13 juillet 2018 5 13 /07 /juillet /2018 05:19

S'il est trois communes méditerranéennes qui ont vu nombre de leurs habitants les quitter pour venir s'installer à La Seyne, ce sont bien l'italienne Buti, en Toscane, et les tunisiennes Menzel Jemil et Menzel Bourguiba, situées non loin de Bizerte, tout au nord du pays.

Oh, ce n'est pas de gaieté de cœur qu'ils l'ont fait. Les premiers Toscans ont abandonné leur village aux trois-quarts du XIXe siècle parce que, tenaillés par la faim, l'aube de la construction navale seynoise leur semblait être un remède aux maux de leur misère. Beaucoup de leurs cousins butesi, ceux des générations suivantes, les ont rejoints à La Seyne pour fuir le fascisme qui sévissait dans les années 1920 en Italie. Et puis, au lendemain de la seconde guerre mondiale, ce furent à la fois les Pieds-Noirs de Tunisie, souvent employés de l'arsenal de Bizerte, contraints au départ après l'indépendance, et beaucoup de Jmilin et de Menzlin, souvent des hommes seuls, plus tard rejoints par leurs familles, qui ont traversé la Méditerranée, à l'époque des « Trente Glorieuses » où la dynamique économique offrait de bonnes possibilités d'emploi qu'ils ne trouvaient pas chez eux.

Peu d'entre eux sont retournés au pays. Les descendants de la plupart ont fait souche et ont concouru à l'enrichissement de notre identité provençale historique par l'apport de leurs diversités culturelles. C'est cette Euroméditerranée qui fait La Seyne d'aujourd'hui. Une belle Seyne.

 

DE VRAIS LIENS CITOYENS, PAS DES JUMELAGES ENTRE NOTABLES

Mes prédécesseurs ont tenu à ce que le lien se retisse avec ces communes. C'est bien. Des rapprochements ont été établis avec l'ancienne Ferryville, devenue Menzel Bourguiba avec l'indépendance tunisienne, comme avec Buti. Si aucun réel « contrat de jumelage » n'a été formalisé avec Menzel Bourguiba, ça a été le cas avec Buti, lors de mon premier mandat. Depuis quelques années, grâce à notre service municipal des relations avec nos « villes amies » et à notre Comité des jumelages qui s'est créé sous forme associative, nombre d'échanges et de rencontres thématiques sont proposés à nos concitoyens.

Après l'élection communale de Buti qui a confirmé en 2016 mon ami Alessio Lari (ci-dessus) dans ses fonctions de sindaco (maire), les récentes élections municipales tunisiennes viennent de déboucher sur l'élection de deux nouveaux présidents du conseil municipal (l'équivalent des maires) à Menzel Jemil et Menzel Bourguiba. Tous mes vœux de réussite à Naziha Guedacha, nouvelle présidente de la municipalité de Menzel Jemil, et à son homologue de Menzel Bourguiba, Slaheddine Jabbari (ci-contre). 

Le Consul général de Tunisie à Marseille m'a proposé il y a deux jours de renouer des liens avec Menzel Bourguiba. Avec Louis Correa, notre élu en charge des relations avec nos villes amies, nous allons nous y employer. Mais, même s'il y a une part de coopération décentralisée et de rencontres institutionnelles, il faudrait surtout que ce soient les habitants des deux communes qui soient acteurs de cette relation retrouvée, comme c'est le cas avec nos amis de Buti. La Ville est prête à y aider.

Partager cet article

Repost0
Publié par Marc Vuillemot - dans Jumelages et international

Bienvenue !

 

Marc VUILLEMOT

Je vous souhaite une agréable visite.

 

À propos de moi...

> Ma bio, vue par un copain...

> Ma généalogie sur geneanet

 

 

L'ACTION DES COPAINS

LE BLOG DES ÉLUS SEYNOIS DES GAUCHES ET DE L'ÉCOLOGIE
LE SITE DE MANON AUBRY, DÉPUTÉE EUROPÉENNE VAROISE

ET MES ENGAGEMENTS

CLIQUEZ SUR LA BANNIÈRE
LA CHAINE YOUTUBE DE GRS
LA PAGE FB DE GRS-Var
LE BULLETIN DE GRS-LA SEYNE

 

12 ANS POUR & AVEC LES SEYNOIS

NOTRE BILAN 2008-2020

CLIQUEZ SUR L'IMAGE