28 octobre 2013 1 28 /10 /octobre /2013 05:10

http://bearn-addictions.org/zzjeune/images/accueil_jeune_font_300.jpgAprès la redynamisation des Espaces Accueil Jeunes des Sablettes et de La Maurelle, la création de celui des Mouissèques et de celui de Berthe, un nouveau site d'accueil et d'animation, plutôt imaginé pour les 16-25 ans sans exclure les plus jeunes, en plein cœur de ville, vient d'ouvrir ses portes : l'EAJ-C'. "C", pour centre, pour citoyen, pour chantier, pour... Car ce nouvel instrument de la politique communale en direction de la jeunesse et des jeunes adultes est un peu différent des autres. Doté de ressources humaines très expérimentées à l'éducation en milieu ouvert, au-delà de la stricte fonction d'animation, il veut être un lieu ouvert à la jeunesse du centre-ville, mais aussi un espace de prévention, dans un quartier qui rencontre des difficultés liées à l'errance d'un certain nombre de jeunes aux situations de vie complexes, parfois peu respectueux des codes sociaux, certains engagés dans une spirale de rupture sociale et professionnelle, voire de délinquance. C'est un lieu de rencontre avec des professionnels, d'information, de médiation, d'apprentissage de la citoyenneté, fonctionnant dans les moments où les jeunes sont dans la rue, notamment en soirée et en week-end.

 

UN ESPACE ACCUEIL JEUNES UN PEU PARTICULIER

 L'EAJ-C', lieu à la fois convivial et discret, offre aux jeunes un soutien et un accompagnement dans leur apprentissage citoyen et sociétal, en les informant sur leurs droits - et au passage sur leurs devoirs... -, en les guidant vers les services ayant pour mission de les assister dans des démarches de formation, donc d'accès au travail, et aussi en les aidant dans leur accès aux loisirs, à la culture, au sport, à la santé, à la mobilité, ou au logement.

Il est ainsi une sorte de plaque tournante vertueuse, agissant dans la proximité, en partenariat avec les éducateurs de prévention spécialisée de l'APEA, structure agréée pour conduire cette mission à La Seyne, mais aussi avec le tout proche Bureau information jeunesse (BIJ) et la "cyberbase", installés sur le port, et avec l'adulte-relais chargé d'une mission de régulation sociale en centre ancien, dans le cadre du Conseil local de sécurité et de prévention de la délinquance (CLSPD).

 

UN DES LEVIERS DU VOLET "PRÉVENTION" DE LA ZONE DE SÉCURITÉ PRIORITAIRE

 En ce sens, il est l'un des leviers du volet "prévention" du dispositif de Zone de sécurité prioritaire (ZSP), pour éviter le plus en amont possible que des jeunes en grande fragilité n'aient d'autre perspective que de connaître des déviances sociales, même si, hélas et heureusement, il ne faut en rien faire preuve de naïveté béate et, au contraire, conforter les efforts de sécurisation via les forces de police, les moyens de justice, les installations de caméras, l'aide aux victimes, etc. L'EAJ-C' est ainsi financé au titre du Fonds interministériel de prévention de la délinquance (FIPD) par l'Agence nationale de la cohésion sociale et de l'égalité de chances (ACSÉ), ainsi que par la Région Provence Alpes Côte d'Azur.

L'EAJ-C' complète et s'appuie sur une batterie de dispositifs existant depuis longtemps, comme ceux que la mission locale MIAJ met en œuvre pour l'aide à l'insertion professionnelle, mais aussi ceux qui ont également vu le jour depuis le début de l'actuel mandat municipal en direction des "grands mineurs" et des jeunes adultes, tranches d'êge totalement délaissées antérieurement par la puissance publique communale : un système de contrat de "bourse au permis de conduire" en échange d'un engagement civique, qui concerne près de 90 jeunes, le système de "bourses PAJES" qui aide des groupes de jeunes à concevoir et monter des projets citoyens en direction des autres, les "chantiers culturels" déjà relatés dans ce blog, le "pass familles" aidant des adolescents et des parents à accéder à des sorties et petits séjours ensemble, les actions de prévention des addictions à l'alcool et aux toxicomanies qui ont été mises en place, en milieu urbain ouvert, il y a deux ans, ou les "emplois d'avenir", "services civiques" et contrats d'apprentissage accueillis par les services communaux.

 

UN NOUVEL ATOUT D'UNE MISSION COMMUNALE QUI TOUCHE 650 JEUNES

 Autant d'actions, modestes pour certaines, plus structurantes pour d'autres, qui, par leurs spécialisations, complètent la mission traditionnelle d'animation socio-éducative des associations et du service municipal de la jeunesse qui voit ses missions concerner aujourd'hui, dans tous les quartiers, du nord au sud de la commune, et désormais au centre-ville, plus de 650 jeunes Seynois, contre quelques deux petites centaines il y a quelques années. Ça justifie de saluer l'engagement sérieux, efficace et déterminé, de tous ses personnels, dirigés par Vincent et Alain, sous l'autorité de Valérie, responsable du pôle communal des politiques publiques, dans le cadre des orientations assignées par Isabelle Renier, adjointe à la jeunesse, Jocelyne Léon, adjointe à l'action socio-éducative, et, pour les quartiers populaires, Rachid Maziane, adjoint à la "politique de la ville".

Partager cet article

Repost0
Publié par Marc Vuillemot - dans Civisme - prévention et sécurité

Bienvenue !

 

Marc VUILLEMOT

Je vous souhaite une agréable visite.

 

À propos de moi...

> Ma bio, vue par un copain...

> Ma généalogie sur geneanet

 

 

L'ACTION DES COPAINS

CLIQUEZ POUR ACCÉDER
LE BLOG DES ÉLUS SEYNOIS DES GAUCHES ET DE L'ÉCOLOGIE
LE SITE DE MANON AUBRY, DÉPUTÉE EUROPÉENNE VAROISE

ET MES ENGAGEMENTS

CLIQUEZ SUR LA BANNIÈRE
LA CHAINE YOUTUBE DE GRS
LA PAGE FB DE GRS-Var
LE BULLETIN DE GRS-LA SEYNE

 

12 ANS POUR & AVEC LES SEYNOIS

NOTRE BILAN 2008-2020

CLIQUEZ SUR L'IMAGE