18 octobre 2009 7 18 /10 /octobre /2009 09:34
Samedi studieux et convivial à la salle polyvalente de Néoules (merci à notre hôte, André Guiol, maire de cette commune, et à son équipe), avec une centaine d'élus varois, dont une douzaine de Seynois *, pour échanger sur divers sujets, à l'initiative de Michaël Latz, maire de Correns et président de l'Union Départementale des Élus socialistes et Républicains du Var, dont je suis premier vice président.

En matinée, Pierre-Yves Collombat, sénateur et conseiller général du Var (PS), et Sylvie Massimi, première adjointe au maire de Brignoles (NI), ont exposé et animé un débat sur les enjeux du projet, que je ne crains pas de qualifier de scélérat, de réforme des collectivités territoriales que le gouvernement entend bien faire avancer à marche forcée entre 2010 et 2014. Il s'ouvrirait là, si nous ne trouvons pas les moyens de faire barrage à cette ignominie, une voie vers une régression républicaine inacceptable qui nous ramènerait aux sinistres heures de l'empire bonapartiste. Il va falloir se bouger car, je n'ai pas peur de le dire, ce serait une gravissime atteinte à la démocratie, un démantèlement de la décentralisation, et un étranglement des territoires. Mais j'en reparlerai.

L'après-midi, après un échange sur le bilan du mandat de nos conseillers régionaux, Michel Vauzelle a enfourché les thèmes qu'il développe sans relâche depuis des mois au regard de l'urgence et de leur gravité : bien sûr ceux que nous avions mis au menu de notre matinée, et la défense des services publics, enjeux qui, d'ailleurs, font un tout et illustrent l'agression, inédite depuis Pétain, qui est conduite par Sarkozy et les siens contre le modèle républicain français et ses fondements : liberté, égalité, fraternité.

Je suis souvent le nez dans le guidon de mes "petits" problèmes du quotidien d'un maire. Il faut de ces moments qui permettent, le temps d'une journée, de les mettre un peu entre parenthèses, pour se poser sur des enjeux d'une autre importance.

Oui, vraiment, il faut se battre. Dans ce contexte, l'élection régionale de l'an prochain en sera un moyen déterminant.




* : des socialistes (Olivier Andrau, Guillaume Bonnamour, Jean-Luc Bruno, Christiane Jambou, Annick Le Gal, Rachid Maziane, Patrick Valle et moi), les trois radicaux de gauche de notre équipe (Claude Astore, Guy Santangelo et Marie Viazzi), et un républicain citoyen (Yves Gavory)

Partager cet article

Publié par Marc Vuillemot - dans Idées et politique générale

Bienvenue !

Marc VUILLEMOT
Maire (PS) de La Seyne-sur-Mer
Vice-président de l'agglo de Toulon

Je vous souhaite une agréable visite.

À propos de moi...

> Ma bio, vue par un copain...

> Ma généalogie sur geneanet

 

VILLE & BANLIEUE

 

Lien vers le site de l'association

de maires que je préside

Cliquez sur la bannière.

 

La Seyne et le "Grand Toulon"

 

Les institutions publiques

où je suis élu...

Le site de la Ville de La Seyne

 

Le site du magazine municipal

 

Le site de l'agglomération TPM