5 mai 2017 5 05 /05 /mai /2017 21:48

Les amis, l’heure est grave… et ce n'est pas une formule exagérée.  Trop d'électeurs de chez nous, de ceux qui se sont exprimés, ont voté pour une France pétainiste dans son essence : France qualifiée « d’éternelle », France souverainiste, conservatrice, religieuse, prônant les « bonnes » mœurs — entendez, par exemple, qu'une famille, c'est « un papa, une maman » — France des nostalgiques des enfermements, des xénophobes, des démagogues.

Tous ceux qui ont suivi le candidat de droite ne voteront pas Le Pen : nombre d'entre eux, je veux le croire, restent fidèles aux valeurs républicaines… En revanche, 19% des électeurs ayant voté Mélenchon se déclarent pour le FN.

C’est pourquoi le danger est réel qu’une addition de rancœurs, de désillusions, de « on va encore se faire avoir » n’aboutisse à l’impensable, l'accession du FN aux plus hautes responsabilités !

Or nous tous, ou presque, Seynois, sommes attachés à des valeurs, antan révolutionnaires, et démocratiques aujourd’hui, celles de la liberté de penser, de l'égalité devant la loi, de la fraternité comme un devoir.

Faisons fi, pour l’heure, des cynismes passés, des insensibilités à la vraie vie, des lâches indifférences… Ils n’ont pas atteint nos envies de comportements éthiques, d’ouverture aux autres, de justice sociale.

Nous continuerons à nous battre pour une offre nouvelle en matière de transition écologique, d’éducation, d’organisation juste du travail, de partage des richesses.

Nous nous battrons pour une exigence européenne, une Europe des peuples. Pour promouvoir des propositions fécondes qui renouvellent la pratique démocratique, au plus près des gens, mais sans démagogie, donnant de l’information et la capacité de conduire des analyses.

Oui, tout cela reste dans nos objectifs. Cependant, il n’y a plus d’alternative, pas d’atermoiement possible. Dimanche, nous ne pouvons pas donner à l’extrême-droite, mâtinée de populisme, l’occasion d’être en mesure de changer les règles démocratiques ! Vous le savez, l’Histoire est remplie de dictateurs arrivés au pouvoir avec un faux-nez.

Oui, dimanche, sans barguigner, nous mettrons dans l’urne le bulletin sur lequel il sera écrit « Macron ».

Ensuite, nous serons attentifs à l'action de celui qui avait son nom sur le bulletin et, s’il le faut, critiques. Et il le faudra, avec le projet qui est le sien.

L’urgence est d’affirmer notre refus du FN.

Partager cet article

Publié par Marc Vuillemot - dans Idées et politique générale

Bienvenue !

Marc VUILLEMOT
Maire (PS) de La Seyne-sur-Mer
Vice-président de l'agglo de Toulon

Je vous souhaite une agréable visite.

À propos de moi...

> Ma bio, vue par un copain...

> Ma généalogie sur geneanet

 

LÉGISLATIVES

11 & 18 JUIN 2017

JE SOUTIENS

LES CANDIDATS

DE L'UNION DE LA GAUCHE

ÉCOLOGISTE

ET (vraiment) SOCIALISTE

Denise REVERDITO (EELV)

Adjointe au maire de La Seyne

& Jimmy COSTE (PS)

Animateur des Jeunes Socialistes du Var

CLIQUEZ ICI ou SUR L'AFFICHE

 

VILLE & BANLIEUE

 

Lien vers le site de l'association

de maires que je préside

Cliquez sur la bannière.

 

La Seyne et le "Grand Toulon"

 

Les institutions publiques

où je suis élu...

Le site de la Ville de La Seyne

 

Le site du magazine municipal

 

Le site de l'agglomération TPM