8 octobre 2009 4 08 /10 /octobre /2009 07:11
Rencontre ces jours derniers avec le syndicat CFTC des personnels du grand hypermarché de La Seyne. Des gens plus qu'inquiets, dans l'attente de décisions de leurs directions locale, et surtout nationale, suite à l'adoption de la loi autorisant le travail le dimanche dans l'ensemble des commerces des stations touristiques.

J'ai été direct. Il faut considérer l'intérêt général. Le classement de La Seyne en station touristique est une bonne chose. Il permet d'appuyer nos efforts pour élargir et diversifier l'activité économique en parallèle à notre grand projet intercommunal de technopôle de la mer, et, nous l'espérons, pour l'installation, sur le site de nos chantiers, d'un casino, peut-être pas très moral, mais producteur de revenus pour les finances communales qui en ont bien besoin. Pour autant, la conséquence de ce classement est la possibilité désormais offerte à tous les commerces d'ouvrir le dimanche.

Et c'est là que le bât blesse. Car ce qui était acceptable pour les petits commerces, voire, le dimanche matin, pour les supérettes et petits supermarchés, ne l'est pas pour les très grandes entreprises de distribution. Il faut savoir que le refus de travailler le dimanche sera un motif de renvoi. Quelle vie de famille pour ces personnels, en majorité des jeunes femmes, qui auront un jour de congé en milieu de semaine, tandis que les enfants seront à l'école ? Quel épanouissement pour tous ces gens qui, incapables de résister aux sirènes publicitaires de la facilité, choisiront l'hypermarché du coin comme sortie dominicale familiale, avec caddie en guise de VTT et pique-nique au fast-food voisin ? Quel avenir pour nos petits commerces de proximité, dans notre centre-ville et nos quartiers, qui peinent à survivre et trouvent dans les jours de fermeture des hypermarchés un maigre moyen de ne pas mettre la clef sous la porte ?

Non, vraiment, ça craint. Et même le fait que ça va enlever des clients aux curés ne parvient pas à réjouir le mécréant que je suis.

Espérons que l'absence de forte concurrence locale, puisque l'autre hypermarché est sur la commune d'Ollioules qui n'est pas station touristique, conduira les patrons du nôtre à opter pour le statu quo d'ouvertures exceptionnelles quelques dimanches par an. En tous cas, je le leur dirai.

Partager cet article

Publié par Marc Vuillemot - dans Économie - tourisme et commerce

Bienvenue !

Marc VUILLEMOT
Maire (PS) de La Seyne-sur-Mer
Vice-président de l'agglo de Toulon

Je vous souhaite une agréable visite.

À propos de moi...

> Ma bio, vue par un copain...

> Ma généalogie sur geneanet

 

VILLE & BANLIEUE

 

Lien vers le site de l'association

de maires que je préside

Cliquez sur la bannière.

 

La Seyne et le "Grand Toulon"

 

Les institutions publiques

où je suis élu...

Le site de la Ville de La Seyne

 

Le site du magazine municipal

 

Le site de l'agglomération TPM