4 octobre 2013 5 04 /10 /octobre /2013 05:24

http://tourisme.bienpublic.com/local/cache-vignettes/L300xH150/3_5_3_perspecti.60153145812.w300-fc754.jpgJe n'ai pas pu m'empêcher d'être un peu espiègle, en toute amitié ! Lors du propos que j'ai tenu ce mercredi à l'occasion de la pose de la première pierre du casino de jeux qui, dans dans une vingtaine de mois, ouvrira ses portes sur le site des anciens chantiers navals, j'ai félicité les représentants présents de la droite locale de faire preuve de fair-play en reconnaissant par leur présence à la cérémonie, après avoir rudement dénigré notre choix, qu'il constituait finalement une bon parti pris de redynamisation urbaine et économique. Chacun peut se tromper ; il est bien de le reconnaître et honnête intellectuellement de faire évoluer ses points de vue.

 

UNE PIÈCE D'UNE DÉMARCHE REDYNAMISANTE D'ENSEMBLE

 Un nouvel élément de la réappropriation de cet espace majeur de la recomposition de notre centre ville est donc sur les rails. Il s'inscrit dans une démarche globale où chaque investissement fait sens, dans une démarche de continuité républicaine dont notre commune a tant besoin, après avoir connu pendant plusieurs décennies les affres d'alternances génératrices de ruptures et les vicissitudes de valses hésitations, notamment sur la propriété des anciens chantiers, de la ville au département pour revnir à la ville, et sur les modes de gestion, d'une société d'économie mixte à des investisseurs et à la puissance publique.

Mon prédécesseur a réalisé un parc urbain, peut-être un peu trop fermé avec le règlement qui lui était appliqué, mais désormais largement approprié par notre population et nos visiteurs, grâce à un règlement que nous avons totalement remanié et aux événements culturels, commerciaux ou sociaux que nous y autorisons ou que nous organisons.

Il a aussi fondé une démarche de mémoire de l'époque industrielle navale que nous avons poursuivie avec le fonctionnement du pont levant, les aménagements de la porte principale, et le chemin de la mémoire des chantiers qui se poursuit désormais vers le cœur historique. Il aurait certes sûrement pu mieux réguler les constructions d'immeubles face au site, très densifiés et générateurs de difficultés de circulation et de stationnement, mais c'est chose faite, on ne revient pas sur le passé, on regarde devant nous, et il nous faut maintenant aller au bout de l'aménagement urbain et de l'accompagnement en "qualité de ville" de ce nouveau quartier des Mouissèques. Nous nous y employons.

 

AVEC DE LA PATIENCE ET DE LA PUGNACITÉ, ON Y ARRIVE

 On aura peut-être relevé, parmi les invités à la pose de cette première pierre, la présence des opérateurs des autres chantiers qui vont bientôt démarrer : le port de plaisance de 600 anneaux et l'équipement des ateliers de mécanique. Avec les 20 millions d'euros investis sur fonds propres par le groupe Joa qui construit et va exploiter le casino, avec les 40 millions qui seront engagés pour la réalisation du port et autant pour les ateliers de mécanique, avec les 15 millions que la société Monaco Marine va investir pour l'implantation d'une entreprise de nautisme dédiée à la plaisance de haut de gamme, les acteurs économiques nous renvoient l'image d'une Seyne porteuse d'un potentiel exceptionnel que, parfois, nous, les Seynois, ne mesurons pas à sa juste valeur.

Ces opérations structurantes que nous lançons les unes après les autres, ce seront plusieurs centaines d'emplois directs et, sans nul doute, beaucoup d'emplois indirects et un vecteur de relance de l'activité économique existante dans notre centre ville, sans compter le soutien au secteur du bâtiment et des travaux publics qui le mérite bien en cette période de crise, et quoi qu'en disent certains qui instillent l'idée que ces projets ne verront pas le jour et prennent le risque d'annoncer à nos concitoyens leur volonté de revenir dessus.

Avec le chantier du casino qui démarre, la preuve est apportée, concrète et indubitable, de la faisabilité de notre parti pris de dynamisation économique, urbaine, sociale et culturelle sur cette partie majeure de la commune. Tout ça aura pris du temps, mais notre pugnacité commence à payer, dans l'intérêt de toute la ville et de tout le littoral urbain de la Rade de Toulon.

Partager cet article

Repost0
Publié par Marc Vuillemot - dans Économie - tourisme et commerce

Bienvenue !

 

Marc VUILLEMOT

Je vous souhaite une agréable visite.

 

À propos de moi...

> Ma bio, vue par un copain...

> Ma généalogie sur geneanet

 

 

L'ACTION DES COPAINS

LE BLOG DES ÉLUS SEYNOIS DES GAUCHES ET DE L'ÉCOLOGIE
LE SITE DE MANON AUBRY, DÉPUTÉE EUROPÉENNE VAROISE

ET MES ENGAGEMENTS

CLIQUEZ SUR LA BANNIÈRE
LA CHAINE YOUTUBE DE GRS
LA PAGE FB DE GRS-Var
LE BULLETIN DE GRS-LA SEYNE

 

12 ANS POUR & AVEC LES SEYNOIS

NOTRE BILAN 2008-2020

CLIQUEZ SUR L'IMAGE