15 avril 2014 2 15 /04 /avril /2014 03:39

http://tpm-agglo.fr/sites/new.tpm-agglo.fr/files/styles/contenu/public/conseil_com_mai_2012_panoramiqueop003.jpgÉtonnante, la situation dans laquelle se trouvent les neuf élus de gauche, sur les quatre-vingt-un conseillers communautaires de l'agglomération Toulon-Provence-Méditerranée ! Neuf, dont huit Seynois et un Toulonnais, pour représenter les 36498 citoyens des douze communes du "Grand Toulon" qui, au premier ou au second tour, selon les villes, ont apporté leurs suffrages à une liste de gauche, soit un peu plus de 20% des suffrages exprimés. Le mode d'élection est ainsi fait. Je ne conteste pas la Loi.

Acrobatique et complexe posture, donc, pour mes huit collègues et moi, ce lundi, au moment de la séance d'installation du nouveau conseil communautaire de TPM.

Hubert Falco, aisément réélu président UMP de TPM et fort d'une majorité de soixante-cinq élus, face à deux minorités, celle de l'extrême-droite avec ses sept élus, et la nôtre, guère plus forte, aurait pu tranquillement ne proposer à l'élection des douze vice-présidents de l'agglomération que des candidats de droite, qui auraient été facilement élus dans l'instance exécutive de notre communauté et auraient pu paisiblement mener leur barque entre eux. Connaissant le républicain qu'il est, fussé-je en désaccord politique avec lui, je n'ai pas été étonné qu'il me propose à l'élection pour assumer l'une des douze fonctions de vice-président. Manière, sûrement, pour lui, de rappeler à l'extrême-droite qu'elle est... dans un autre camp. Analyse que je partage.

 

LA DROITE, TRÈS MAJORITAIRE, AURAIT PU ÊTRE CRUELLE...

Si nous avons accepté la proposition, avec mes collègues radicaux, écologistes, socialistes et communistes, c'est avant tout pour que La Seyne, deuxième ville du territoire, soit présente dans les lieux de décision, pour défendre ses propres enjeux bien sûr, mais aussi pour qu'elle y apporte le potentiel qu'elle représente pour l'ensemble de "l'agglo". Geste fair-play (ou d'habile politique, diront certains), donc, du président Falco qui, s'il avait voulu être cruel avec les électeurs seynois, aurait même pu faire élire comme vice-président l'un des deux conseillers municipaux minoritaires seynois de droite qui siègent à TPM ! D'autres, de tous bords, ne se gênent pas, ainsi que le rapporte le quotidien "Libération" dans un récent article, de faire "revenir par l'agglo les virés par les urnes" !

J'assumerai donc avec sérieux, comme je l'ai fait au cours du précédent mandat, la mission qui me sera confiée, probablement celle de l'enseignement supérieur et de la recherche, et je prendrai ma part dans la gestion de notre communauté de destin du tour de la Rade. Ce que ne manqueront probablement pas de relever, sûrement sur le ton du sarcasme, les élus d'extrême-droite, accusant de collusion les républicains de droite et de gauche, sur l'air bien connu de... l'UMPS !

 

ET NOUS JOUERONS NOTRE RÔLE DE VEILLE AU NOM DES ÉLECTEURS DE GAUCHE

Mais, comme nous l'avons fait entre 2008 et 2014, nous aurons aussi à cœur, comme élus de gauche, de conserver notre liberté d'appréciation, de porter la parole des citoyens qui nous ont fait confiance, et, si nécessaire ainsi que cela s'est parfois produit au cours du précédent mandat, de voter contre des propositions qui ne nous sembleraient pas aller dans le sens utile à nos populations.

Et pas seulement, bien sûr, celles de La Seyne.

Partager cet article

Publié par Marc Vuillemot - dans Var et intercommunalité

Bienvenue !

Marc VUILLEMOT
Maire (PS) de La Seyne-sur-Mer
Vice-président de l'agglo de Toulon

Je vous souhaite une agréable visite.

À propos de moi...

> Ma bio, vue par un copain...

> Ma généalogie sur geneanet

 

VILLE & BANLIEUE

 

Lien vers le site de l'association

de maires que je préside

Cliquez sur la bannière.

 

La Seyne et le "Grand Toulon"

 

Les institutions publiques

où je suis élu...

Le site de la Ville de La Seyne

 

Le site du magazine municipal

 

Le site de l'agglomération TPM