13 décembre 2013 5 13 /12 /décembre /2013 06:20

http://www.parking-public.fr/images2_FR_FR/parking-public.pngC'était peut-être la dernière du mandat qui s'achèvera dans trois mois. Une dernière réunion, ce jeudi, où le comité des usagers du stationnement, regroupant des utilisateurs, des habitants, des parents d'élèves, des commerçants et autres personnes qui travaillent dans le centre historique, des membres des comités d'intérêt local, des conseils de quartiers, des élus, cadres et agents des services communaux, s'est retrouvé, ainsi qu'il le fait tous les trois mois, pour suivre l'évolution de la mise en œuvre du plan de stationnement du centre ville tel qu'il l'a lui-même imaginé il y a deux ans, et que le conseil municipal a adopté tel quel à la suite de ses travaux, faisant confiance, dans une vraie démarche de démocratie participative, au sérieux qui a présidé à la mission de cette instance citoyenne.

Et ils ont même voté, les membres du comité, pour arrêter leur avis sur la mise en œuvre du schéma général du plan de stationnement : satisfaction unanime. Un contentement global pour ce système conjuguant du stationnement raisonnablement payant avec 400 places au parking Martini, régulièrement plein aux trois-quarts le matin et à moitié l'après-midi, et dont le budget est ainsi quasiment à l'équilibre, mais aussi du stationnement gratuit avec 58 places en "zone rouge" autorisé une demi-heure, 400 places à durée limitée à 90 minutes en "zone bleue", et plus de 600 places sans limite de durée en immédiate périphérie de l'hypercentre, aucune située à plus de six minutes à pied de tout point du cœur de ville.

Ce qui ne les a pas empêchés, tout de même, de proposer quelques suggestions d'améliorations auxquelles la municipalité va bien sûr donner suite.

 

INNOVATIONS ET AMÉLIORATIONS PROCHAINES EN VUE, GUIDÉES PAR L'USAGE

 Ainsi, dès que le nécessaire sera fait, dans les zones bleues à durée limitée à 90 minutes, le temps entre 12 et 14 heures ne sera plus décompté, pour permettre, par exemple, aux gens qui viennent dans le centre pour y travailler ou accéder à un service, d'y rester et de faire leurs courses ou déjeuner en ville. Confort de vie et soutien à l'activité commerciale guident cette proposition dont se réjouiront sûrement les usagers et ceux des commerçants qui ont opté pour faire effort d'ouverture de leurs magasins à l'heure du repas de midi.

http://frankberube.files.wordpress.com/2013/01/parking-famille.jpgDécision a également été prise de créer quatre places en "zone rouge" sur les allées Maurice-Blanc pour permettre des "arrêts-minute" aux clients des commerçants de l'endroit, d'installer une place pour personnes à mobilité réduite qui fait défaut au bas du cours Louis-Blanc, de tester des places en "zone rose" dans le parking Martini, destinées aux familles avec jeunes enfants, proches des accès des ascenseurs, qui supposeront bien sûr qu'il soit fait appel au civisme et au bon sens des usagers, et de demander à la police municipale des interventions plus fréquentes pour déloger les contrevenants aux règles de stationnement au rond-pont Yitzhak-Rabin qui, souvent, bloquant les cars, bus et camions, entraînent d'inextricables embouteillages très loin en amont du port.

 

PARC DES ESPLAGEOLLES : DÉMARRAGE IMMINENT DU CHANTIER

 Au chapitre des projets plus structurants, c'est naturellement le démarrage imminent du chantier du parking des Esplageolles qui a été à l'ordre du jour. Ce seront 190 places gérées par l'agglomération toulonnaise dédiées à une fonction de parc-relais pour inciter à l'utilisation des bateaux-bus et du futur transport en commun routier en site propre, avec ticket mixte parking/trajet à prix attractif, 190 autres places gérées par la commune sous la houlette du comité des usagers, suivant le même principe que le parking Martini, et 30 places louées à Pôle Emploi qui va se relocaliser aux Esplageolles, loyer qui couvrira un tiers des besoins financiers pour les ressources humaines nécessaires à la gestion du parc.

Premiers coups de pioche dans les prochains jours pour une première phase de travaux, suivie d'une seconde en 2015, pour une livraison au terme de dix-huit mois. C'est un chantier de 8 millions d'euros au budget désormais ficelé, depuis la signature du contrat de développement TPM-Région, pour lequel seuls 20% environ devraient demeurer à la charge communale.

 

QUE DE CHEMIN PARCOURU ! ET RECONNU MÊME PAR NOS CONCURRENTS...

 Quand on se souvient qu'il y a seulement six ans, la commune avait cédé l'ensemble des 1200 places de stationnement du centre ville à une entreprise privée qui devait les exploiter en les rendant toutes payantes, on mesure le chemin parcouru. Pour les usagers comme pour les acteurs économiques de La Seyne historique.

Ça encourage à continuer dans cette voie, toujours dans une démarche d'autogestion citoyenne. C'est ce que me disait à l'issue de la réunion l'un des membres du comité, politiquement engagé auprès d'un candidat de droite pour les prochaines élections municipales, se satisfaisant de la démarche à laquelle il prend part depuis l'origine et reconnaissant avec fair-play républicain qu'elle sert bien l'intérêt collectif. Ça fait du bien, parfois, d'entendre ça.

Partager cet article

Publié par Marc Vuillemot - dans Mobilités et stationnements

Bienvenue !

Marc VUILLEMOT
Maire (PS) de La Seyne-sur-Mer
Vice-président de l'agglo de Toulon

Je vous souhaite une agréable visite.

À propos de moi...

> Ma bio, vue par un copain...

> Ma généalogie sur geneanet

 

VILLE & BANLIEUE

 

Lien vers le site de l'association

de maires que je préside

Cliquez sur la bannière.

 

La Seyne et le "Grand Toulon"

 

Les institutions publiques

où je suis élu...

Le site de la Ville de La Seyne

 

Le site du magazine municipal

 

Le site de l'agglomération TPM