11 mai 2020 1 11 /05 /mai /2020 07:10

Cette semaine est celle de la reprise de nombre d'activités pour les jeunes et les moins jeunes. Le déconfinement va se faire avec progressivité.

Il serait bête de gâcher les beaux efforts de prudence et de sérieux que les Seynois de tous âges et tous quartiers ont accomplis depuis près de deux mois.

 

 

APPEL AU RESPECT DES NOUVELLES CONTRAINTES

Pour le travail dans les entreprises et les services publics, les écoles, les marchés, les commerces, la détente, qu'on va pouvoir se réapproprier peu à peu, à un rythme différent d'une région à une autre, d'une commune à une autre, d'un établissement à un autre, en fonction des configurations particulières à chacun, des consignes et des contraintes demeurent, adaptées à chaque situation.

J'encourage chacun à en comprendre les raisons et à les respecter scrupuleusement. Le covid-19 reste en embuscade.

 

PRÊTS À FAIRE MACHINE ARRIÈRE SI LES CIRCONSTANCES L'EXIGENT

C'est à ce prix que nous ne serons pas obligés de faire machine arrière, comme ça a été le cas ces derniers jours dans le Limousin, où, avant même qu'elle n'ait eu lieu, la « rentrée scolaire » d'un collège a dû être repoussée, plusieurs personnels ayant été testés positifs.

Comme le maire de la commune concernée de Haute-Vienne, je regrette d'ailleurs que la position exprimée par le Président de la République d'un dépistage systématique des personnels scolaires préalable à leur reprise n'ait finalement pas été retenue par le ministre de l'Éducation nationale. Si un doute survient, je n'hésiterai pas et, en accord avec elles, je saisirai les autorités académiques, et nous fermerons l'établissement scolaire concerné.

 

BONNE REPRISE À CEUX QUI REDÉMARRENT LEUR ACTIVITÉ

Je tiens une nouvelle fois à souhaiter une bonne reprise à tous ceux qui vont reprendre le chemin de leur activité professionnelle. Sans oublier tous les autres, je pense bien sûr en premier lieu à nos fonctionnaires territoriaux de la Ville et de la Métropole qui vont redémarrer progressivement, en fonction de l'urgence et des conditions de travail, dans le cadre d'un « plan de retour à l'activité » préparé par nos cadres, sur lequel élus et représentants des personnels se sont entendus dans les instances paritaires, et que les chefs de services auront à cœur de mettre en œuvre avec le savoir-faire et la bienveillance indispensables en pareille situation.

 

HÉLAS, CERTAINS AURONT PERDU LEUR ACTIVITÉ PROFESSIONNELLE

Mais je conçois des inquiétudes sérieuses pour ceux, plus nombreux qu'on ne le pense, pour lesquels cette pandémie aura été le coup de grâce donné à leur emploi : des artisans, des commerçants, des employés de secteurs d'activités fragilisés, et pas mal de ceux qui subissaient déjà la précarité de l'emploi. Dans nos villes populaires, mais pas seulement, le « jour d'après », ce sera aussi celui du décompte des gens sans activité que la puissance publique devra plus que jamais accompagner vers un retour à l'emploi.

 

CHAPEAU À CEUX QUI N'ONT JAMAIS CESSÉ DE TRAVAILLER !

Et, bien sûr, je veux témoigner encore la gratitude de La Seyne à tous ceux qui n'ont pas cessé leur activité durant toute la période de confinement, en présence effective ou en travail à distance : tous les personnels médicaux et sociaux, de sécurité et de sûreté, bien sûr, mais aussi la presse, les commerces et entreprises indispensables, et les services publics dont même les plus ardents contempteurs – ceux qui envisagent, par exemple, de réduire de 400 postes les effectifs communaux... – ont pu évaluer combien leurs missions ont été efficaces et indispensables.

Partager cet article

Publié par Marc Vuillemot - dans Civisme - prévention et sécurité

Bienvenue !

 

Marc VUILLEMOT

Je vous souhaite une agréable visite.

 

À propos de moi...

> Ma bio, vue par un copain...

> Ma généalogie sur geneanet

 

12 ANS POUR & AVEC LES SEYNOIS

NOTRE BILAN 2008-2020

CLIQUEZ SUR L'IMAGE

 

 

Mes engagements

 

CLIQUEZ SUR LA BANNIÈRE
LA CHAINE YOUTUBE DE GRS
LA PAGE FB DE GRS-Var