/ / /

 

UNE VALORISATION RAISONNÉE DU PATRIMOINE LITTORAL

 

Fleurons de l'économie traditionnelle seynoise, la pêche et l'aquaculture bénéficient aussi du soutien public territorial : outre la réfection du réseau d'assainissement des quartiers littoraux évitant les pollutions ravageuses liées aux déversements d'eaux usées dans la Baie du Lazaret sur laquelle sont implantées les fermes piscicoles et conchylicoles, on a participé au financement de la Coopérative Aquacole de Tamaris pour la modernisation du site de conditionnement et de débarquement de poisson avec la construction de trois bâtiments de conditionnement et de stockage, de l'étude de faisabilité pour le passage en bio de l'ensemble des pisciculteurs de la baie, du projet expérimental d’aliments durables pour le grossissement de loups, mobilisé des fonds européens pour la pêche pour divers projets dont celui de diversification de ressources (pescatourisme, création d'un site Internet dédié à la pêche et l'aquaculture, fonctionnement du Comité départemental des pêches maritimes et des élevages marins et de l'Association des acteurs varois pour le maintien d'une petite pêche côtière et des activités maritimes durables). Si la Ville et la Métropole n'interviennent bien sûr qu'en accompagnement des initiatives et du labeur des exploitants de la mer, elles partagent la fierté de voir par exemple l'un de nos ostréiculteurs couronné, en 2017 et 2018, d'une distinction nationale reconnue, la médaille d'argent du concours agricole, et même d'une médaille d'or en 2019.

 

Sur notre littoral patrimonial, balnéaire, naturel et de loisirs, depuis le Fort de l'Eguillette jusqu'à la baie du Lazaret, comme sur la « Grande Mer », de Saint-Elme au Cap Sicié, nous avons adopté un parti-pris d'approche raisonnée, écologique, de préservation et de valorisation du patrimoine naturel, architectural, paysager et historique, qui ne vise pas à freiner toute activité humaine, économique, sociale ou culturelle, mais à assurer son maintien et sa croissance dans une démarche compatible avec un développement soutenable et durable.

 

Nous avons ainsi, dès 2011, intégré 910 hectares de nos terres littorales dans le dispositif Natura 2000, puis, en 2015, un périmètre de près de 430 hectares de mer. Pour l'ensemble, ça engage les usagers de ces espaces naturels à un certain nombre de recommandations, mais, loin d'interdire les usages, y compris à vocation économique, ça valorise et améliore le cadre de diverses activités productrices de revenus et d'emplois : exploitation forestière, agriculture et pisciculture, pêche professionnelle, plaisance, loisirs nautiques et de pleine nature, etc.

 

En 2015, nous avons fait évoluer la Zone de protection du patrimoine architectural, urbain et paysager (ZPPAUP) allant de l'Eguillette à Mar Vivo, créée sous le mandat d'Arthur Paecht, en Aire de valorisation de l'architecture et patrimoine (AVAP). Les contraintes ont ainsi été renforcées pour préserver tout ce qui fait le charme naturel, historique ou des activités traditionnelles afin d'éviter que des aménagements ultérieurs ne puissent venir « gâcher la carte postale ». Et nous avons élargi le périmètre terrestreaux ports de Balaguier, Le Manteau, Tamaris, La Petite Mer, aux cabanes sur pilotis et parcs aquacoles, et à divers aménagements du littoral (appontements, cales, rampes d'échouages, plages), autant de « trésors » à préserver, à aménager ou à restaurer. Nous sommes même allés plus loin en 2016 avec l'obtention du classement en Site patrimonial remarquable (SPR).

 

L'impact sur l'économie du tourisme, des loisirs et de la « balnéarité » est unanimement reconnu. Ce n'est d'ailleurs pas un hasard si la commune facilite les échanges entre les CNIM, propriétaires de la friche désaffectée des anciens Chantiers du midi, dans l'anse de Balaguier, et des opérateurs du tourisme, notamment social, pouvant être intéressés par son acquisition, sur laquelle pourrait bientôt voir le jour un complexe d'hôtellerie et de loisirs thalassoludiques.

 

 

Poursuivez votre lecture...

 

> UNE VALORISATION RAISONNÉE DU PATRIMOINE LITTORAL 

> LA CORNICHE DE TAMARIS ENFIN PRISE EN COMPTE !

> PORTS, PLAGES, QUALITÉ DES EAUX, LES LABELS SE SUCCÈDENT

> DES ESPACES NATURELS SANCTUARISÉS ET OUVERTS AU PUBLIC

> UNE REDYNAMISATION AVÉRÉE DE L'ÉCONOMIE TOURISTIQUE

 

 

ou... RETOUR À L'INTRODUCTION DU THÈME "MER-NATURE"

ou... RETOUR AU CHOIX DE THÈME

ou... RETOUR À L'ACCUEIL DU BLOG

Partager cette page

Publié par Marc Vuillemot

Bienvenue !

 

Marc VUILLEMOT

Je vous souhaite une agréable visite.

 

À propos de moi...

> Ma bio, vue par un copain...

> Ma généalogie sur geneanet

 

12 ANS POUR & AVEC LES SEYNOIS

NOTRE BILAN 2008-2020

CLIQUEZ SUR L'IMAGE

 

 

Mes engagements

 

CLIQUEZ SUR LA BANNIÈRE
LA CHAINE YOUTUBE DE GRS
LA PAGE FB DE GRS-Var