agglomération TPM