19 juin 2017 1 19 /06 /juin /2017 05:24

Seulement 35% de participation ! Les Seynois ont vraiment boudé l'élection ce dimanche. Et, parmi ceux qui se sont déplacés, 10% l'ont fait pour déposer un bulletin blanc ou émettre un vote nul.

Le risque d'extrême-droite est écarté et il faut s'en réjouir, mais Émilie Guérel, la nouvelle députée de notre circonscription, que j'ai félicitée, est élue par seulement 18% de nos concitoyens seynois ayant le droit de vote, moins que dans le reste de la circonscription où 22% des électeurs lui ont accordé leur confiance.

Et, si l'on fait un focus sur nos quartiers populaires, les chiffres sont encore plus inquiétants, avec 24% de votants (22% à Berthe et 29% au centre-ville). La députée élue n'y a recueilli que 12% des suffrages des électeurs inscrits et, si 60% de ceux de Berthe qui ont exprimé un choix ont opté pour elle, ceux du centre ancien, se sentant délaissés et gagnés par une inquiétude latente, lui ont largement préféré le candidat du FN (56%). 

 

UNE GRAVE CRISE DE CONFIANCE DANS LES INSTITUTIONS RÉPUBLICAINES

Ces éléments confirment la grave crise de confiance en nos institutions, garantes de la démocratie, que traverse notre pays, et beaucoup plus de la part des plus humbles de nos habitants.

Je l'ai une nouvelle fois répété ce dimanche soir : sans un effort public sans précédent à accomplir d'urgence en matière d'éducation scolaire et des temps libres, d'accès à la culture et aux situations propices à l'éveil des consciences, et d'offres sérieuses de parcours personnels vers les droits fondamentaux, tels que l'emploi, le logement ou la santé, la situation peut devenir irrémédiablement foudroyante.

 

UNE URGENCE SOCIALE POUR LES PLUS PAUPÉRISÉS

Émilie Guérel a confirmé vouloir exercer son mandat avec les cinq maires de sa circonscription. J'ai salué cette promesse. Et, sans lui imposer une « liste de courses », j'ai attiré son attention sur quelques sujets majeurs qu'il faut que l'État prenne sans tarder à bras le corps au regard de la situation des Seynois.

La nouvelle majorité parlementaire doit ainsi accélérer le processus vers le droit au logement pour tous, en aidant bien plus qu'aujourd'hui les communes qui, comme La Seyne, veulent respecter la loi imposant 25% de logements sociaux, et en contraignant plus sévèrement celles qui trainent les pieds ou feignent de faire effort en acceptant seulement de répondre aux besoins d'habitat des moins miséreux de ceux qui sont éligibles au logement social.

Elle doit être bien plus volontaire que ne l'était la majorité précédente, celle de mes amis socialistes qui ont tant déçu les plus pauvres, en matière d'accompagnement de nos quartiers populaires et de rénovation urbaine et de l'habitat de nos sites dégradés et paupérisés. Sans un plan à la hauteur de celui que Jean-Louis Borloo a impulsé il y a une douzaine d'années, et dont a bénéficié notre quartier Berthe, notre centre-ville seynois, par exemple, courra à l'explosion et les seuls efforts communaux seront vains. C'est d'un nouveau plan Marshall que nous avons besoin. Le cœur de ville de La Seyne ne pourra se contenter de l'aumône que va représenter la vague opération d'intérêt régional qu'on lui promet avec le Nouveau programme national de rénovation urbaine (NPNRU). 

 

UNE URGENCE POUR LA FORMATION ET L'INSERTION PROFESSIONNELLE

C'est vrai pour l'habitat, les aménagements urbains, les équipements publics, la redynamisation commerciale, mais c'est aussi nécessaire pour l'accompagnement social, à commencer par la formation. Et on n'en prend pas le chemin si j'en crois les premières mesures que j'ai dénoncées dès la clôture des bureaux de vote !

Les députés majoritaires, plutôt que fragiliser l'économie et les salariés par la dérégulation du travail que le président de la République a annoncée, devraient aussi s'appliquer à soutenir l'initiative entrepreneuriale des commerçants et artisans, des patrons des petites et moyennes entreprises, des industriels et dirigeants des entreprises de taille intermédiaire, tout en redoublant d'efforts pour la formation initiale des jeunes et celle, continue, des employés, l'aide aux chômeurs pour reprendre pied avec le travail, la prévention et la lutte contre la discrimination à l'embauche, le travail dissimulé, l'irrespect des droits des travailleurs, l'insécurité au travail, la tricherie aux cotisations sociales et l'évasion fiscale.

Nous avons à La Seyne le pain et le couteau en matière de potentiel de dynamisation économique. Il serait fou que notre peuple ne puisse en profiter.

 

UNE URGENCE ENVIRONNEMENTALE

Et les Seynois attendront également la majorité parlementaire de M. Macron sur son approche environnementale, écologique et de développement soutenable. La Seyne a été pionnière dans le Var pour répondre à l'appel à projets lancé par Mme Royal en matière de territoire à énergie positive pour la croissance verte. Elle doit bénéficier de moyens accrus en ce domaine vital pour l'avenir de ses enfants.

Un tout premier dossier sur lequel j'ai interpellé Émilie Guérel est celui du domaine du Fort de Saint-Elme, vaste espace naturel propriété de la Marine nationale que nous entendons bien sauvegarder de la vente au privé et l'ouverture à l'urbanisation, préserver, valoriser et ouvrir au public comme nous l'avons fait du Domaine de Fabrégas, avec le Conservatoire du littoral. J'attends de notre députée qu'elle s'approprie le dossier et accompagne la commune pour faire pencher la balance dans le sens de la valorisation environnementale et sociale plutôt que dans celui de la plue-value financière destinée à remplir les caisses de l'État.

 

ET UNE SEYNOISE DÉPUTÉE DU VAR !

En cette soirée électorale, on le voit, si, tout en saisissant au bond son serment d'œuvrer avec les élus du territoire, j'ai témoigné à la Bandolaise Émilie Guérel les encouragements vigilants de La Seyne pour sa mission parlementaire, j'ai aussi adressé un message en forme de clin d'œil à une autre jeune députée également élue.

Car La Seyne est fière de compter, pour la première fois de son histoire, une de ses filles parmi les députés de la République.

Cécile Muschotti, élue dans la 2ème circonscription du Var, voisine de la nôtre, responsable du centre public de formation d'apprentis de notre lycée Paul-Langevin, fut en effet benjamine de notre conseil municipal, membre de l'équipe municipale de gauche unie que j'animais au cours du mandat de 2008-2014, alors qu'elle était responsable varoise du Mouvement des jeunes communistes de France.

Nul doute pour moi que, depuis le Palais Bourbon, elle aura aussi à cœur de poser un regard bienveillant sur le terroir qui l'a vue grandir...

Partager cet article

Bienvenue !

Marc VUILLEMOT
Maire (PS) de La Seyne-sur-Mer
Vice-président de l'agglo de Toulon

Je vous souhaite une agréable visite.

À propos de moi...

> Ma bio, vue par un copain...

> Ma généalogie sur geneanet

 

VILLE & BANLIEUE

 

Lien vers le site de l'association

de maires que je préside

Cliquez sur la bannière.

 

La Seyne et le "Grand Toulon"

 

Les institutions publiques

où je suis élu...

Le site de la Ville de La Seyne

 

Le site du magazine municipal

 

Le site de l'agglomération TPM