7 décembre 2014 7 07 /12 /décembre /2014 08:36

http://www.var.fr/documents/35004/38319/carte-canton-2015/f89d1e10-ff28-4f40-926a-9ec0553da813?t=1389049200000Dans un peu plus de trois mois, les Seynois devront élire leurs représentants au futur Conseil départemental, nouvelle assemblée appelée à succéder au vieux "Conseil général", institution créée, sous le terme de "Conseil général de département", sous la Révolution de 1789, supprimée, puis rétablie, ayant connu divers statuts au fil de son histoire. On pourra d'ailleurs s'étonner que le terme de "conseil départemental" ait été choisi par le Législateur de 2013, si l'on se souvient que c'est sous cette désignation que la vénérable assemblée a fonctionné, de façon bien peu démocratique, sous le régime de Vichy, à partir de 1942, avec des membres non pas élus, mais nommés par le gouvernement pétainiste dont Laval était le chef...

Ça devrait inciter les Seynoises et les Seynois à faire l'effort de se rendre aux urnes, d'autant que, désormais, l'évolution législative permet d'assurer une représentation paritaire des hommes et des femmes, ce qui constitue une première dans cette assemblée.

 

AUTANT D'HOMMES QUE DE FEMMES SERONT DÉSORMAIS ÉLUS

Dans chacun des cantons varois, dont le nombre a été ramené de 43 à 23, on désignera ainsi un homme et une femme, ainsi que deux suppléants, également de chaque sexe. Il y aura donc quatre noms sur chaque bulletin de vote.

De quoi présenter aux suffrages des électeurs un joli choix de personnes de diverses sensibilités d'un même "camp" politique, d'âges, de métiers, de quartiers et d'origines variés, reflétant la riche diversité des habitants d'un territoire. Et je réitère mon vœu que la Gauche sache se rassembler, à commencer sur les deux nouveaux cantons de La Seyne (*), comme elle sait le faire avec son équipe majoritaire municipale plurielle.

 

SI LA GAUCHE NE DEVAIT FIGURER AU 2ème TOUR, CE SERAIT BALLOT...

Chaque parti, selon ses propres calendrier et modalités, désigne ainsi ses candidats. Mon souhait le plus cher est que, ensuite, certains s'éclipsent pour permettre le rassemblement de tous afin de constituer des équipes unies bien lisibles, et que nos concitoyens aient à se prononcer en faisant leur choix dans la clarté entre une équipe de gauche, une équipe de droite, et, même si ce n'est guère réjouissant, une équipe d'extrême-droite, les trois tendances que nous avons connues lors du deuxième tour de l'élection municipale.

Dans le camp républicain, qu'ils soient de droite ou de gauche, j'espère que les partis auront relevé que, pour figurer au second tour, il faudra avoir recueilli 12,5% des électeurs inscrits, ce qui impose, surtout si l'abstention bat encore des records, que la raison de l'unité prévale sur les postures propres à chaque sensibilité. Dès lors que deux listes d'un même "camp", voire plus, se concurrenceront, ce serait le recalage assuré pour le second tour. Je ne crois pas que la gauche doive ça à celles et ceux qui lui font confiance...

Et je ne pourrais donc pas apporter mon accompagnement et mon soutien à des listes rivales portant chacune les couleurs de composantes de l'équipe municipale majoritaire unie que j'anime. Franchement, ce serait ballot.

 


 

(*) : La Seyne 1 : environ 51000 habitants du nord de la commune - La Seyne 2 : le reste de la commune, plus les villes de Saint-Mandrier et de Six-Fours

Partager cet article

Publié par Marc Vuillemot - dans Idées et politique générale

Bienvenue !

Marc VUILLEMOT
Maire (PS) de La Seyne-sur-Mer
Vice-président de l'agglo de Toulon

Je vous souhaite une agréable visite.

À propos de moi...

> Ma bio, vue par un copain...

> Ma généalogie sur geneanet

 

VILLE & BANLIEUE

 

Lien vers le site de l'association

de maires que je préside

Cliquez sur la bannière.

 

La Seyne et le "Grand Toulon"

 

Les institutions publiques

où je suis élu...

Le site de la Ville de La Seyne

 

Le site du magazine municipal

 

Le site de l'agglomération TPM