18 mars 2019 1 18 /03 /mars /2019 05:51

Des centaines de parents, futurs parents et tout-petits ont visité ce samedi le forum seynois de la petite enfance. Pour sa troisième édition, ce rendez-vous désormais annuel a tenu à la fois d'un véritable salon promotionnel d'une offre sociale et éducative de qualité, d'un « spot » d'activités ludiques favorisant le développement psychomoteur et social pour les enfants, et, par des stands, ateliers et tables rondes, d'une occasion de sensibilisation et de formation des familles et des professionnels à divers enjeux sanitaires et éducatifs pour les plus jeunes de nos concitoyens.

C'est à ce genre d'occasions que l'on mesure les efforts accomplis en quelques années, en qualité et en accroissement des offres, sous l'égide de la puissance publique locale, par les services communaux, le monde associatif et les acteurs individuels des modes d'accueil que sont celles – plus rarement ceux – qu'on appelle les « nounous »...

 

Isabelle Renier et Rachid Maziane, les deux élus qui se sont succédé aux fonctions d'adjoints en charge de la petite enfance, et tous les fonctionnaires et acteurs associatifs ou individuels qui œuvrent pour cet indispensable service au public, peuvent légitimement être fiers du travail qu'ils ont conduit en dix ans. 

 

PRÈS DE 40 % DE NOUVELLES POSSIBILITÉS D'ACCUEIL EN DIX ANS

Ce sont en effet désormais 1200 tout-petits Seynois qui peuvent bénéficier des 498 places d'accueil agréées pour La Seyne, soit 137 de plus qu'en 2010. Alors que j'étais, au début de mon premier mandat, souvent sollicité pour un « appui » afin d'obtenir une inscription dans une crèche pour un bébé à naître, très rares sont aujourd'hui les familles qui ne trouvent pas de solution adaptée à leurs besoins de garde et d'éveil.

C'est désormais un réseau coordonné de 6 crèches collectives municipales, 4 crèches collectives associatives, 13 « micro-crèches » pouvant chacune accueillir une dizaine d'enfants, et 180 assistantes maternelles, qui permet d'assurer une offre diversifiée, répondant à l'évolution des besoins des petits pour leur assurer un développement équilibré physiologique, moteur, cognitif et social.

 

UN SOUTIEN AUX « NOUNOUS » ET UNE OFFRE DIVERSIFIÉE

Au-delà du développement quantitatif de l'offre d'accueil, on peut s'enorgueillir d'avoir vu aboutir une évolution qualitative impulsée par la ville. Plus de cent « nounous », qui se considéraient comme trop isolées, peuvent bénéficier d'un tout nouveau « relais d'assistantes maternelles » au sein duquel elles peuvent se retrouver pour faire bénéficier les petits dont elles ont la garde d'activités plus collectives dans des espaces adaptés. L'accueil occasionnel est aussi désormais développé dans l'ensemble des structures pour répondre aux besoins des parents. Des formations permanentes sont assurées pour les professionnels et des temps forts événementiels ouverts aux familles, à l'image du forum qui s'est tenu ce week-end, permettent de soutenir l'exercice de la fonction parentale.

Pour les familles seynoises, le projet éducatif de territoire qui se décline désormais de 0 à 25 ans, c'est l'assurance de bénéficier d'une tarification adaptée aux revenus, avec les mêmes aides quel que soit le mode de garde, pour pouvoir travailler, se mettre en quête d'emploi, ou organiser sa vie familiale. Pour les enfants, y compris bien sûr ceux porteurs de handicaps parfaitement intégrés grâce à des personnels spécialisés, c'est la garantie d'un engagement de la puissance publique à compenser les inégalités territoriales, sociales, culturelles ou économiques. Et, au regard des satisfactions que les familles ont exprimées ce samedi, je ne peux m'empêcher de penser que ceux qui ressassent que le service public en fait trop feraient mieux tourner plusieurs fois leur langue dans la bouche avant de s'exprimer...

 

COMMENT FERAIT-ON SANS NOTRE SERVICE COMMUNAL DES JEUNES ENFANTS ?...

Il me faut saluer, outre ceux, qu'ils soient publics ou privés, associatifs ou non, qui mettent au quotidien leurs compétences professionnelles au service des enfants dont les parents veulent concilier au mieux l'exercice de leur métier et leur vie familiale et personnelle, les institutions et structures agréées qui accompagnent le projet communal de la petite enfance : la Caisse d'allocations familiales, le service départemental de la protection maternelle et infantile, ou encore l'Association « Vivre en famille », structure agréée pour le soutien à la fonction parentale.

Tous – ou presque – étaient là, au forum, ce week-end, bénévoles, volontaires et actifs, pour les parents et les enfants. Une bien belle image du service que la République doit à ses citoyens de tous âges. Et qu'il nous faut continuer à développer, améliorer et préserver. Surtout dans un contexte où certains ne cessent de le dénigrer.

Partager cet article

Repost0

Bienvenue !

 

Marc VUILLEMOT

Je vous souhaite une agréable visite.

 

À propos de moi...

> Ma bio, vue par un copain...

> Ma généalogie sur geneanet

 

 

CEUX QUE JE SOUTIENS POUR LES ÉLECTIONS DES 20 & 27 JUIN

ÉLECTION RÉGIONALE
CANTON LA SEYNE-NORD
CANTON LA SEYNE-SUD / SIX-FOURS / SAINT-MANDRIER
CLIQUEZ POUR VOTER PAR PROCURATION

L'ACTION DES COPAINS

LE BLOG DES ÉLUS SEYNOIS DES GAUCHES ET DE L'ÉCOLOGIE
LE SITE DE MANON AUBRY, DÉPUTÉE EUROPÉENNE VAROISE

ET MES ENGAGEMENTS

CLIQUEZ SUR LA BANNIÈRE
LA CHAINE YOUTUBE DE GRS
LA PAGE FB DE GRS-Var
LE BULLETIN DE GRS-LA SEYNE

 

12 ANS POUR & AVEC LES SEYNOIS

NOTRE BILAN 2008-2020

CLIQUEZ SUR L'IMAGE