2 mai 2011 1 02 /05 /mai /2011 04:13

manif_brignoles.jpgAprès le succès remporté par la "flashmob" organisée le 2 avril sur le Parc de la Navale à La Seyne pour manifester la détermination des habitants de l'Ouest Var à exiger le maintien de la maternité de l'hôpital de La Seyne, dont le transfert à Toulon est prévu pour la fin de l'année, c'était au tour de 4000 Varois du centre et du Nord du département de se rassembler à Brignoles hier dimanche 1er mai pour exiger que l'Agence Régionale de la Santé (ARS) renonce à la disparition de l'hôpital de cette ville.

Car c'est bien de cela qu'il s'agit. Le scénario ourdi par l'ARS est partout le même : on ferme d'abord, au prétexte de meilleure sécurité médicale, des services essentiels au fonctionnement... d'autres services. Ici, l'hospitalisation pédiatrique et le laboratoire, là, la chirurgie. Et après, on déplore l'absence de ces services dans les hôpitaux de proximité, on s'inquiète pour la sécurité des patients, et on fait mine d'être dans l'obligation, faute de moyens sanitaires sûrs, de fermer de nouveaux services devenus à risque. L'objectif est de rassembler au futur hôpital Sainte-Musse de Toulon la quasi totalité des offres de soins de l'Ouest, du Nord, du centre du Var, ne laissant que des miettes aux hôpitaux de proximité de Brignoles, Hyères et La Seyne . Scandaleux !

J'étais hier dans les rues de Brignoles, avec des milliers de citoyens inquiets et en colère, dont des dizaines d'élus de toutes sensibilités, y compris de l'UMP, à commencer par la députée de la circonscription qui, pourtant, a voté à l'Assemblée Nationale la fameuse loi "Hôpital Patients Santé et Territoires" qui organise le démantèlement de la santé publique. Mais qui n'imaginait sûrement pas le cynisme du gouvernement et de ses "bras armés" déterminés que sont les Agences Régionales de Santé chargées, sur les territoires, d'exécuter les basses besognes. Tout comme plusieurs maires et conseillers municipaux de droite de l'Ouest toulonnais (Ollioules, Sanary, Saint-Mandrier) qui s'opposent avec moi à la disparition de la maternité de La Seyne.

 À l'issue de l'impressionnant rassemblement brignolais, nous avons convenu, avec Claude Gilardo, maire (PCF) de la ville et président du Conseil de Surveillance de l'hôpital, de mener ensemble de nouvelles actions pour faire reculer le gouvernement. 

Tenons-nous prêts, dans les semaines qui viennent, à "mettre le paquet" par milliers pour éviter l'irréparable. Il n'est jamais trop tard.

 

Sur la photo illustrant cet article, au premier rang, de gauche à droite : Alain Decanis (Saint-Maximin - Sainte-Baume), Marc Vuillemot (La Seyne - TPM), Michaël Latz (Correns - Provence Verte) et Michel Partage (Varages-Barjols)

Ci-dessous, une vidéo de la "flashmob" de La Seyne (site officiel de la ville) et une vidéo de la manifestation de Brignoles (lien vers le site de Var-matin)...

 

 

 


Partager cet article

Repost0
Publié par Marc Vuillemot - dans Santé - hôpital - maternité

Bienvenue !

 

Marc VUILLEMOT

Je vous souhaite une agréable visite.

 

À propos de moi...

> Ma bio, vue par un copain...

> Ma généalogie sur geneanet

 

 

L'ACTION DES COPAINS

LE BLOG DES ÉLUS SEYNOIS DES GAUCHES ET DE L'ÉCOLOGIE
LE SITE DE MANON AUBRY, DÉPUTÉE EUROPÉENNE VAROISE

ET MES ENGAGEMENTS

CLIQUEZ SUR LA BANNIÈRE
LA CHAINE YOUTUBE DE GRS
LA PAGE FB DE GRS-Var
LE BULLETIN DE GRS-LA SEYNE

 

12 ANS POUR & AVEC LES SEYNOIS

NOTRE BILAN 2008-2020

CLIQUEZ SUR L'IMAGE