31 octobre 2012 3 31 /10 /octobre /2012 05:48

http://www2.i-services.net/images/membres/forum/2012-05/img_1337853592_962.jpgHier mardi se déroulait le point annuel de l'avancée du travail que j'ai engagé depuis trois ans pour sauver les 50 hectares du Domaine de Fabrégas de l'abandon, de la maltraitance active ou passive des usagers peu respectueux des espaces forestiers et des vieilles constructions à haute valeur patrimoniale, et, surtout, d'un risque toujours réel d'une ouverture possible à l'urbanisation, risquant de défigurer à jamais ce joyau de verdure et d'ancienne activité agricole.

Les plus âgés des visiteurs de mon blog se souviennent sûrement du Domaine lorsqu'y poussaient encore des artichauts par milliers, dans les grands champs longeant la dernière ligne droite qui mène au giratoire dominant la plage de Fabrégas. Puis l'exploitation s'est arrêtée, la magnifique maison de maître a été laissée à l'abandon, les fans de moto-cross ont massacré les sous-bois, les champs et la forêt n'ont plus été entretenus, les abords de la vieille ferme longeant le ruisseau de l'Oïde ont servi de dépotoir à d'innombrables monceaux de déchets, pour beaucoup polluants et dangereux. Et, toujours, plânait le risque d'une cession qui, par une évolution des règles d'urbanisme, aurait permis la réalisation de lotissements ou, plus récemment, d'un village de vacances.

La propriété, achetée par le Conseil général du Var, a été remise en vente par celui-ci en 2009. Le risque a ressurgi d'une opération immobilière privée. Il fallait que j'évite le pire. Racheter le domaine avec le budget de la commune était impossible. Des contacts avec le Conservatoire du Littoral ont permis de faire réaliser l'acquisition par celui-ci qui, par convention, l'a donné en gestion à la ville. Ouf !

Il fallait dès lors se lancer dans un grand programme de réhabilitation, de préservation, pour aller ensuite vers une gestion et une exploitation utile à tous les Seynois et leurs visiteurs. Une équipe d'employés communaux volontaires, compétents et très motivés a été constituée autour de Céline, animatrice municipale devenue maîtresse des lieux, qui pilote le projet en lien avec les spécialistes du Conservatoire du Littoral et nos services techniques. Et, en deux ans, le résultat est époustouflant ! Des hectares de forêt et de champs ont retrouvé leur visage d'antan, les essences endémiques ont été mises en valeur, les taillis ont été aérés, des chemins, une aire de battage du grain, des canaux, un vieux moulin, une vieille ferme ruinée ont ressurgi des ronces, broussailles et tas d'immondices, la belle bâtisse et ses dépendances ont été sécurisées. Travail énorme, pour beaucoup accompli avec des stagiaires de "Tremplin", une association seynoise œuvrant pour l'insertion de personnes en difficulté, mais aussi des groupes de jeunes, des associations de défense de la nature, des sessions de détenus en fin de peine.

http://laseyne.info.yann.free.fr/Domaine_Fabregas_300312/Fabregas_300312_001m.jpgProchaines étapes pour 2013 et les années suivantes : la réfection du chemin d'accès, d'une maison de gardien et de la maison principale, la préservation et la mise en valeur des canaux, de l'ancien moulin et de la ferme, la création d'une association d'usagers volontaires voulant jouer un rôle de pédagogues en direction des promeneurs, et, point majeur, la remise en route de l'exploitation agricole. J'ai eu de nombreuses sollicitations d'associations, de groupes divers et d'agriculteurs. Aujourd'hui la question est tranchée dans ses principes entre le Conservatoire du Littoral et la ville, même si, dans le détail, le programme reste à préciser et le cahier des charges, que je veux très pointu et très contraignant, à finaliser.

Un maître-mot : le Domaine de Fabrégas, espace public, doit profiter à tous ! Des jardins familiaux ou ouvriers ont été suggérés : non, car ça satisferait quelques-uns et ça lèserait tant d'autres. Une exploitation de type "AMAP" (association pour le maintien de l'agriculture paysanne) a été proposée, comme il en existe déjà, sur le principe d'un contrat entre consommateurs et exploitant, les premiers s'engageant chaque semaine à acheter sans intermédiaire leur panier de production : non plus, pour les mêmes raisons que les jardins familiaux, et parce que le panier hebdomadaire, d'un coût moyen de 22 euros, n'est pas accessible à tous. Une "ferme pédagogique" a été évoquée : non plus, car un tel projet n'a de sens qu' à partir d'une exploitation plus diversifiée, plus importante et associant agriculture et élevage. Alors quoi ?

Avec le Conservatoire du Littoral, nous avons validé hier le principe d'une ferme communale publique pouvant exploiter des productions forestières, un verger et un rucher, complétée d'une mise en exploitation par convention pluriannuelle d'une autre partie du Domaine par un agriculteur, à sélectionner, pouvant développer du maraîchage biologique. Une partie de la bâtisse principale sera aménagée pour la vente des productions de la commune et de l'exploitant, et, pourquoi pas, pour leur dégustation. Tout le monde pourra ainsi en profiter. Les 5000 enfants, de tous les quartiers et de toutes catégories sociales, bénéficiant de la restauration scolaire et des centres de loisirs des mercredis et des vacances, seront les premiers consommateurs, nous permettant ainsi de tendre vers la recommandation du "Grenelle de l'environnement" de proposer 20% de produits bio dans nos services de restauration collective. Et tout ça n'interdira pas les visites de découverte et pédagogiques.

Beaucoup en parlaient depuis trente ans. Nous le faisons. Avec nos petits moyens, mais avec patience, le savoir-faire et l'enthousiasme débordant de ceux qui s'y investissent au quotidien. Amis visiteurs, allez regarder la page du "Domaine de Fabrégas" sur le site de la commune. Ou, mieux, préparez un pique-nique, et allez y passer une journée, c'est public, donc ouvert à tous. Vous y croiserez sûrement Céline, ou Antoine, ou Jean-Pierre, ou Sophie, ou un groupe au travail. Ils vous parleront certainement de l'histoire ancestrale du Domaine, de ce qu'ils font et des projets qui fourmillent. Et ça vous sortira un peu le nez de vos écrans.

 

(j'ai dérobé les jolies photos sur une page consacrée au Domaine sur le site La Seyne Info ; bien sûr que, si le ouebmestre Nicky me le demande, je les retirerai)

Partager cet article

Repost0
Publié par Marc Vuillemot - dans Nature - mer et développement durable

Bienvenue !

 

Marc VUILLEMOT

Je vous souhaite une agréable visite.

 

À propos de moi...

> Ma bio, vue par un copain...

> Ma généalogie sur geneanet

 

 

L'ACTION DES COPAINS

LE BLOG DES ÉLUS SEYNOIS DES GAUCHES ET DE L'ÉCOLOGIE
LE SITE DE MANON AUBRY, DÉPUTÉE EUROPÉENNE VAROISE

ET MES ENGAGEMENTS

CLIQUEZ SUR LA BANNIÈRE
LA CHAINE YOUTUBE DE GRS
LA PAGE FB DE GRS-Var
LE BULLETIN DE GRS-LA SEYNE

 

12 ANS POUR & AVEC LES SEYNOIS

NOTRE BILAN 2008-2020

CLIQUEZ SUR L'IMAGE