11 avril 2016 1 11 /04 /avril /2016 06:45

La semaine dernière, tandis que je rentrais de mon déplacement à Paris pour nos difficultés budgétaires, s'est tenue la réunion du conseil communautaire de l'agglomération Toulon Provence Méditerranée, avec au menu, entre autres points, l'adoption du Plan de déplacements urbains (PDU) de l'aire toulonnaise pour la période de 2016 à 2025. Nous avions auparavant plaidé, dans un courrier adressé à Hubert Falco, président de notre agglomération, pour l'intégration dans ce futur cadre de référence d'un certain nombre d'exigences seynoises, répertoriées par nos élus, nos services, et surtout les citoyens investis dans le "comité des usagers des mobilités" composé de représentants des conseils de quartiers, comités d'intérêt local et associations assimilées.

Si certaines ont clairement été intégrées dans le PDU, d'autres, sans être explicitement exprimées, s'inscrivent de façon compatible dans les orientations retenues et les projets d'actions et d'aménagements. Nous veillerons à ce qu'elles ne soient pas oubliées.

Nous sommes donc plutôt satisfaits et, par la voix d'Anthony Civettini, adjoint à l'économie, qui me remplaçait en mon absence, nous l'avons exprimé...

 

« Nous avons lu avec beaucoup d’attention le Plan de Déplacements Urbains que vous proposez aujourd’hui aux douze villes de l’agglomération toulonnaise.

« Les difficultés de circulation que connaît notre territoire avec la pollution, les embouteillages, les heures de travail perdues, sont connus.

« La plupart des actions programmées sont déclarées comme devant être mises en œuvre sur la durée du PLU, ce qui peut paraître finalement lointain et laborieux pour nos sites urbains à forte dynamique économique, urbaine et démographique, souffrant de réalités géographiques complexes entre mer et collines, qui connaissent, et vont de plus en plus connaître, des difficultés accrues. Il convient d'en accélérer la résolution par une planification urgente de réalisations pragmatiques, faute de quoi les sites à fort potentiel, qui réclament mobilité aisée et qualité de vie verraient leur attractivité fortement impactée.

« S'agissant de l'aire seynoise, deuxième commune de notre agglomération et du département, connaissant la plus forte expansion démographique avec près de 2% par an, classée troisième commune de France pour l'effort de construction de logements, l'accroissement de la population justifie à lui seul une action d’envergure en termes de mobilités urbaines et interurbaines. La dynamique économique du territoire seynois accroît la complexité du problème, avec le Pôle Mer Méditerranée, et notamment sa base marine de Brégaillon, le développement des "autoroutes de la mer" (les "ro-ro"), l'accroissement de l'offre d'accueil touristique, ainsi que nos propres projets et réalisations (le casino et le projet de réhabilitation de l’Atelier Mécanique), tous au sud du "goulet routier" du centre-ville et du port.

« Ce sont des facteurs d'accroissement de la circulation routière, non seulement de voitures particulières mais également de cars de tourisme et de camions avec remorques. Il nous faut impérativement éviter la paralysie dont on a déjà constaté l'aggravation entre 2008 et 2015. Le développement urbain et économique des sites seynois et mandréens constitue un enjeu majeur incontournable, non seulement pour la commune, mais pour l'ensemble du "Grand Toulon", probablement au-delà des limites de l'actuelle agglomération.

« Des centaines d'emplois durables et saisonniers, de tous niveaux de qualification, sont concernés. Il est absolument vital que cette dynamisation s'effectue dans le respect du développement durable, dans une région placée dans le dernier quart du bien triste "palmarès" européen du nombre de jours annuels de dépassement des seuils sanitaires de particules, dioxyde d'azote et ozone. Si ce PDU donne des pistes intéressantes qui doivent permettre de résoudre certains problèmes, il ne nous rassure pas vraiment sur les conséquences en terme de qualité de vie que nous devrons subir encore quelques années.

« Nous vous avons fait parvenir il y a quelques jours le détail de certaines actions que nous souhaitons voir mettre en œuvre à plus ou moins court terme. Nous ne doutons pas que vous aurez à cœur de les intégrer lors de la mise en œuvre de ce plan.

« Notre commune a fait le choix par le passé d’être à vos côtés dans un esprit constructif pour travailler ensemble à l’avenir de notre agglomération. C’est ce choix que nous faisons encore aujourd’hui et c’est pourquoi nous nous prononcerons favorablement pour ce PDU. Mais les Seynois et leurs élus resteront extrêmement vigilants et attentifs à la bonne réalisation de ce plan, dans l’intérêt de l’agglomération mais aussi dans celui de notre ville. »

 

> Téléchargez le Plan de déplacements urbains (PDU) retenu par la communauté d'agglomération (pdf) EN CLIQUANT ICI

Partager cet article

Publié par Marc Vuillemot - dans Mobilités et stationnements

Bienvenue !

Marc VUILLEMOT
Maire (PS) de La Seyne-sur-Mer
Vice-président de l'agglo de Toulon

Je vous souhaite une agréable visite.

À propos de moi...

> Ma bio, vue par un copain...

> Ma généalogie sur geneanet

 

LÉGISLATIVES

11 & 18 JUIN 2017

JE SOUTIENS

LES CANDIDATS

DE L'UNION DE LA GAUCHE

ÉCOLOGISTE

ET (vraiment) SOCIALISTE

Denise REVERDITO (EELV)

Adjointe au maire de La Seyne

& Jimmy COSTE (PS)

Animateur des Jeunes Socialistes du Var

CLIQUEZ ICI ou SUR L'AFFICHE

 

VILLE & BANLIEUE

 

Lien vers le site de l'association

de maires que je préside

Cliquez sur la bannière.

 

La Seyne et le "Grand Toulon"

 

Les institutions publiques

où je suis élu...

Le site de la Ville de La Seyne

 

Le site du magazine municipal

 

Le site de l'agglomération TPM