26 juin 2020 5 26 /06 /juin /2020 04:12

Ce mardi se tenait une réunion importante du « conseil de surveillance » du centre hospitalier intercommunal de Toulon-La Seyne (CHITS), gestionnaire de notre hôpital seynois George-Sand. C'est notre adjoint au maire Olivier Andrau qui y représente notre commune.

En cette période où les personnels hospitaliers vivent comme une vraie injustice les mesures proposées par le gouvernement pour la reconnaissance de leur rôle capital, il faut saluer la belle unanimité des représentants des collectivités locales pour leur témoigner leur plein soutien et les assurer de leur engagement pour que l'État accède à leurs si légitimes exigences. Olivier Andrau s'est exprimé en ce sens au nom de La Seyne, portant, j'en suis sûr, un message de soutien de tous nos concitoyens...

 

« Lors de la crise du covid-19, chacun a fait en local avec les moyens dont il disposait. Ici un centre de consultation, là des dons de matériels aux praticiens libéraux. Pour ma part, je n'aurais jamais imaginé que notre commune soit amenée à doter des pompiers en "surblouses", aider les entreprises de pompes funèbres, fournir du gel hydroalcoolique et des masque aux infirmiers libéraux, etc.

« Il faut le rappeler : la santé est une compétence régalienne d'État. Et, pourtant, elles n'ont pas hésité à répondre présent, improvisant, se coordonnant, répondant aux demandes des professionnels de santé qui se sont tourné vers elles. Les failles dans la gestion de cette crise incombant au ministère de la Santé, à l'État central, le même État qui, aujourd'hui, adresse aux personnels des réponses inéquitables pour leur traitement.

« Monsieur le président [Hubert Falco], vous venez de le souligner, la situation faite aux personnels hospitaliers est injuste. Les personnels soignants, dans leur ensemble, n'ont pas hésité lorsque la crise s'est déclarée. Ils ont pris tous les risques pour accomplir leur mission, soigner et sauver, de l'ASH [agent de services hospitaliers] au médecin, en passant par les infirmiers et les agents d'entretien.

« L'annonce gouvernementale à propos de cette prime a résonné comme un signe de reconnaissance. Mais aujourd'hui on fait des différences de traitement : prime maximale pour les Bouches-du-Rhône, primes différenciées pour les hospitaliers du Var, et encore une différence de traitement avec les personnels des hôpitaux des armées !

« C'est injuste et inacceptable. En réponse, l'ARS [Agence régionale de santé] oppose une fin de non recevoir aux demandes légitimes d'équité et de justice pour les personnels, portée par la direction. Mais c'est le ministère qui décide, de loin.

« Alors, sachez qu'au nom du conseil municipal de La Seyne, je me joins à votre hommage et aux remerciements faits aux personnels, reconnaissant leur mérite et leur courage. Vous pourrez compter sur le soutien du conseil municipal de la Seyne dans les rapports de force qui pourraient s'engager, dans les négociations avec l'ARS pour obtenir un traitement juste pour chacun, pour tous les personnels dans leur ensemble. »

 

C'est aussi pour cela que les élus de notre majorité municipale étaient ces jours derniers présents dans la manifestation des personnels soignants à Toulon. Dommage que ce témoignage actif de soutien n'ait pas été unanime de la part de l'ensemble des conseillers municipaux, majorité et minorités réunies...

 

Partager cet article

Publié par Marc Vuillemot - dans Santé - hôpital - maternité

Bienvenue !

 

Marc VUILLEMOT

Je vous souhaite une agréable visite.

 

À propos de moi...

> Ma bio, vue par un copain...

> Ma généalogie sur geneanet

 

12 ANS POUR & AVEC LES SEYNOIS

NOTRE BILAN 2008-2020

CLIQUEZ SUR L'IMAGE

 

 

Mes engagements

 

CLIQUEZ SUR LA BANNIÈRE
LA CHAINE YOUTUBE DE GRS
LA PAGE FB DE GRS-Var