20 janvier 2015 2 20 /01 /janvier /2015 21:28

150120_bebe.jpgNeuf mois de gestation. Nos équipes ont tenu leurs engagements. Ce n'était pas une mince affaire, mais le bébé se porte bien. La nouvelle crèche publique communale "Le Petit Monde" a été inaugurée ce mardi soir. Lorsqu'elle le veut et s'en donne les moyens, la République peut poursuivre sans défaillir sa mission sur nos territoires pour contrecarrer pour les plus humbles les impacts d'un monde fou qui ne mesure pas la gravité extrême de laisser détenir plus de la moitié de ses richesses par 1% de sa population, tandis que les 99% autres se partagent le reste, et dans quelles conditions inégalitaires !

Le propos que j'ai tenu à cette occasion...

 

"Mesdames, Messieurs,

"Après les journées attristées de ce début d’année, l’horreur a été heureusement suivie d’une immense promesse. La folie meurtrière, intolérante et intolérable de quelques-uns fut submergée par des millions de citoyens défenseurs de la liberté. Ils ont montré que les valeurs républicaines, la laïcité qui permet à chacun de vivre sa vie, donc sa croyance ou sa non-croyance, sont bien ancrées dans nos consciences. On pouvait craindre, parfois, qu’elles ne le fussent pas.

"Après ces journées donc, je ne peux qu'être heureux de cette inauguration. Chaque fois qu’un élu coupe le ruban d’un nouveau bâtiment public, utile à la population, il l’est... heureux ! Mais encore plus lorsque cela lui permet d’afficher une continuité, une volonté reconduite.

"Voyez où nous sommes ! Au cœur d’une placette entourée d’un groupe scolaire entièrement rénové, d’un centre social et culturel remis à neuf, et aujourd’hui de la crèche du "Petit Monde" reconstruite, la ville poursuit donc, avec ses moyens et ceux des autres échelons de la République, l’accompagnement social des plus petits et le service rendu aux familles.

"Elle le fait par le biais de son service « petite enfance ». Mesdames et Messieurs les fonctionnaires qui y travaillez, soyez-en plus que remerciés, comme doivent l'être Betty Sarrey, l'une des architectes communaux, et ceux qui travaillent avec elle, qui ont fait le projet, le cahier des charges, l'appel d'offres, et le suivi du chantier, et aussi Anne Aussenac, Muriel Moutte et Elisabeth Cam, parmi nos ingénieures, pour le volet "énergie", le volet "bâtiments communaux" et le volet "suivi des chantiers communaux du programme de rénovation urbaine". Et tous les autres.

"Comme quoi, les coûts de personnels publics communaux qui en gênent certains, c'est loin d'être de l'inutile, on le mesure aujourd'hui !

"La ville, donc, agit dans un contexte qui évolue au sein d’une société contemporaine urbaine, laquelle, insensiblement mais inexorablement, impose un modèle familial tourné vers l’épanouissement individuel et consumériste, qui induit le travail de papa et de maman, mais qui laisse bébé dans les bras du système « débrouille ».

"La Seyne, très tôt, dès la fin des années cinquante du siècle dernier, sous l'impulsion d'une adjointe d'alors, Josette Vincent, l’a compris et a créé un accueil collectif permettant aux femmes de concilier maternité et travail, à une époque où le modèle du couple qui travaille n’était pas dominant. La réalité d’aujourd’hui est bien différente et le problème de l’accueil du très jeune enfant est un casse-tête pour tous.

"Que faut-il favoriser ? L’accueil individuel, familial, la nourrice agréée, les nounous regroupées ? L’accueil collectif, ou public, ou associatif, ou privé ?

"Nous nous trouvons là devant une de ces inégalités que génère notre société moderne. Les grands-parents sont-ils disponibles, proches ? Les ressources financières sont-elles suffisantes pour supporter le coût d’une garde à domicile ? Les places en accueil collectif suffisantes ? Les prestations offertes équivalentes ? Les qualifications exigées normées ? Le respect du droit du travail partout respecté ?

