28 novembre 2013 4 28 /11 /novembre /2013 07:51

http://aid97400.lautre.net/IMG/jpg/ViolenceFemme.jpgC'était vraiment un hasard du calendrier. Lorsque j'ai fixé la date de la dernière réunion du conseil municipal au 25 novembre, je n'ai pas réalisé qu'il s'agissait de la "Journée internationale pour l'élimination de la violence à l'égard des femmes". Ni que ce serait ce jour-là qu'aboutirait un projet resté dans les cartons depuis les années 90, initié à l'époque par Solange Andrieu, alors adjointe PCF de Maurice Paul chargée de la délégation "Femmes dans la ville", et aujourd'hui adjointe aux solidarités. Mais, ça y est, le conseil municipal unanime m'a autorisé à signer un "bail à rénovation" avec l'association nationalement reconnue "Habitat et humanisme", pour la réalisation d'une résidence sociale d'accueil temporaire de femmes en situation d'urgence, seules ou avec leurs enfants, que les circonstances de la vie, notamment des violences intra-conjugales, contraignent à se retrouver sans solution de domicile.

 

SIX LOGEMENTS D'URGENCE POUR LES FEMMES BATTUES

 La commune va ainsi confier pour 40 ans à cette association spécialisée une bâtisse à rénover en centre ville, qui offrira six logements adaptés, et l'Association varoise d'accueil familial assurera l'accompagnement social de ces femmes victimes.

Lorsque, lors d'un premier bilan de la Zone de sécurité prioritaire, j'ai découvert le chiffre de 20% d'augmentation des violences intra-familiales à La Seyne en huit mois, j'ai été abasourdi. Je sais bien que, avec l'accroissement de la crise économique, les cessations d'emploi, les difficultés de logement et de pouvoir d'achat, les pertes de repères sociaux et culturels, peuvent entraîner des hommes dans des spirales de déstructuration, l'alcoolisme, la drogue, la violence, mais je ne parvenais pas à imaginer comment on avait pu en arriver si rapidement à une telle dégradation des liens sociaux et affectifs.

D'autant que notre Conseil local de sécurité et de prévention de la délinquance (CLSPD) est cité en exemple pour ses actions, et notamment les mesures qu'il met en œuvre pour accompagner les victimes, prévenir les passages à l'acte et la récidive, dans le cadre d'un partenariat reconnu entre les services communaux, les associations, les services sociaux, la police et la justice. Tous nos efforts conjugués auraient donc été vains ?

 

OUF ! J'AI ÉTÉ TROMPÉ PAR LES CHIFFRES ! MAIS LA ROUTE RESTE LONGUE

 J'ai dû avoir l'air bête quand on m'a rassuré : les 20% de plus sur les statistiques, ce n'est pas un accroissement des faits, qui sont en réalité en diminution, mais c'est que 20% de plus de victimes osent enfin franchir la porte du commissariat ou appeler le numéro de téléphone dédié pour dénoncer leurs agresseurs ! Le patient travail accompli en coopération porte bien ses fruits. Soulagement !

Et La Seyne a choisi, avec ses partenaires associatifs, d'ajouter avec ce futur espace d'accueil d'urgence une nouvelle petite pierre à l'édifice, qui sera d'autant plus long à construire si une nouvelle société plus juste, plus humaine et plus égalitaire ne voit pas le jour, mais qui mènera un jour à l'élimination de ces actes barbares, premières causes de mortalité des femmes.

Partager cet article

Repost0
Publié par Marc Vuillemot - dans Civisme - prévention et sécurité

Bienvenue !

 

Marc VUILLEMOT

Je vous souhaite une agréable visite.

 

À propos de moi...

> Ma bio, vue par un copain...

> Ma généalogie sur geneanet

 

 

L'ACTION DES COPAINS

2022 OU JAMAIS ! SIGNEZ POUR UN CANDIDAT UNIQUE DES GAUCHES ET DE L'ÉCOLOGIE
LE BLOG DES ÉLUS SEYNOIS DES GAUCHES ET DE L'ÉCOLOGIE
LE SITE DE MANON AUBRY, DÉPUTÉE EUROPÉENNE VAROISE

ET MES ENGAGEMENTS

CLIQUEZ SUR LA BANNIÈRE
LA CHAINE YOUTUBE DE GRS
LA PAGE FB DE GRS-Var
LE BULLETIN DE GRS-LA SEYNE

 

12 ANS POUR & AVEC LES SEYNOIS

NOTRE BILAN 2008-2020

CLIQUEZ SUR L'IMAGE