13 mai 2020 3 13 /05 /mai /2020 09:04

 

Les marchés seynois rouvrent progressivement. Celui du cours Louis-Blanc a redémarré ce mardi. Les autres, aux Sablettes et à Berthe, suivront, avec des contraintes d'organisation. Les écoles et les crèches vont fonctionner à partir de ce jeudi. Tous les aménagements conformes aux instructions du protocole sanitaire imposé par l'État auront pu être réalisés. On va être très pointilleux et réagir au moindre doute. D'autres services communaux et métropolitains reprennent peu à peu leur fonctionnement, plus ou moins adapté suivant les obligations sanitaires qui sont édictées. Il s'agit de ne pas provoquer par une précipitation un regain épidémique que les mesures du confinement ont plutôt bien permis d'éviter chez nous...

Je publierai au fur et à mesure de la semaine un point des diverses initiatives de retour à la normale.

Et la distribution des masques à domicile en est à son troisième jour. Elle se déroule bien et tous les Seynois qui m'en ont parlé sont très satisfaits de cette mission de nos agents volontaires et des bénévoles associatifs. Qu'en est-il ?...

 

Les Seynois de nos 35.000 foyers ne se verront bien sûr pas tous remettre un masque à domicile. L'objectif est d'y parvenir pour le maximum de nos 66.000 concitoyens, afin d'éviter les longues files d'attente des distributions collectives qu'ont pu connaître certaines communes, propices à des énervements et à une promiscuité risquant de favoriser la transmission virale.

Pourquoi pas tous ? Il y a ceux qui ne sont pas chez eux lors du passage de nos agents, ceux, prudents ou pas au courant de la démarche, qui n'osent pas ouvrir à un inconnu, ceux qui habitent une résidence aux accès verrouillés par un code, ou ceux qui n'ont simplement pas de sonnette en état de fonctionnement.

 

DIFFICILE D'AVOIR UNE VISION EXACTE DE LA COMPOSITION DE TOUS LES FOYERS

Et puis, la liste électorale est le seul document dont dispose une mairie pour identifier à peu près tous les foyers de son territoire (on n'a pas le droit, heureusement, de « ficher » les gens !). Mais celle-ci est loin d'être complète et conforme à la réalité d'une population. Ceux qui ne votent pas n'y figurent pas : enfants mineurs, étrangers, personnes dans certaines situations de justice, gens qui ne se sont jamais fait inscrire pour voter, nouveaux résidents de la commune, etc.

La composition des foyers évolue aussi sans cesse avec les naissances, les mariages, PACS, séparations et divorces ; seuls les décès, déclarés ou transcrits à la mairie, permettent une mise à jour en temps réel. Les déclarations de changements d'adresses sont bien souvent omises. Les modifications non signalées d'accès aux propriétés sont monnaie courante. Bref, on est bien loin d'avoir une vision précise, et il s'agit à la fois de n'oublier personne et de ne pas gaspiller les précieuses protections en les distribuant à tout va.

 

TOUT LE MONDE POURRA ÊTRE DOTÉ DE DEUX MASQUES

Que nos concitoyens se rassurent. Tout le week-end prochain, des points de retrait, quartiers par quartiers, seront en place pour remettre les masques à ceux auxquels on n'aura pas pu les distribuer à domicile au cours de la semaine. Il suffira de s'y présenter avec l'avis de passage déposé dans la boîte aux lettres si l'agent a pu y accéder, ou avec un simple justificatif d'identité et de domicile.

Et, de plus, une seconde campagne de distribution aura lieu dans les jours prochains, suivant les mêmes modalités, probablement améliorées par l'expérience. Pourquoi en deux temps ? Parce que les masques proviennent de commandes distinctes de la Ville et de la Métropole, et que la pénurie nationale de masques a contraint, à La Seyne et à TPM comme ailleurs, à commander auprès de divers fournisseurs, aux délais de livraison variés, plus ou moins respectés en fonction des perturbations des transports.

L'important aura été que le maximum de masques aient pu être remis en main propre aux domiciles, pour éviter l'engorgement des distributions collectives. La précaution sanitaire est un impératif. Le déconfinement suit son cours, mais le méchant coronavirus demeure aux aguets !

 

Évidemment, malgré les efforts de communication, l'appui précieux de la presse locale, l'usage des sites Internet et des réseaux sociaux, certains Seynois n'auront pas été mis au courant de ces distributions. Que chacun n'hésite pas à en parler à ses connaissances. Le bouche à oreille est en pareille circonstance un allié citoyen qui n'a pas de prix.

Et, surtout, que tout le monde continue à s'imposer le respect des « gestes-barrière » et des instructions de prévention et d'interdiction. Contrairement aux masques professionnels réservés aux métiers exposés, les masques « grand public » sont très loin de garantir une protection à près de 100%, surtout si les consignes d'utilisation et de lavage ne sont pas parfaitement respectées. En porter un ne prémunit pas complètement.

Les Seynois ont été très sérieux pendant le confinement. Qu'ils le demeurent pour les semaines à venir.

Partager cet article

Publié par Marc Vuillemot - dans Civisme - prévention et sécurité

Bienvenue !

 

Marc VUILLEMOT

Je vous souhaite une agréable visite.

 

À propos de moi...

> Ma bio, vue par un copain...

> Ma généalogie sur geneanet

 

12 ANS POUR & AVEC LES SEYNOIS

NOTRE BILAN 2008-2020

CLIQUEZ SUR L'IMAGE

 

 

Mes engagements

 

CLIQUEZ SUR LA BANNIÈRE
LA CHAINE YOUTUBE DE GRS
LA PAGE FB DE GRS-Var