24 août 2015 1 24 /08 /août /2015 04:11

Que l'avocat de la société attributaire de la délégation de service public (DSP) chargée de construire et d'exploiter notre port de plaisance tente de défendre les intérêts de son client, quoi de plus normal ?

Que, pour ce faire, il déclare, par voie de presse, vouloir obtenir de la commune qu'elle soit condamnée à payer à la société qu'il défend ce que celle-ci aurait dû gagner en faisant vivre le port, ce serait dans l'ordre des choses s'il était prouvé que la commune était responsable de la non mise en œuvre du projet. Ce qui n'est évidemment pas le cas puisqu'elle s'est évertuée en vain pendant plus d'un an à obtenir que la société délégataire remplisse ses obligations pour que vive le contrat de DSP, c'est-à-dire qu'elle entame les travaux dans les délais convenus, fût-ce avec un petit retard toujours négociable entre partenaires de bonne foi.

 

UN AVOCAT DANS SON ROLE, JUSQU'À UNE CERTAINE LIMITE...

Mais que ce juriste prévienne en des termes vengeurs qu'il fera tout pour que rien ne se fasse jamais sur le site portuaire concerné, là, il devient largement hors sujet car ça dépasse son rôle de défenseur de son client fautif.

Et, bien plus navrant, qu'une partie de la minorité de la droite communale, détentrice avant même que je ne le sois d'un courrier dudit avocat qui m'était destiné, ait fait montre d'ironie et d'une certaine jouissance face à la difficulté que la commune rencontre du fait de son délégataire, là on est carrément dans un monde de fous.

 

UNE MINORITÉ MUNICIPALE QUI POURRAIT NE PAS EN SORTIR GRANDIE

Il y a manifestement deux approches de la vie publique : celle qui guide notre action depuis presque huit ans, jugeant que l'intérêt des Seynois suppose que l'on se serre les coudes autour des grands projets structurants pour l'économie, l'emploi, la culture et la vie sociale, comme nous l'avons fait en assurant une continuité républicaine des programmes engagés par nos prédécesseurs, quelles qu'aient été leurs sensibilités politiques, simplement en les réajustant parfois pour y mettre notre touche, en fonction de nos orientations, pour les affiner ou les améliorer ; et une autre, qui dispose que tout ce qui est conduit par notre équipe d'élus, fussent-ils majoritaires par la volonté des Seynois mais vécus comme des adversaires, doit échouer, quelles qu'en soient les conséquences pour la population.

Je ne suis pas sûr que la minorité municipale en sorte grandie aux yeux des Seynois.

Mais peu importe, au fond, nous, nous croyons en La Seyne et son peuple. Et nous continuons à travailler.

Partager cet article

Publié par Marc Vuillemot - dans Économie - tourisme et commerce

Bienvenue !

Marc VUILLEMOT
Maire (PS) de La Seyne-sur-Mer
Vice-président de l'agglo de Toulon

Je vous souhaite une agréable visite.

À propos de moi...

> Ma bio, vue par un copain...

> Ma généalogie sur geneanet

 

VILLE & BANLIEUE

 

Lien vers le site de l'association

de maires que je préside

Cliquez sur la bannière.

 

La Seyne et le "Grand Toulon"

 

Les institutions publiques

où je suis élu...

Le site de la Ville de La Seyne

 

Le site du magazine municipal

 

Le site de l'agglomération TPM