24 juin 2019 1 24 /06 /juin /2019 06:25

Je ne compte plus le nombre de fois où, depuis 2008, des Seynois m'ont dit : « Ah bon ? Mais ça ne se sait pas ! Il faut communiquer ! ».

J'avoue que ça me laisse souvent pantois. J'ai pourtant le sentiment que, à titre personnel comme par le travail du service de communication de la mairie, les informations sur l'exercice des missions des élus, des fonctionnaires communaux et métropolitains, des associations et institutions partenaires de la vie locale, l'information est diffusée sur ce qui s'est passé, sur ce qui se déroule, et sur les projets d'actions ou d'investissements.

J'en oublie certainement, mais lorsque je fais un tour d'horizon des moyens de communication, il me semble qu'une jolie palette d'outils est mise à profit...

 

DE BEAUX JOURS, ENCORE, POUR LA BONNE VIEILLE PRESSE PAPIER ?

La bonne vieille presse sur support papier n'est pas rangée aux oubliettes. Il n'est pas une semaine sans que les quotidiens locaux n'annoncent ou rapportent tel ou tel événement. Si la métropole a dû renoncer à la parution et la distribution coûteuses de son périodique, le magazine municipal « Le Seynois », malgré les difficultés financières, continue sa parution régulière, est accessible en ligne, mais demeure distribué dans les boîtes aux lettres, pour peu que, dans tel ou tel immeuble, quelque résident accepte de commander l'ouverture de la porte du hall au distributeur, que ce dernier ne le glisse pas dans un paquet de publicités qui finissent aussitôt à la corbeille, ou ne le dépose même pas si la mention « pas de publicité » est apposée.

Nombre d'informations sont véhiculées par des prospectus, des affichages sur les panneaux installés au bord des voies de la ville ou sur les abri-bus, y compris pour la présentation d'événements associatifs, la commune apportant par ce vecteur un concours matériel logistique aux bénévoles.

 

OFFICIELS OU NON, DE MULTIPLES SITES INTERNET D'INFORMATION LOCALE

La Seyne s'est bien sûr mise aux moyens modernes dématérialisés de l'information. La commune alimente en permanence ses deux sites Internet municipaux officiels, l'historique « la-seyne.fr », qu'elle a en outre doté d'un « portail de démarches en ligne » – le tout premier des communes de notre métropole –, et un autre, à l'esprit plus « magazine » et convivial, « leseynois.fr ». La métropole n'est pas en reste, avec son site « métropoletpm.fr », de même que divers services publics communaux ou intercommunaux, à l'instar de notre office de tourisme intercommunal « tourisme-ouestvar.com », de notre société semi-publique de gestion de l'eau potable « seynoisedeseaux.fr », de notre réseau de transports publics « reseaumistral.com », de notre bailleur social public « tshabitat.fr », ou encore de notre syndicat de collecte et traitement des ordures ménagères « sittomat.fr ».

D'autres sites Internet non officiels, pour la plupart gérés par des structures de presse-médias entrepreneuriales ou associatives, relaient aussi la plupart des informations locales, tels les bien connus « laseyne.info » ou « ouest-var.net ». Et j'ai moi-même, voilà presque dix ans, créé mon site personnel sur lequel les visiteurs naviguent en lisant le présent article, ouvrant le chemin à d'autres élus locaux, de la majorité et de l'opposition municipales qui ont créé les leurs.

 

PLACE À L'IMAGE, À LA BRIÈVETÉ ET L'INSTANTANÉ

Mais un site Internet est désormais, presque autant qu'une information sur support papier, vécu comme un moyen de communication des temps médiévaux le plus reculés, et pas seulement par les plus jeunes générations. Il faut sans cesse s'adapter, avec plus d'images, plus de sons et de vidéos, plus de brièveté et d'instantanéité. La plupart des médias précités ont leurs relais sur divers réseaux sociaux, de Facebook à Instagram, en passant les Twitter et autres Pinterest ou Tumblr.

La parole et l'image, fixe mais surtout animée, gagnent du terrain parmi les vecteurs de communication. L'audiovisuel traditionnel local et régional demeure, parfois en butte à de sérieuses difficultés économiques, mais s'est aussi doté des moyens de relayer ses messages par Internet et les réseaux sociaux. On parle souvent de La Seyne et de la métropole sur les supports de la presse audiovisuelle locale, de « France Bleu Provence » à « France 3 Provence Alpes Côte d'Azur » et son décrochage varois avec son journal télévisé, le « JT de Toulon » ou la plus récente télévision « Var Azur TV » accessible sur Internet ou sur le canal 30 de la TNT. La plupart de ces médias disposent en outre de leurs chaines youtube ou dailymotion, permettant de voir ou revoir leurs émissions.

 

LES COMMUNICATION MUNICIPALE N'EST PAS EN RESTE POUR S'ADAPTER

Je voudrais enfin saluer les initiatives prises, depuis quelques années, par les fonctionnaires du service de la communication de la commune qui, malgré les difficultés des temps et les restrictions de budget et de ressources humaines, réalisent des prouesses pour adapter et moderniser leurs supports d'information.

En atteste le succès croissant de la chaîne Youtube du magazine « Le Seynois », créée il y a quatre ans, et qui ne cesse de s'améliorer et se perfectionner, à l'image de la production des mini-vidéos d'une minute qui rythment nos semaines et de l'émission hebdomadaire « Le récap' », en ligne chaque week-end, de plus en plus visionnée et attendue.

 

MALGRÉ LES ÉVOLUTIONS FULGURANTES, FAUT-IL REVENIR AU CRIEUR PUBLIC ?

On le voit, les relais ne manquent pas pour s'informer sur les événements locaux passés, présents et à venir.

Mais, il n'empêche, rares sont les jours où, dans une relation en tête-à-tête avec un concitoyen, celui-ci m'avoue « n'être pas au courant », quand il ne m'indique pas connaître, « de source sûre », une information... qui s'avère erronée ou, pire, totalement fallacieuse !

Sans renoncer, ni à l'adaptation constante de la communication publique communale aux supports qui évoluent à vitesse fulgurante, ni aux relations directes que les élus doivent avoir au quotidien avec leurs concitoyens, ne vais-je pas devoir recruter un tambour de ville, ce crieur public qui, jadis, égayait nos lieux de vie sociale ?...

 

 

 

CI-DESSOUS, LE DERNIER "RÉCAP" HEBDOMADAIRE DE LA CHAINE "LESEYNOIS.FR"...

ET LE TOUT DERNIER "MINI-FILM" D'UNE MINUTE, RÉALISÉ À L'OCCASION DU CINQUANTENAIRE DE LA CRÈCHE MUNICIPALE "LE PETIT MONDE"...

Partager cet article

Repost0
Publié par Marc Vuillemot - dans Démocratie locale et communication

Bienvenue !

 

Marc VUILLEMOT

Je vous souhaite une agréable visite.

 

À propos de moi...

> Ma bio, vue par un copain...

> Ma généalogie sur geneanet

 

 

L'ACTION DES COPAINS

LE BLOG DES ÉLUS SEYNOIS DES GAUCHES ET DE L'ÉCOLOGIE
LE SITE DE MANON AUBRY, DÉPUTÉE EUROPÉENNE VAROISE

ET MES ENGAGEMENTS

CLIQUEZ SUR LA BANNIÈRE
LA CHAINE YOUTUBE DE GRS
LA PAGE FB DE GRS-Var
LE BULLETIN DE GRS-LA SEYNE

 

12 ANS POUR & AVEC LES SEYNOIS

NOTRE BILAN 2008-2020

CLIQUEZ SUR L'IMAGE