26 mars 2020 4 26 /03 /mars /2020 10:20

Ce qui fait la richesse de La Seyne réside dans sa diversité urbaine, paysagère et patrimoniale, mais aussi sociale, qui génère cette solidarité sur fond de « vivre ensemble » qui caractérise les Seynois.

Mais cette diversité est aussi à prendre en compte pour la prévention des risques du coronavirus.

C'est ce à quoi nous devons nous employer pour que tous les Seynois soient le plus égaux possible face aux mesures exceptionnelles mises en place pour la santé publique.

 

Les facteurs de vulnérabilité supplémentaire dans nos quartiers populaires ont en effet trait à l'état de santé des populations et à une exposition potentiellement plus importante au virus, à l'accès au soin, aux logements exigus et parfois surpeuplés, ou encore à la fracture numérique et à l'illettrisme.

 

UNE SANTÉ PLUS FRAGILE ET DES VIES PLUS PROPICES À LA CONTAMINATION

Ce n'est un secret pour personne. Les réalités humaines de notre quartier Berthe et de notre centre-ville sont telles que les populations y sont plus fragiles. On y dénombre de plus forts pourcentages de personnes en mauvaise santé (asthme, diabète, maladies cardio-vasculaires, etc.) qu'ailleurs.

Le manque de logements sociaux dans notre métropole toulonnaise génère aussi une surpopulation dans nos appartements où vivent bien souvent deux, voire trois, générations, faute de pouvoir « décohabiter » par manque d'offre d'habitat à loyer accessible. Dans ce contexte, c'est très difficile de contraindre les enfants et les jeunes au confinement.

De surcroît, ce sont dans ces quartiers que résident beaucoup de ceux qui sont contraints de sortir pour aller travailler à des missions qui demeurent indispensables et risquent donc plus que d'autres d'être infectés : aides à domicile, éboueurs, chauffeurs livreurs, caissières, agents de maintenance, etc.

Et, enfin, cette solidarité conviviale que l'on connaît entre habitants de nos quartiers populaires, pour la garde des enfants, les aides aux anciens, les repas entre voisins, si belle en temps normal, est aujourd'hui facteur de risques accrus de transmission de la maladie.

 

UNE DIFFICULTÉ ACCRUE À VÉHICULER LES MESSAGES DE PRÉVENTION

À ce tableau s'ajoute à la fois la difficulté que rencontrent plus de familles qu'ailleurs pour accompagner le travail scolaire à distance que les professeurs donnent à leurs enfants, risquant d'aggraver l'inégalité vis-à-vis de la réussite scolaire, et, naturellement, le problème de communication pour promouvoir les « bons gestes » préventifs de la contamination et les consignes et interdictions auprès de personnes qui, pour certaines, rencontrent la barrière de la langue et, pour d'autres, subissent la « fracture numérique ».

C'est pourquoi j'ai demandé à nos services communaux et de nos HLM, ainsi qu'aux volontaires associatifs de prêter une attention particulière à ces situations, de même que nous avons convenu avec les cadres de la police nationale et municipale d'adapter leurs interventions en prenant en compte les disparités existant entre nos quartiers seynois, tous devant être égaux devant la sanction méritée, mais certains devant bénéficier d'une explication la plus simple, accessible et complète possible. Et ça fonctionne plutôt bien.

 

ET CHACUN PEUT AIDER À DIFFUSER LES BONS MESSAGES

Mais je fais aussi appel à la mobilisation solidaire de tous. Je me permets de demander aux visiteurs de mon blog qui résident dans nos résidences de logement social d'avoir la gentillesse, s'ils sont outillés pour, de participer à l'effort de communication en imprimant et en affichant dans leurs halls d'immeubles les informations adaptées créées par diverses organisations que je reproduis ci-dessous et qu'on peut télécharger en cliquant sur chacune d'elles.

SCANNEZ LE CODE

J'invite aussi les utilisateurs de smartphones à charger et diffuser largement l'application enmodeconfine.org développée par Banlieues santé, une association d'Île-de-France qui a réalisé des vidéos d'information sur le coronavirus et les nécessités de prévention en diverses langues.

Et je sollicite également les enseignants qui communiquent avec leurs élèves via Internet pour leur travail scolaire pour qu'ils acceptent de faire de même en relayant ces documents affichables et ces outils numériques, les enfants et les adolescents étant toujours d'excellents ambassadeurs auprès de leurs familles et leurs proches.

Tous ensemble, nous y parviendrons ! Merci à chacun.

 

CLIQUEZ SUR L'IMAGE POUR L'AGRANDIR ET L'IMPRIMER

 

CLIQUEZ SUR L'IMAGE POUR ACCÉDER À DES AFFICHES OFFICIELLES TRADUITES EN DIVERSES LANGUES

Partager cet article

Publié par Marc Vuillemot

Bienvenue !

 

Marc VUILLEMOT

Je vous souhaite une agréable visite.

 

À propos de moi...

> Ma bio, vue par un copain...

> Ma généalogie sur geneanet

 

12 ANS POUR & AVEC LES SEYNOIS

NOTRE BILAN 2008-2020

CLIQUEZ SUR L'IMAGE

 

 

Mes engagements

 

CLIQUEZ SUR LA BANNIÈRE
LA CHAINE YOUTUBE DE GRS
LA PAGE FB DE GRS-Var