"Vous voyez, le problème est complexe.

"Nous, nous avons fait le choix de la qualité. Toutes les normes sont appliquées, notre personnel est formé, titulaire. Notre volonté est de permettre au plus grand nombre  - je n’ai malheureusement pas dit "tout le monde" - de bénéficier d’une socialisation précoce, d’une meilleure intégration, de promouvoir la cohésion sociale, la lutte contre les exclusions et les inégalités.

"Alors, oui, c’est un investissement !

"Financier bien sûr, et pourrons-nous encore longtemps préserver ce modèle avec ce qu'on fait subir aux collectivités ? Pour accueillir 33 enfants dans les conditions que vous découvrez, il a fallu investir 1 million d’euros, 20% pour la ville, 80% avec l’aide des partenaires de l’ANRU.

"Mais c’est surtout un investissement sur l’avenir : on sait combien l’éducation - et dès le plus jeune âge - est importante pour la promotion d’une pensée citoyenne…

"C’est aussi accompagner, conseiller, initier aux savoir-faire parentaux dans le cadre d’une proximité de territoire, de travail en réseau rendu possible par une ouverture de la crèche à son environnement, d’appropriation d’une vie de quartier décidée dans le quartier, par ses habitants.

"Car, oui, au « Petit Monde », l'approche de l'enfant est fondée sur la rencontre, la découverte des autres, une reconnaissance de la diversité culturelle de la population accueillie, et la lutte contre l'isolement des familles.

"La souplesse des modes d'accueil pratiqués permet de répondre aux demandes diverses, y compris à celles émanant de personnes en recherche d'emploi ou en parcours d'insertion.

"Autant d'objectifs qui prennent plus que jamais sens après ce qui nous est tombé sur la tête il y a une dizaine de jours.

"Enfin, plus terre à terre, il me reste à vous dire que ce bâtiment répond aux normes du développement durable, et qu’il est donc prévu pour économiser l’énergie.

"Je suis donc heureux de remercier l’ensemble des équipes qui ont œuvré à ça.

"Au-delà des personnels de la petite enfance et de nos cadres et agents des services techniques que j'ai déjà cités, je pense à tous les administratifs de la commune et du GIP "Nouvelle Seyne" qui gère la "politique de la ville", qui ont suivi et accompagné le dossier depuis sa genèse, car, il faut le rappeler, la rénovation du "Petit Monde" - et je ne veux blâmer personne - avait été oubliée du programme initial de rénovation urbaine, et j'ai dû, avec Isabelle Renier et Rachid Maziane, nos adjoints qui avaient ça alors en charge dans leurs délégations, et avec l'aide de nos administratifs, un peu ferrailler afin d'y remédier dans l'intérêt des plus jeunes de nos concitoyens et de leurs parents.

"J'en terminerai en remerciant l'État et les institutions territoriales, Région et TPM, qui ont pris et prennent toute leur part dans la rénovation du quartier, en espérant qu'elles poursuivent leur accompagnement, et en formulant le vœu que le Département accepte de s'y joindre, dans le futur Contrat de Ville, sinon pour la fin du PRU de Berthe, du moins pour le futur nouveau PRU du centre-ville." 

Partager cet article

Publié par Marc Vuillemot - dans Éducation - enfance - jeunesse

Bienvenue !

Marc VUILLEMOT
Maire (PS) de La Seyne-sur-Mer
Vice-président de l'agglo de Toulon

Je vous souhaite une agréable visite.

À propos de moi...

> Ma bio, vue par un copain...

> Ma généalogie sur geneanet

 

VILLE & BANLIEUE

 

Lien vers le site de l'association

de maires que je préside

Cliquez sur la bannière.

 

La Seyne et le "Grand Toulon"

 

Les institutions publiques

où je suis élu...

Le site de la Ville de La Seyne

 

Le site du magazine municipal

 

Le site de l'agglomération TPM