26 mai 2011 4 26 /05 /mai /2011 09:31

http://t3.gstatic.com/images?q=tbn:ANd9GcSpGq7WdphJpb6FfvHQMNO_9vfmPn-eGdjG7BC3D9f8ZIFNhD1wJe rencontre régulièrement des chefs d'entreprises de La Seyne. Cela me permet de faire avec eux le point sur l'état d'avancement des chantiers structurants pour ville : le port de plaisance, le casino, l'aménagement du site de l'atelier mécanique des chantiers, la rénovation urbaine de Berthe, le plan d'urbanisme rénové, ou encore le nouveau marché et le stationnement.

Ces échanges sont précieux à ma réflexion, et je suis toujours surpris du vif intérêt que les patrons seynois portent à l'environnement de notre ville, où ils créent de la richesse et soutiennent le dynamisme économique et l'emploi.

Mais trois sujets plutôt inhabituels dans mes rencontres avec ces entrepreneurs ont tout récemment fait l'objet de longs échanges.

Ainsi, nous avons discouru des difficultés qu'a générées la décision du Conseil général du Var de ne pas reconduire les importants financements du Contrat Educatif Local (environ 300.000 euros annuels, que notre budget très serré ne nous a permis de compenser qu'à moitié), nous obligeant, bien à contrecœur, à réduire l'offre de nos accueils de loisirs pour les enfants (garderies du matin et du soir, centres aérés des mercredis et des vacances), sujet sur lequel je reviendrai ces jours prochains.

Nous avons aussi évoqué la situation des associations gestionnaires de crèches parentales et de micro-crèches qui, du fait d'un désengagement de l'État qui refuse désormais de leur permettre de bénéficier d'emplois d'insertion, pourraient bien fermer leurs portes d'ici à l'automne. J'ai récemment évoqué la question sur ce blog.

Ainsi des patrons de petites comme de grandes entreprises seynoises partagent mes inquiétudes pour leurs salariés, notamment les femmes, qui ont besoin de modes d’accueil éducatif pour leurs bébés et leurs enfants afin de prendre leur part dans la vie économique. Et certains se disent prêts à essayer de m'accompagner dans les démarches que j'entreprends pour tenter de faire revenir l'État et le Département sur leurs décisions aux effets dévastateurs.

Et, spontanément, ils évoquent aussi la question du devenir de la maternité de La Seyne. Pourtant, il n'y a pas sur ce sujet d'incidence directe sur la gestion du temps de travail de leurs personnels.

Si la plupart d'entre eux disent - ça n'étonnera personne ! - qu'ils ne sont pas vraiment des doctrinaires de la défense du service public, leur pragmatisme comme leur intérêt constant et toujours manifesté pour notre ville et ses habitants les ont naturellement conduits à s'inquiéter de la situation et, pour plusieurs d'entre eux, à me proposer leur soutien et leur accompagnement dans nos démarches, dès lors qu'ils ont mesuré avec objectivité l'ineptie conduisant à un danger réel de mort, attesté par les gynécologues-obstétriciens, pour les mamans et leurs bébés, que va représenter la restructuration hospitalière que l'on impose au Var.

Que l'on me qualifie "d'agitateur" au regard de ma posture politique, ça peut se comprendre, même si c'est inacceptable et irrespectueux de la fonction d'élu. Mais eux...

Partager cet article

Repost0
Publié par Marc Vuillemot - dans Éducation - enfance - jeunesse

Bienvenue !

 

Marc VUILLEMOT

Je vous souhaite une agréable visite.

 

À propos de moi...

> Ma bio, vue par un copain...

> Ma généalogie sur geneanet

 

 

L'ACTION DES COPAINS

LE BLOG DES ÉLUS SEYNOIS DES GAUCHES ET DE L'ÉCOLOGIE
LE SITE DE MANON AUBRY, DÉPUTÉE EUROPÉENNE VAROISE

ET MES ENGAGEMENTS

CLIQUEZ SUR LA BANNIÈRE
LA CHAINE YOUTUBE DE GRS
LA PAGE FB DE GRS-Var
LE BULLETIN DE GRS-LA SEYNE

 

12 ANS POUR & AVEC LES SEYNOIS

NOTRE BILAN 2008-2020

CLIQUEZ SUR L'IMAGE