10 décembre 2016 6 10 /12 /décembre /2016 07:13

Il y a, pour la redynamisation de notre centre ancien, des mesures lourdes, dans le cadre de dispositifs impulsés par la puissance publique, notamment l'État.

Il y a celles, portées par la commune ou l'agglomération Toulon Provence Méditerranée (TPM), dont nous bénéficions déjà, telles que la Zone de sécurité prioritaire (ZSP), l'Opération programmée d'amélioration de l'habitat (OPAH) ou le Contrat de Ville.

Parmi elles, il y a celles dont nous allons tirer parti, telles que le Nouveau programme national de rénovation urbaine (NPNRU) ou les projets du Fonds d'intervention pour les services, l'artisanat et le commerce (FISAC), mais bien longues à se traduire dans les faits, tant les services instructeurs de l'État ne semblent pas mesurer l'urgence économique et sociale, malgré l'insistance du Président de la République lui-même et un travail au rythme soutenu de nos services coordonnés par ma collaboratrice directe Sylvie Guérin.

Et il y a celles que nous réclamons, telles que le classement en Réseau d'éducation prioritaire renforcé (REP Plus), à laquelle l'Éducation nationale ne se hâte pas de répondre malgré les recommandations appuyées d'autres ministères, ou, s'agissant de l'agglomération qui en a désormais la compétence, une meilleure desserte en transports en commun en site propre, maritime et routier, et l'engagement du chantier du parking des Esplageolles.

 

DONNANT-DONNANT : DES EXONÉRATIONS EN CONTREPARTIE D'EFFORTS

Et il y a des mesures plus modestes, dont nous décidons au niveau communal. Sur proposition de nos élus chargés du commerce et de l'économie, Cécile Jourda et Anthony Civettini, notre conseil municipal, réuni ce dernier jeudi, a décidé d'en expérimenter une, destinée à soutenir l'activité des commerces en souffrance, pour peu que, en contrepartie, ceux-ci conduisent leurs propres efforts.

Il s'agit de leur offrir une exonération pouvant atteindre 50% de la redevance due pour l'utilisation du domaine public pour leurs terrasses et leurs stands, à condition que les exploitants respectent certains critères : maîtrise des nuisances sonores, respect de notre charte de qualité des terrasses et étalages, adhésion et respect à la Charte de qualité de l'accueil des croisiéristes que nous déclinons à l'initiative de la Chambre de commerce et d'industrie du Var (CCIV) et à laquelle seuls huit commerçants de notre centre ancien seynois ont adhéré après trois années de mise en œuvre, participation aux programmes de tri sélectif ou aux opérations de promotion du commerce et de l'artisanat de proximité organisées dans le cadre de journées locales ou nationales.

 

AUX ACTEURS COMMERCIAUX DE SAISIR LA PERCHE TENDUE

Issu d'une famille paternelle d'artisans couteliers et d'une ascendance maternelle de détaillants en légumes, je n'ai pas souvenir, même s'ils exerçaient leur activité à une période où la crise économique et sociale n'avait pas la rudesse et l'ampleur que nous connaissons aujourd'hui, d'avoir vu mes aïeux tout attendre de la puissance publique. Ils essayaient, comme ceux qui le font en tirent profit aujourd'hui à La Seyne, de s'adapter, faire effort de promotion, participer à des initiatives collectives de valorisation des quartiers boutiquiers où ils exerçaient alors, même s'il n'existait pas à l'époque d'association de commerçants comme "La Seyne, cœur de ville" à laquelle je trouve navrant que si peu de magasins adhèrent, tant, c'est bien connu, l'union fait la force, et que quelques-uns d'entre ceux qui refusent de s'y impliquer n'ont de cesse de critiquer.

Malgré cette situation complexe, et malgré ses propres difficultés budgétaires, et pour donner raison à ceux qui "y croient" et envie à ceux qui doutent peut-être encore de notre potentiel seynois, la commune est prête à supporter un manque de recettes pour faciliter l'installation de nouveaux magasins, soulager la trésorerie des négoces existants, et rendre plus attrayante notre offre commerciale.

À condition que les bénéficiaires saisissent la perche qui leur est tendue.

Partager cet article

Publié par Marc Vuillemot - dans Économie - tourisme et commerce

Bienvenue !

Marc VUILLEMOT
Maire (PS) de La Seyne-sur-Mer
Vice-président de l'agglo de Toulon

Je vous souhaite une agréable visite.

À propos de moi...

> Ma bio, vue par un copain...

> Ma généalogie sur geneanet

 

VILLE & BANLIEUE

 

Lien vers le site de l'association

de maires que je préside

Cliquez sur la bannière.

 

La Seyne et le "Grand Toulon"

 

Les institutions publiques

où je suis élu...

Le site de la Ville de La Seyne

 

Le site du magazine municipal

 

Le site de l'agglomération TPM