18 septembre 2010 6 18 /09 /septembre /2010 07:52

http://www.le-bois-des-jouets.com/images/plan-toys-jouet-bois-parking-garage-6227.jpgMars 2008 : La Seyne change de majorité municipale. Avril-mai 2008 : la nouvelle équipe réouvre le dossier du stationnement dans le centre ville...

Je vous ai exposé hier dans un post ma lecture de l'histoire de la privatisation des parkings engagée par mon prédécesseur en 2007. Je vous livre aujourd'hui les démarches que notre équipe a entreprises pour tenter de remédier à cette affaire qui n'allait pas dans le sens des intérêts de la commune.

Dénoncer le contrat qui liait la ville à la société privée, Omniparc, qui s'était vu attribuer la gestion des parkings, aurait bien sûr été chose possible. Mais, naturellement, il aurait fallu mettre la main à la poche et dédommager lourdement l'entreprise. Impossible au vu des finances communales !

Il fallait donc négocier avec elle pour tenter de corriger le plus possible d'effets néfastes du contrat : revenir à la première heure gratuite au parking Martini, ou obtenir des abonnements avantageux pour un stationnement de courte durée pour les parents des élèves des écoles voisines venant déposer leurs enfants, ou réduire le nombre de places payantes sur la voirie communale, ou installer une caisse avec carte bancaire, etc.

Les discussions ont été âpres et difficiles et nos gains n'apparaissaient pas évidents. Je dois dire toute ma gratitude aux trois adjoints au maire qui s'y sont attelés avec opiniâtreté, Jocelyne Léon, Claude Astore et Philippe Mignoni, ainsi qu'à mon directeur de cabinet, Gilles Teisseire, et à nos services communaux.

Pendant ce temps, l'entreprise, qui avait été rachetée par le groupe Q-Park, réhabilitait (très bien, d'ailleurs) le parking Martini et commençait les travaux du parking des Esplageoles. Et, surprise, pour une raison que je ne m'explique pas vraiment aujourd'hui, la société délégataire arrêtait ce dernier chantier au cours de l'été 2009, sans en informer la ville et sans donner d'explication ! C'était là une faute qui ouvrait une brèche dans nos négociations compliquées et pouvait donner l'avantage à la ville.

Deux solutions s'offraient à nous. Ou bien entreprendre une démarche de contentieux qui aurait probablement donné raison à la commune mais qui l'aurait contrainte à constituer une provision (de l'ordre de 10 millions d'euros) au cas où la justice lui aurait donné tort, afin d'indemniser la partie adverse. Ou bien négocier avec Q-Park une sortie amiable du contrat. J'ai opté pour la deuxième voie.

Et bien m'en a pris ! Car, au terme de longs mois de de discussions...

> le "divorce par consentement mutuel" est décidé ;

> la ville n'a aucune indemnité à verser à Q-Park ;

> la ville doit seulement rembourser à la société les travaux de rénovation du parking Martini (2,1 millions d'euros), ainsi que les études, frais d'architecte et début des travaux du parking des Esplageoles (1,6 millions d'euros).

On revient de loin ! Il faut maintenant redémarrer d'un bon pied, et sans tarder. Je vous expliquerai demain comment nous envisageons la suite...

 

> LIRE LA SUITE...

Partager cet article

Publié par Marc Vuillemot - dans Mobilités et stationnements

Bienvenue !

Marc VUILLEMOT
Maire (PS) de La Seyne-sur-Mer
Vice-président de l'agglo de Toulon

Je vous souhaite une agréable visite.

À propos de moi...

> Ma bio, vue par un copain...

> Ma généalogie sur geneanet

 

VILLE & BANLIEUE

 

Lien vers le site de l'association

de maires que je préside

Cliquez sur la bannière.

 

La Seyne et le "Grand Toulon"

 

Les institutions publiques

où je suis élu...

Le site de la Ville de La Seyne

 

Le site du magazine municipal

 

Le site de l'agglomération TPM