2 décembre 2013 1 02 /12 /décembre /2013 10:44

http://www.clipart-fr.com/data/clipart/objets/clipart_objets_243.gifIls sont peu nombreux, mais ils existent, ceux qui pensent - et ont tout de même eu l'honnêteté de me dire - que l'un ou l'autre, ou les deux, événements qui ont eu lieu ce samedi sont de "la culture au rabais", suivant les termes employés par l'un de ces fins lettrés. Je ne partage évidemment pas leur point de vue sur les traditionnelles fêtes calendales qui ont ouvert leur 28ème édition, ni sur la dernière opération de 2013 du programme "Plus belle ma rue", l'accrochage des écharpes de "tricoti-tricota".

 

"PLUS BELLE MA RUE", UNE SÉRIE D'ANIMATIONS CULTURELLES URBAINES

 Dans la lignée des 244 parapluies couvrant la rue Cyrus-Hugues, des blue-jeans servant de pots de fleurs, des bancs en gaines de chantier rouges et bleues, de la fête des chapeaux, des œuvres des artistes locaux sur les rideaux métalliques du centre-ville, des spectacles sur les "tréteaux" de la place Bourradet, du "musée dans la rue" présentant des œuvres de renom sur les vitrines inexploitées, ou de la fête du quartier historique, avec l'implication de l'association Co-op et des personnels communaux, on a ainsi "habillé pour l'hiver" 60 arbres du cœur de ville.

Après un appel aux dons de pelotes de laine au printemps dernier, des dizaines de tricoteurs ont réalisé... 615 mètres d'écharpes ! Et des créations étonnantes de qualité et de diversité, avec des torsades, des pompons, des fleurs, des petits messages, très colorées. Cette opération artistique aura permis une vraie culture du partage, pas au rabais pour deux sous, populaire, avec la reprise d'un savoir-faire à transmettre de génération en génération, entraînant une motivation, une stimulation, une valorisation, depuis la doyenne des participants, avec ses 91 ans, jusqu'à la petite Louna, 8 ans, qui a appris à manier les aiguilles pour l'occasion.

 

AU RABAIS, L'APPROPRIATION POPULAIRE DE L'ESPACE PUBLIC ?

 Moi, je ne crains pas de le dire : ça a permis de développer un art de rue poétique, une autre appropriation de l'espace public, un peu de reconquête du centre ancien comme espace d'expression populaire, de rencontres et d'échanges. Une dynamique urbaine qui ne peut qu'entraîner de positives retombées commerciales et sociales.

Pas au rabais, donc. Sauf à penser que l'acte populaire de création par tous, stimulé et accompgané du talent d'artistes volontaires, n'aurait pas sa place à La Seyne. Pas plus que les fêtes calendales dont je parlerai dans un prochain article...

Partager cet article

Repost0
Publié par Marc Vuillemot - dans Culture - provençalité et festivités

Bienvenue !

 

Marc VUILLEMOT

Je vous souhaite une agréable visite.

 

À propos de moi...

> Ma bio, vue par un copain...

> Ma généalogie sur geneanet

 

 

L'ACTION DES COPAINS

CLIQUEZ POUR ACCÉDER
LE BLOG DES ÉLUS SEYNOIS DES GAUCHES ET DE L'ÉCOLOGIE
LE SITE DE MANON AUBRY, DÉPUTÉE EUROPÉENNE VAROISE

ET MES ENGAGEMENTS

CLIQUEZ SUR LA BANNIÈRE
LA CHAINE YOUTUBE DE GRS
LA PAGE FB DE GRS-Var
LE BULLETIN DE GRS-LA SEYNE

 

12 ANS POUR & AVEC LES SEYNOIS

NOTRE BILAN 2008-2020

CLIQUEZ SUR L'IMAGE