20 mai 2010 4 20 /05 /mai /2010 06:35

http://www.santons-campana-provence.com/images/santons_30cm/chasseur.jpgIls ne sont plus qu'environ deux cents, perdant chaque année quelques uns de leurs effectifs. Notre société de chasse, l'Union des Chasseurs Seynois, que préside mon collègue enseignant Jean-Paul Ballottin, a tenu hier mercredi son Assemblée Générale annuelle à laquelle j'ai été convié.

Pourtant, cette pratique sportive et porteuse d'une vraie culture patrimoniale est, de mon point de vue - je vais faire hurler certains ! - une intéressante école de la citoyenneté qui mériterait d'être mieux connue.

Eh oui ! Sait-on que, peut-être plus que dans d'autres communes, les chasseurs seynois contribuent largement au maintien des équilibres naturels ? En accord avec l'Office National des Forêts, ils réalisent tout au long de l'année de nombreuses emblavures (encore appelées "emblavements" ; pour les ignares, cherchez ICI ce que c'est) et des points d'eau pour permettre à la faune de se maintenir, ils organisent des lâchers de gibier, ils travaillent actuellement, avec la Direction départementale des Territoires et de la Mer (services de l'Agriculture et de la Forêt), à un projet de réintroduction du lapin qui a disparu de notre forêt communale depuis des années, ils entretiennent toute l'année les sentiers, et tiennent des comptes précis du gibier sédentaire et migrateur prélevé, s'obligeant, par décisions collectivement arrêtées et respectées, à une gestion raisonnée du nombre de pièces.

Sait-on que, pour permettre un usage partagé des 400 hectares du massif de Janas avec les promeneurs, cavaliers et autres VTTistes, ils ont opté, sans y être contraints, pour une limitation des jours de chasse, s'interdisant de se livrer à leur passion les mercredis après-midi, les samedis, dimanches (sauf le jour de "l'ouverture" !) et jours fériés, et pour une délimitation restreinte des espaces, s'en tenant à ceux éloignés des lieux que les autres usagers de la forêt utilisent fréquemment ?

Sait-on que les chasseurs seynois, à la fois pour préserver le gibier qui se fait rare et les précieux espaces naturels et pour mieux partager la forêt avec ses autres usagers, participent à la Société Intercommunale de Chasse de l'Ouest Varois, afin de disposer, hors des massifs seynois, d'autres espaces moins péri-urbains pour s'adonner à leur activité ?

Non, franchement, laissons un peu tomber les idées reçues. Nos chasseurs seynois sont des gens responsables.

La preuve, Guy d'Avanzo, président de la société de chasse de Toulon et administrateur de la fédération varoise, présent hier, a rappelé que, si la chasse est qualifiée de "perturbante" dans les zones classées Natura 2000, les responsables de ce programme européen ont considéré que, pour la partie seynoise du massif de Sicié qui bénéficie de ce classement, tout est fait et qu'il n'y a pas lieu de modifier quoi que ce soit à l'organisation locale en vigueur.

Je partage totalement ce point de vue.

Et je vais même plus loin... pourquoi ne pas réfléchir, avec nos chasseurs, à une école seynoise de chasse, pour que nos jeunes seynois, au travers d'une activité sportive, s'initient à des règles de vie, des codes sociaux, découvrent la nature et s'initient à son respect, et perpétuent une tradition ancestrale ?

Partager cet article

Publié par Marc Vuillemot - dans Sports - loisirs - vie associative et convivialité

Bienvenue !

Marc VUILLEMOT
Maire (PS) de La Seyne-sur-Mer
Vice-président de l'agglo de Toulon

Je vous souhaite une agréable visite.

À propos de moi...

> Ma bio, vue par un copain...

> Ma généalogie sur geneanet

 

VILLE & BANLIEUE

 

Lien vers le site de l'association

de maires que je préside

Cliquez sur la bannière.

 

La Seyne et le "Grand Toulon"

 

Les institutions publiques

où je suis élu...

Le site de la Ville de La Seyne

 

Le site du magazine municipal

 

Le site de l'agglomération TPM