27 mai 2011 5 27 /05 /mai /2011 05:11

http://www.ensemble-pour-orgeval.fr/wp-content/uploads/2011/04/intercommunalité_puzzle2.jpgC'était il y a un mois, fin avril. Comme dans tous les départements, Paul Mourier, le préfet du Var, installait la CDCI. Comprenez la Commission Départementale de Coopération Intercommunale. Une instance composée de maires, dont moi-même, de présidents de syndicats intercommunaux, de conseillers régionaux et généraux varois, qui vise à laisser croire à un semblant de débat démocratique pour définir ce que sera le département de demain.

Et quand je dis "demain", je devrais presque dire "tout à l'heure", tant le travail demandé à la CDCI va devoir être mené à un rythme soutenu : opération bouclée dans quelques mois. Et la marge de manœuvre laissée aux élus du peuple pour définir l'avenir de leur territoire est, pour ainsi dire, inexistante. Quant au peuple lui-même, il n'est pas invité à dire son mot !

Je sais que mes concitoyens ont bien d'autres préoccupations, comme leur emploi et leur pouvoir d'achat, leur possibilité de se loger ou d'accéder à des services, que de savoir en quels territoires le Var va être découpé demain.

Pourtant, ce volet de la "réforme territoriale" est d'une réelle importance, tant il risque fort de modifier complètement leurs conditions de vie. Je vais essayer d'être pédagogue pour tenter de sensibiliser mes visiteurs au problème...

Oui, c'est vrai, avec ses 36.000 communes, notre pays est celui d'Europe où il y en a le plus. À elle seule, la France comptait, au temps de l'Europe des 15, autant de communes que la totalité des autres pays européens ! Oui, c'est vrai aussi, près de 90% d'entre elles sont des villages de moins de 2.000 habitants. Et oui, c'est toujours vrai, il est difficile de résoudre les problèmes des citoyens, de leur offrir les services et les équipements auxquels ils ont droit au XXIe siècle, en traitant les questions à l'échelle d'une toute petite population.

C'est pourquoi, depuis longtemps, les maires ont choisi de coopérer entre eux, volontairement, pour réaliser des opérations communes au service de leurs administrés : construire et gérer une piscine ou un centre aéré intercommunal, organiser la collecte et le traitement des ordures, faire des commandes groupées pour obtenir un meilleur prix, etc.

Les choses ont évolué avec le temps, depuis les "syndicats intercommunaux" jusqu'aux "communautés" d'aujourd'hui (de communes, d'agglomération ou urbaine, suivant le nombre total d'habitants) auxquelles, comme c'est le cas depuis 2002 dans notre coin du Var avec la communauté d'agglomération Toulon Provence Méditerranée (TPM), ont été transférées d'importantes compétences que n'exercent donc plus nos douze mairies : les zones économiques, l'assainissement, l'environnement, les grandes voiries, les grands équipements culturels et sportifs, l'enseignement supérieur et la recherche, les zones d'agriculture, le programme de l'habitat, l'organisation cohérente du territoire, les transports collectifs, etc.

Il y a du bon dans cette démarche. On peut gagner en cohérence, en solidarité entre communes riches et communes pauvres, en puissance pour bien s'en tirer face à d'autres territoires. Il y a aussi du moins bon car les intérêts spécifiques d'une des communes peuvent être noyés dans la masse des réponses apportées.

Mais ce qui est certain, c'est que c'est toujours le maire qui est interpellé dans la rue par ses concitoyens, qui lui exposent leurs difficultés, lui signalent quelque chose qui ne va pas, lui suggèrent des idées, lui demandent des solutions, l'engueulent (souvent...), le remercient ou le félicitent (plus rarement...), et, en tout état de cause, le sanctionnent (en bien ou en mal) au terme des six ans de son mandat. Oui, le maire est un vrai élu de proximité. Les Français le savent et y tiennent. Et ce n'est pas que par esprit de chapelle.

Efficacité, démocratie de proximité, coopération, sont les maîtres mots de l'organisation territoriale actuelle, avec ses avantages et ses défauts, bien sûr. Mais, demain, il risque d'y avoir plus de défauts que d'avantages...

(à suivre dans un prochain article...)

Partager cet article

Repost0
Publié par Marc Vuillemot - dans Var et intercommunalité

Bienvenue !

 

Marc VUILLEMOT

Je vous souhaite une agréable visite.

 

À propos de moi...

> Ma bio, vue par un copain...

> Ma généalogie sur geneanet

 

 

L'ACTION DES COPAINS

LE BLOG DES ÉLUS SEYNOIS DES GAUCHES ET DE L'ÉCOLOGIE
LE SITE DE MANON AUBRY, DÉPUTÉE EUROPÉENNE VAROISE

ET MES ENGAGEMENTS

CLIQUEZ SUR LA BANNIÈRE
LA CHAINE YOUTUBE DE GRS
LA PAGE FB DE GRS-Var
LE BULLETIN DE GRS-LA SEYNE

 

12 ANS POUR & AVEC LES SEYNOIS

NOTRE BILAN 2008-2020

CLIQUEZ SUR L'IMAGE