3 juillet 2013 3 03 /07 /juillet /2013 04:21

http://www.cete-ouest.developpement-durable.gouv.fr/local/cache-vignettes/L508xH255/2010-03-02_constitution_reseau_de_chaleur_-_600px_cle0c8379-9f361.pngÇa y est. Vingt-cinq ans après la cité toulonnaise de La Beaucaire, les équipements publics et les immeubles d'habitation vont bénéficier du "radiateur géant" qu'est l'usine d'incinération des ordures ménagères de Lagoubran, qui n'attendait que ça.

 

DE L'EAU QUI ARRIVE AUX IMMEUBLES À 55 DEGRÉS

Les travaux de réalisation du réseau de chaleur ont commencé depuis plusieurs semaines. Le principe est simple : les déchets de l'aire toulonnaise sont de toute façon brûlés ; il suffit de faire circuler de l'eau autour, celle-ci voit sa température portée à 75° ; des tuyaux calorifugés enfouis l'amènent jusqu'aux bâtiments où elle arrive à 55° ; et elle assure le chauffage et la production d'eau chaude ménagère.

Elle l'assure à la place des chaudières à gaz existantes qui ont un âge moyen de 17 ans (plus de 20 ans pour un tiers d'entre elles) et auraient dû être remplacées dans 5 à 10 ans.

Ce n'est pas pour être à la mode ou "faire vert". La décision que nous avons prise dès 2010, les études et négociations avec le Syndicat intercommunal de transport et de traitement des ordures ménagères de l'agglomération toulonnaise (SITTOMAT) que nous avons menées jusqu'à fin 2012 pour parvenir à un accord attestent que le système offre des avantages indicutables.

 

DURABLEMENT ÉCOLO ET IMMÉDIATEMENT RENTABLE

On utilise une énergie propre produite et disponible à quelques kilomètres. Nos actuelles chaudières rejettent aujourd'hui 6 tonnes annuelles de gaz carbonique dans l'atmosphère. Demain, ce sera zéro, et on aura diminué de 90% les gaz à effet de serre émis par le quartier Berthe.

Financièrement, l'opération sera une aubaine dès la mise en service, tant pour l'organisme d'HLM "Terres du Sud Habitat" que pour ses locataires et pour les gestionnaires des équipements publics raccordés, dont la commune. C'est une économie immédiate de 11% qui sera réalisée. Et, si le prix du gaz continue à augmenter comme il le fait depuis quelques années, de l'ordre de 6% annuels, ce seront 23% d'économie dans sept ans, et 33% dans quinze ans.

Ce mardi soir, les membres du conseil de quartier Nord, les locataires et leurs associations, ont unanimement approuvé la démarche. On se demande d'ailleurs bien pourquoi personne n'a pensé à l'engager plus tôt.

Partager cet article

Repost0
Publié par Marc Vuillemot - dans Nature - mer et développement durable

Bienvenue !

 

Marc VUILLEMOT

Je vous souhaite une agréable visite.

 

À propos de moi...

> Ma bio, vue par un copain...

> Ma généalogie sur geneanet

 

 

L'ACTION DES COPAINS

CLIQUEZ POUR SIGNER
LE BLOG DES ÉLUS SEYNOIS DES GAUCHES ET DE L'ÉCOLOGIE
LE SITE DE MANON AUBRY, DÉPUTÉE EUROPÉENNE VAROISE

ET MES ENGAGEMENTS

CLIQUEZ SUR LA BANNIÈRE
LA CHAINE YOUTUBE DE GRS
LA PAGE FB DE GRS-Var
LE BULLETIN DE GRS-LA SEYNE

 

12 ANS POUR & AVEC LES SEYNOIS

NOTRE BILAN 2008-2020

CLIQUEZ SUR L'IMAGE