29 avril 2017 6 29 /04 /avril /2017 08:41

Chers concitoyens écologistes, de gauche, républicains,

Vos convictions sont diverses. Et toutes respectables et respectées. Au premier tour, vous avez soutenu différents candidats. Cette même diversité se retrouve au sein de notre équipe municipale, pourtant unie pour l'intérêt général.

Je sais que nous ne sommes pas tous d'accord, mais je fais partie de ceux qui redoutent vraiment l'élection de Mme Le Pen. Et, si par malheur elle survenait, je m'en voudrais de ne pas vous avoir fait part de mes inquiétudes et de mon sentiment que nous ne devons pas rester bras ballants et silencieux.

Une partie de nos concitoyens, notamment parmi ceux que la République doit le plus protéger, les plus modestes ou stigmatisés, ont peur. Et ils attendent de nous que nous fassions le nécessaire, avec eux, pour être épargnés du pire.

 

UNE TOURNURE DANGEREUSE

À une semaine de l'échéance, la situation prend en effet une tournure dangereuse avec l'habileté avec laquelle Mme Le Pen, après le propos pas très explicite de certains éliminés du premier tour en vue du second, s'est engouffrée dans la brèche ouverte pour s'attirer les votes des électeurs populaires, dont ceux qui ont fait confiance au candidat de la France Insoumise.

De plus, elle séduit les 5% d'électeurs de M. Dupont-Aignan qui a signé avec elle un accord de gouvernement et appelle à voter pour elle. Et certains responsables de la droite républicaine sont, sinon dans la ligne affligeante assumée de Mme Boutin ralliée à Mme Le Pen, du moins promoteurs d'un "ni-ni" menaçant. Même si je sais aussi que nombre d'électeurs n'écoutent plus les consignes de vote des divers leaders des partis.

 

VOTER POUR EMPÊCHER LE PIRE

Je n'aime pas la plupart des volets du projet mondialiste de M. Macron, à commencer, parce que je suis un maire, par sa proposition de réduire de près de 40% les recettes des communes, fragilisant ainsi gravement leur droit constitutionnel à leur libre administration. Et je suis aussi blessé par la mésestime qu'il affiche à l'endroit des partis, fussent-ils bien sûr critiquables, parce que ce sont tout de même bien eux qui, dans la tourmente des années 40, clandestinement, ont forgé "Les Jours Heureux", le programme du Conseil National de la Résistance, qui a fondé toute l'organisation sociale, économique, institutionnelle et culturelle qui a permis à la République et notre peuple de se redresser après le désastre de la guerre. Et ce sont bien les partis qui composent la majorité seynoise qui ont organisé l'unité que nous connaissons à La Seyne à laquelle les Seynois ont accordé et renouvelé leur confiance.

Je n'aime pas non plus les projets qu'ont portés à diverses élections M. Chirac, M. Vialatte, ou Mme Bicais et M. Mulé. Mais j'ai pourtant voté pour eux ou appelé à le faire lorsque l'élection ne concernait pas à ma propre circonscription électorale.

Même si les politiques libérales auxquelles les uns et les autres ont pris part, comme acteurs de l'économie financiarisée ou de la politique publique, ne sont pas pour rien dans la montée de l'extrême-droite.

 

GARE À L'IMPOSTURE SOCIALE !

Et surtout je déteste vraiment le projet fasciste qui pourrait s'abattre sur la France, grâce à l'imposture sociale à laquelle se livre Mme Le Pen. Comme vous, je n'ai pas pu ne pas noter que celui qui l'a remplacée pendant un jour ou deux à la présidence du FN, en eût-il été écarté suite au tollé que sa nomination a soulevé, est signalé comme un révisionniste de l'histoire du nazisme, un adorateur de Pétain et de Monseigneur Lefebvre. Et le « remplaçant du remplaçant » est de la même veine éloignée de la tradition républicaine, pas très fraternelle, connu entre autres pour être le lanceur de l'opération "ma commune sans migrants".

Mme Le Pen joue sur deux tableaux et elle peut ratisser large : des ouvriers désemparés de Whirlpool aux mêmes grands patrons aristocrates que ceux qui pensé contenir les nazis en les soutenant dans l'Allemagne des années 30. À la veille de ce dimanche dédié à la commémoration de la libération des camps d'extermination de la seconde guerre mondiale, on doit se souvenir de ce qu'il est advenu à la planète.

 

PRENDRE LE RISQUE DE NE RIEN FAIRE OU DIRE ?

Je sais, bien sûr, qu'il y aura un 3ème et un 4ème tour avec les législatives, et un 5ème tour permanent avec les luttes sociales qui vont fatalement s'ensuivre. Mais je préfère voir les forces sociales s'affronter à M. Macron qu'à Mme Le Pen pour tous ces tours à venir.

Je n'en voudrai pas à ceux qui ne partagent pas mon anxiété. Mais je voudrais inviter ceux qui l'éprouvent avec moi à ce que nous fassions notre devoir. Il faut que les Seynois qui estiment qu'il faut utiliser le bulletin de M. Macron pour éviter le pire le disent sans relâche à leurs proches, leurs voisins, leurs collègues.

Au sein de la majorité municipale, nous assumons chaque jour des choix qui, parfois, ne nous satisfont pas unanimement. Ce faisant, nous montrons que nous sommes des responsables. Ça nuit parfois aux intérêts particuliers de certains Seynois, ça nous oblige à des explications et des confrontations, mais ça affirme notre détermination pour La Seyne et l'intérêt général. Et je crains que beaucoup de Seynois ne comprennent pas que nous restions silencieux alors que l'heure leur semble grave.

 

DES ÉLUS DE L'ÉQUIPE MUNICIPALE VOUS INVITENT

C'est pourquoi, avec des élus de notre majorité municipale, nous avons prévu de vous inviter à...

un forum public le mercredi 3 mai de 18 heures 30 à 20 heures,

à la Bourse du Travail, avenue Gambetta, à La Seyne

autour d'un seul sujet : « Le 7 mai, tout sauf le FN à la tête de la France ! »

Ce ne sera bien sûr pas un temps de campagne « pro-M. Macron », ni une réunion d'un pseudo « front républicain », mais un rassemblement où des élus de notre équipe, chacun avec sa sensibilité politique, diront ce qu'ils pensent qu'il faudra faire le 7 mai pour battre Mme Le Pen. Et où nous pourrons en parler ensemble.

Croyez, chers concitoyens, à mes meilleurs sentiments républicains.

Partager cet article

Publié par Marc Vuillemot - dans Idées et politique générale

Bienvenue !

Marc VUILLEMOT
Maire (PS) de La Seyne-sur-Mer
Vice-président de l'agglo de Toulon

Je vous souhaite une agréable visite.

À propos de moi...

> Ma bio, vue par un copain...

> Ma généalogie sur geneanet

 

VILLE & BANLIEUE

 

Lien vers le site de l'association

de maires que je préside

Cliquez sur la bannière.

 

La Seyne et le "Grand Toulon"

 

Les institutions publiques

où je suis élu...

Le site de la Ville de La Seyne

 

Le site du magazine municipal

 

Le site de l'agglomération TPM