30 septembre 2014 2 30 /09 /septembre /2014 05:33

http://blogs.lexpress.fr/jeunes-politiques/wp-content/blogs.dir/861/files/2011/09/senat-palais-du-luxembourg_96.jpgSi les professionnels de la communication s'y mettent aussi, ça ne va pas être simple. Il faut avoir le regard acéré pour voir que le titre d'un article paru sur le site Internet d'un quotidien local est encadré de guillemets. Et ce qui apparait comme une information attestée, à défaut d'être vérifiable, et donc vérifiée, ça fait tout de même un peu froid dans le dos : "Des grands électeurs UMP et PS ont voté FN dans le Var".

Alors, évidemment, en lisant l'article, on découvre dans son chapeau que, finalement, l'information du titre est passée au conditionnel, et, bien plus bas dans le corps du sujet, que c'est un responsable du parti d'extrême-droite qui l'affirme : "plusieurs élus UMP et même PS" ont voté FN. Il le sait comment, lui ? Il était dans l'isoloir ? Le fait qu'il l'assure suffit-il à ce que la rédaction d'un journal le laisse entendre aussi ? Dans quel but ?

 

MATHÉMATIQUEMENT, LE RAISONNEMENT NE TIENT PAS LA ROUTE

 Mathématiquement, c'est sûr, le FN a réalisé le double du score auquel on pouvait s'attendre. C'est donc vrai que d'autres que les élus et délégués d'extrême droite ont voté pour la liste du Front national, avec la conséquence que l'on sait, plaçant une fois de plus le Var sous les feux des projecteurs du pays. Mais qui sont ces deux centaines de votants ? Qu'est-ce qui permet d'affirmer qu'il y a des élus de droite et des socialistes, et pourquoi pas des écolos, des NPA, des communistes ?

Car, moi, ce que, tout aussi mathématiquement, j'observe aussi, c'est que la liste de gauche de Pierre-Yves Collombat, a priori en posture compliquée à la suite des élections municipales, disposant de moins de supporters qu'en 2004, a tiré son épingle du jeu, et que ça aurait plutôt tendance à attester que les grands électeurs de gauche, y compris probablement pas mal de communistes, et malgré la liste des Verts, ont voté pour leur camp.

 

SI LA Vème RÉPUBLIQUE PERMET ÇA, IL FAUT PASSER À AUTRE CHOSE

 Tout aussi grave à mon sens que le fait que les Varois ont envoyé siéger à la Haute Assemblée un sénateur FN, je dois donc me risquer à en conclure que c'est entre la droite et son extrême que s'est exercée la porosité de vote. Donc d'adhésion, fût-elle passive, à des idées. Pourquoi les auteurs de l'article n'ont-ils pas conduit la même analyse que moi ?

Mais le plus préoccupant de tout ça, c'est que, soit ils n'ont rien compris de leur rôle, soit c'est délibérément que ces quelques deux cents grands électeurs ont trahi ceux des peuples de leurs communes qui leur ont confié la charge de désigner en leur nom des parlementaires, c'est-à-dire des citoyens qui constituent avec les députés la représentation nationale et ont en charge, via le vote des Lois, d'organiser la vie des soixante millions de Français.

Là, je me pose la question des institutions de la Vème République qui auront permis ça. Peut-être est-il temps de passer à une VIème ?...

Partager cet article

Publié par Marc Vuillemot - dans Idées et politique générale

Bienvenue !

Marc VUILLEMOT
Maire (PS) de La Seyne-sur-Mer
Vice-président de l'agglo de Toulon

Je vous souhaite une agréable visite.

À propos de moi...

> Ma bio, vue par un copain...

> Ma généalogie sur geneanet

 

VILLE & BANLIEUE

 

Lien vers le site de l'association

de maires que je préside

Cliquez sur la bannière.

 

La Seyne et le "Grand Toulon"

 

Les institutions publiques

où je suis élu...

Le site de la Ville de La Seyne

 

Le site du magazine municipal

 

Le site de l'agglomération TPM